Jim Thorpe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Jim Thorpe
Une photographie en noir et blanc de Jim Thorpe dans son maillot de football des Canton Bulldogs.
Thorpe avec les Bulldogs de Canton , v.  1915  - env.  1920
N ° 21, 3, 1 [1]
Positionner:Revenir
Renseignements personnels
Né:22 ou 28 mai 1887 [2]
Près de Prague , territoire indien
(dans l' Oklahoma moderne , États-Unis)
Décédés:28 mars 1953 (28/03/1953)(65 ans)
Lomita , Californie , États-Unis
Hauteur:6 pi 1 po (1,85 m)
Poids:202 livres (92 kg)
Information sur la carrière
Collège:Carlisle
Parcours professionnel
En tant que joueur:
En tant qu'entraîneur:
Faits saillants de la carrière et récompenses
  • Première équipe All-Pro (1923)
  • Équipe de toutes les décennies de la NFL 1920
  • Équipe de tous les temps du 50e anniversaire de la NFL
  • 2 × Consensus All-American ( 1911 , 1912 )
Statistiques de carrière NFL
Statistiques des joueurs sur NFL.com
Dossier d'entraîneur-chef
Carrière:14–25–2
Temple de la renommée du football professionnel
Temple de la renommée du football universitaire
Record de médaille olympique
Athlétisme masculin
Représenter les États-Unis
Médaille d'or - première place 1912 Stockholm Décathlon
Médaille d'or - première place 1912 Stockholm Pentathlon

James Francis Thorpe ( Sac et Fox (Sauk) : Wa-Tho-Huk , traduit par "Bright Path"; [4] 22 ou 28 mai, [2] 1887 - 28 mars 1953) [5] était un athlète américain et Médaillé d'or olympique. Membre de la nation Sac and Fox , Thorpe est devenu le premier Amérindien à remporter une médaille d'or pour les États-Unis. Considéré comme l'un des athlètes les plus polyvalents des sports modernes, il a remporté deux médailles d'or olympiques aux Jeux olympiques d'été de 1912 (une en pentathlon classique et l'autre en décathlon ), et a joué au football américain.(collégial et professionnel), baseball professionnel et basketball. Il a perdu ses titres olympiques après avoir découvert qu'il avait été payé pour avoir joué deux saisons de baseball semi-professionnel avant de participer aux Jeux olympiques, violant ainsi les règles d' amateurisme alors en place. En 1983, 30 ans après sa mort, le Comité International Olympique (CIO) a restauré ses médailles olympiques avec des répliques après avoir décidé que la décision de le dépouiller de ses médailles était en dehors des 30 jours requis , mais il est à ce jour répertorié comme co- champion des épreuves de décathlon et de pentathlon selon les records officiels du CIO. [6] [7] [8]

Thorpe en 1912

Thorpe a grandi dans la nation Sac and Fox dans l' Oklahoma et a fréquenté la Carlisle Indian Industrial School à Carlisle, en Pennsylvanie , où il a été deux fois All-American pour l' équipe de football de l' école sous l'entraîneur Pop Warner . Après son succès olympique en 1912, qui comprenait un score record au décathlon, il ajouta une victoire au Championnat du concours multiple de l'Union d'athlétisme amateur . En 1913, Thorpe a signé avec les Giants de New York , et il a joué six saisons dans la Major League Baseball entre 1913 et 1919. Thorpe a rejoint les Bulldogs de CantonÉquipe de football américain en 1915, les aidant à remporter trois championnats professionnels; il a ensuite joué pour six équipes dans la Ligue nationale de football (NFL). Il a joué au sein de plusieurs équipes entièrement amérindiennes tout au long de sa carrière et a évolué en tant que basketteur professionnel avec une équipe entièrement composée d'Amérindiens.

De 1920 à 1921, Thorpe fut nominalement le premier président de l' American Professional Football Association (APFA), qui devint la NFL en 1922. Il pratiqua des sports professionnels jusqu'à 41 ans, la fin de sa carrière sportive coïncidant avec le début de la Grande Dépression . Il a eu du mal à gagner sa vie après cela, travaillant plusieurs petits boulots. Il souffrait d' alcoolisme et vécut ses dernières années dans un état de santé défaillant et dans la pauvreté. Il s'est marié trois fois et a eu huit enfants, avant de souffrir d'insuffisance cardiaque et de mourir en 1953.

Thorpe a reçu diverses distinctions pour ses réalisations sportives. L' Associated Press l'a nommé «le plus grand athlète» des 50 premières années du 20e siècle, et le Pro Football Hall of Fame l'a intronisé dans le cadre de sa classe inaugurale en 1963. La ville de Jim Thorpe, en Pennsylvanie, a été nommée en son honneur et possède un site de monument qui contient ses restes, qui ont fait l'objet de poursuites judiciaires. Thorpe est apparu dans plusieurs films et a été interprété par Burt Lancaster dans le film de 1951 Jim Thorpe - All-American .

