La bibliothèque du portique

The Portico Library , The Portico or Portico Library and Gallery on Mosley Street , Manchester , est une bibliothèque d'abonnement indépendante conçue dans le style néo-grec par Thomas Harrison de Chester et construite entre 1802 et 1806. [1] Elle est enregistrée dans le National Heritage Liste pour l'Angleterre en tant que bâtiment classé Grade II * , ayant été désigné le 25 février 1952, [2] et a été décrit comme "le petit bâtiment le plus raffiné de Manchester". [3]

La bibliothèque a été créée à la suite d'une réunion d'hommes d'affaires de Manchester en 1802 qui ont décidé de fonder un "institut réunissant les avantages d'une salle de rédaction et d'une bibliothèque" . Une visite de quatre des hommes à l' Athenaeum de Liverpool les a inspirés à réaliser une institution similaire à Manchester. L'argent a été collecté grâce à 400 abonnements d'hommes de Manchester et la bibliothèque a ouvert ses portes en 1806.

La bibliothèque, principalement axée sur la littérature du XIXe siècle, a été conçue par Thomas Harrison , architecte du Lyceum de Liverpool et construite par l'un des fondateurs, David Bellhouse . Son premier secrétaire, Peter Mark Roget , y a commencé son thesaurus .

Aujourd'hui, le rez-de-chaussée est occupé par The Bank , une maison publique qui tire son nom de la Banque d'Athènes qui a loué la propriété en 1921. La bibliothèque occupe ce qui est devenu le premier étage avec son entrée sur la rue Charlotte. [4]

La bibliothèque a été le premier bâtiment néo-grec de la ville. Son intérieur a été inspiré par John Soane . [1] La bibliothèque a un plan rectangulaire et est construite en pierre de taille de grès sur un site d'angle au 57 Mosley Street. Il a deux étages et un sous-sol et un comble. Sa façade sur Mosley Street a une loggia à fronton à trois travées avec quatre colonnes ioniques placées légèrement en avant et des marches entre les colonnes. Sous la loggia se trouvent deux portes d'entrée et trois fenêtres carrées au niveau du premier étage. [2]

La façade de la rue Charlotte a une entrée dans la loggia avec une fenêtre carrée au-dessus et une autre au premier étage. Une colonnade à cinq baies de demi-colonnes ioniques a de hautes fenêtres à guillotine au rez-de-chaussée dans chaque baie et une fenêtre carrée au-dessus au niveau du premier étage. L'étage mansardé est derrière un parapet à pilastres . A l'origine, la salle de lecture était au rez-de-chaussée et la bibliothèque occupait le reste du rez-de-chaussée et une galerie en mezzanine. Un plafond en dôme de verre a été inséré au niveau de la galerie vers 1920 pour séparer les nouveaux locataires de ce qui restait de la bibliothèque. [2]


Le panneau au-dessus de l'entrée de la bibliothèque
TOP