Première vie [ modifier ]

Les informations sur la naissance, le nom et l'origine ethnique de Thorpe varient considérablement. [9] Il a été baptisé "Jacobus Franciscus Thorpe" dans l' Église catholique . Thorpe est né dans le territoire indien des États-Unis (plus tard dans l' Oklahoma ), mais aucun acte de naissance n'a été trouvé. Il était généralement considéré comme né le 22 mai 1887 [5] près de la ville de Prague , Oklahoma. [10] Thorpe lui-même a dit dans une note au Shawnee News-Star en 1943 qu'il était né le 28 mai 1888, "près et au sud de Bellemont - Pottawatomie County- le long des rives de la rivière North Fork ... j'espère que cela éclaircira les enquêtes sur mon lieu de naissance. " [11] Cependant, la plupart des biographes croient qu'il est né le 22 mai 1887, car c'est ce qui est indiqué sur son certificat de baptême. [12] Thorpe s'est référé à Shawnee comme son lieu de naissance dans la note de 1943. [11]

Les parents de Thorpe étaient tous deux d'ascendance métisse. Son père, Hiram Thorpe, avait un père irlandais et une mère indienne Sac and Fox . [13] [14] Sa mère, Charlotte Vieux, avait un père français et une mère Potawatomi , un descendant du chef Louis Vieux . Il a été élevé comme un Sac et un Renard, [15] et son nom natif, Wa-Tho-Huk , traduit par "chemin éclairé par un grand éclair" ou, plus simplement, "Bright Path". [9]Comme c'était la coutume pour Sac et Fox, il a été nommé pour quelque chose qui se passait à l'époque de sa naissance, dans ce cas la lumière éclairant le chemin menant à la cabane où il est né. Les parents de Thorpe étaient tous deux catholiques romains, une foi que Thorpe a observée tout au long de sa vie adulte. [16]

Thorpe a fréquenté l'école Sac and Fox Indian Agency à Stroud, Oklahoma , avec son frère jumeau, Charlie. Charlie l'a aidé pendant ses études jusqu'à ce qu'il meure d' une pneumonie à l'âge de neuf ans. [17] Il s'est enfui de l'école à plusieurs reprises. Son père l'envoya ensuite au Haskell Institute , un pensionnat indien de Lawrence, dans le Kansas , afin qu'il ne s'enfuie plus. [18] Quand sa mère est morte des complications de l'accouchement deux ans plus tard, [19] il est devenu déprimé. Après plusieurs disputes avec son père, il a quitté la maison pour travailler dans un élevage de chevaux. [18]

En 1904, Thorpe, 16 ans, retourna chez son père et décida de fréquenter la Carlisle Indian Industrial School à Carlisle, en Pennsylvanie . Là, sa capacité athlétique a été reconnue et il a été entraîné par Glenn Scobey "Pop" Warner , l'un des entraîneurs les plus influents de l'histoire du football américain. [20] Plus tard cette année-là, il est devenu orphelin après qu'Hiram Thorpe est mort d'un empoisonnement de gangrène après avoir été blessé dans un accident de chasse, [19] et Jim a de nouveau abandonné l'école. Il a repris le travail agricole pendant quelques années, puis est retourné à l'école industrielle indienne de Carlisle. [18]

Carrière amateur [ modifier ]

Carrière de collège [ modifier ]

Thorpe a commencé sa carrière d'athlète à Carlisle en 1907 quand il a traversé la piste et a battu tous les sauteurs en hauteur de l'école avec un saut impromptu de 5 pieds 9 pouces toujours en tenue de ville. [21] Ses premiers résultats enregistrés d'athlétisme et de terrain viennent de 1907. Il a également concouru dans le football, le baseball, la crosse et même la danse de salle de bal , gagnant le championnat de danse de salon intercollégial de 1912. [22]

Thorpe s'attaquant à un mannequin fait de poids et de poulie sur fil, avec Coach Warner, 1912

Pop Warner hésitait à permettre à Thorpe, son meilleur athlète d'athlétisme, de participer à un jeu physique comme le football. [23] Thorpe, cependant, a convaincu Warner de le laisser essayer quelques jeux précipités dans la pratique contre la défense de l'équipe d'école; Warner a supposé qu'il serait abordé facilement et abandonnerait l'idée. [23] Thorpe "a couru autour d'eux et à travers eux non pas une fois, mais deux fois". [23] Il s'est alors dirigé vers Warner et a dit "Personne ne va s'attaquer à Jim", tout en lui retournant la balle. [23]

Thorpe attention à l' échelle nationale gagné pour la première fois en 1911. [24] En tant que porteur de ballon , le demi défensif , botteur de précision et botteur , Thorpe a marqué les quatre buts sur le terrain de son équipe dans un 18-15 bouleversé de Harvard , une équipe classée en haut les débuts de la National Collegiate Athletic Association (NCAA). [23] [25] Son équipe a terminé la saison 11–1. En 1912, Carlisle a remporté le championnat national collégial en grande partie grâce à ses efforts - il a marqué 25 touchés et 198 points au cours de la saison, selon Greg Botelho de CNN . [20]Steve Boda, chercheur pour la NCAA, attribue à Thorpe 27 touchés et 224 points. Thorpe a couru 191 fois pour 1 869 verges, selon Boda; les chiffres n'incluent pas les statistiques de 2 des 14 matchs de Carlisle en 1912 car les enregistrements complets ne sont pas disponibles. [26]

Le record de Carlisle en 1912 comprenait une victoire de 27–6 sur l' armée . [10] Dans ce jeu, le touché de 92 verges de Thorpe a été annulé par la pénalité d'un coéquipier, mais sur le jeu suivant Thorpe s'est précipité pour un touché de 97 verges. [27] Le futur président Dwight D. Eisenhower , qui a joué contre lui cette saison, a rappelé Thorpe dans un discours de 1961:

Ici et là, il y a des gens qui sont extrêmement dotés. Ma mémoire remonte à Jim Thorpe. Il n'a jamais pratiqué de sa vie et il pouvait faire quelque chose de mieux que n'importe quel autre joueur de football que j'ai jamais vu. [20]

Thorpe a reçu les honneurs All-American de la troisième équipe en 1908, [28] et a nommé une première équipe All-American en 1911 et 1912. [10] Le football était - et resterait - le sport préféré de Thorpe. [29] Il n'a pas concouru en athlétisme en 1910 ou 1911, [30] même si cela s'est avéré être le sport dans lequel il a gagné sa plus grande renommée. [dix]

Au printemps 1912, il a commencé à s'entraîner pour les Jeux olympiques. Il avait limité ses efforts aux sauts, aux haies et aux lancers du poids, mais a maintenant ajouté le saut à la perche, le javelot, le disque, le marteau et un poids de 56 lb. Lors des essais olympiques organisés au Celtic Park à New York, sa capacité à tous les niveaux s'est démarquée dans toutes ces épreuves et il a donc gagné une place dans l'équipe qui s'est rendue en Suède. [dix]

Carrière olympique [ modifier ]

Pour les Jeux olympiques d'été de 1912 à Stockholm, en Suède, deux nouvelles disciplines multi-épreuves ont été incluses, le pentathlon et le décathlon . [31] Un pentathlon, basé sur l'événement grec ancien, avait été introduit aux Jeux Intercalés de 1906 . [32] La version de 1912 comprenait le saut en longueur , le lancer du javelot , le tableau de bord de 200 mètres, le lancer du disque et la course de 1500 mètres. [31]

Thorpe serre la main de Moses Friedman tandis que Glenn "Pop" Warner (à gauche), Lewis Tewanima (au centre) et une foule regardent

Le décathlon était un événement relativement nouveau dans l'athlétisme moderne, même si une compétition similaire connue sous le nom de championnat du concours complet faisait partie des compétitions américaines sur piste depuis les années 1880 et une version avait été présentée au programme des Jeux olympiques de 1904 à Saint-Louis . Les événements du nouveau décathlon différaient légèrement de la version américaine. [33] [34] Les deux semblaient appropriés pour Thorpe, qui était si polyvalent qu'il a servi comme équipe d'un seul homme de Carlisle dans plusieurs réunions de piste. [10] Selon sa nécrologie dans le New York Times, il pouvait courir le tiret de 100 verges en 10 secondes chrono; le 220 en 21,8 secondes; le 440 en 51,8 secondes; le 880 en 1:57, le mile en 4:35; les haies de 120 verges en 15 secondes; et les haies basses de 220 verges en 24 secondes. [10] Il pouvait sauter en longueur 23 pieds 6 pouces et sauter en hauteur 6 pieds 5 pouces . [10] Il pouvait sauter à la perche de 11 pieds; mettre le coup 47 pieds 9 pouces; lancer le javelot de 163 pieds; et lancez le disque à 136 pieds. [dix]

Thorpe en uniforme de l' école industrielle indienne de Carlisle , v. 1909

Thorpe a participé aux essais olympiques américains pour le pentathlon et le décathlon. Il a facilement gagné une place dans l'équipe de pentathlon, remportant trois épreuves. L'épreuve de décathlon a par la suite été annulée et Thorpe a été choisi pour représenter les États-Unis dans l'événement. [35] Les équipes de pentathlon et de décathlon comprenaient également le futur président du Comité International Olympique Avery Brundage . [36]

Son emploi du temps aux Jeux olympiques était chargé. Parallèlement au décathlon et au pentathlon, il a participé au saut en longueur et au saut en hauteur. La première compétition était le pentathlon le 7 juillet. [37] Il a remporté quatre des cinq épreuves et s'est classé troisième au javelot, [38] un événement auquel il n'avait pas participé avant 1912. [7] Bien que le pentathlon ait été principalement décidé sur des points de place, des points ont également été gagnés pour les notes obtenues dans les épreuves individuelles. Il a remporté la médaille d'or. [39] Ce même jour, il s'est qualifié pour la finale du saut en hauteur dans laquelle il a terminé à égalité au quatrième rang et le 12 juillet, il s'est classé septième au saut en longueur. [37] [40]

La dernière épreuve de Thorpe était le décathlon, son premier (et en fait, son seul) décathlon. [37] [41] Une forte concurrence du favori local Hugo Wieslander était attendue. [42] Thorpe, cependant, a vaincu Wieslander par 688 points. [43] Il a placé dans les quatre premiers dans les dix événements et son record olympique de 8 413 points se maintiendrait pendant près de deux décennies. [21] Encore plus remarquablement, parce que quelqu'un avait volé ses chaussures juste avant qu'il devait concourir, il a trouvé une paire dépareillée de remplacements, y compris un d'une poubelle et a gagné la médaille d'or les portant. [44] [45] Dans l'ensemble, Thorpe a remporté huit des 15 événements individuels comprenant le pentathlon et le décathlon.[46]

Comme c'était la coutume du jour, les médailles ont été remises aux athlètes lors des cérémonies de clôture des jeux. En plus des deux médailles d'or, Thorpe a également reçu deux prix de défi, qui ont été donnés par le roi Gustav V de Suède pour le décathlon et le tsar Nicolas II de Russie pour le pentathlon. Plusieurs sources racontent que, lors de l'attribution de son prix à Thorpe, le roi Gustav a dit: «Vous, monsieur, êtes le plus grand athlète du monde», ce à quoi Thorpe a répondu: «Merci, roi». [47] [48] ​​Le biographe de Thorpe Kate Buford, cependant, a suggéré que l'histoire est apocryphe , car elle croyait qu'un tel commentaire "aurait été hors de caractère pour un homme qui était très inconfortable dans les cérémonies publiques et détestait se démarquer. "[49] L'anecdote est apparue dans les journaux dès 1948, 36 ans après son apparition aux Jeux Olympiques, [50] et dans les livres dès 1952. [51]

Les succès de Thorpe n'étaient pas passés inaperçus à la maison et, à son retour, il était l'attraction vedette d'un défilé de téléscripteurs à Broadway . [47] Il s'est souvenu plus tard, "j'ai entendu des gens crier mon nom et je ne pouvais pas réaliser comment un individu pouvait avoir autant d'amis." [47]

Outre ses apparitions en athlétisme, il a également joué dans l'un des deux matchs de baseball d' exhibition aux Jeux olympiques de 1912 , qui comprenaient deux équipes composées principalement d'athlètes américains. [52] Thorpe avait une expérience antérieure dans le sport, comme le public l'apprendrait bientôt. [53]

Thorpe aux Jeux olympiques d'été de 1912

Champion du concours multiple [ modifier le wikicode ]

Après ses victoires aux Jeux Olympiques en Suède, le 2 septembre 1912, il retourna au Celtic Park, domicile de l' Irish American Athletic Club , dans le Queens , New York (où il s'était qualifié quatre mois plus tôt pour les Jeux Olympiques), pour participer au championnat du concours multiple de l ' Union athlétique amateur . En compétition contre Bruno Brodd de l' Irish American Athletic Club et John L. Bredemus de l'Université de Princeton , il a remporté sept des dix épreuves disputées et est arrivé deuxième dans les trois autres. Avec un score total de 7476 points, Thorpe a battu le précédent record de 7385 points établi en 1909 (également établi au Celtic Park), par Martin Sheridan, l'athlète champion de l'Irish American Athletic Club. [54] [55] Sheridan, cinq fois médaillé d'or olympique, était présent pour voir son record battu, s'est approché de Thorpe après l'événement et lui a serré la main en disant: "Jim, mon garçon, tu es un grand homme. Je n'ai jamais attendez-vous à regarder un athlète plus fin. " Il a déclaré à un journaliste de New York World : "Thorpe est le plus grand athlète qui ait jamais vécu. Il m'a battu de cinquante façons. Même quand j'étais dans la fleur de l'âge, je ne pouvais pas faire ce qu'il a fait aujourd'hui." [56]

Controverse [ modifier ]

En 1912, des règles strictes concernant l' amateurisme étaient en vigueur pour les athlètes participant aux Jeux olympiques. Les athlètes qui ont reçu des prix en argent pour des compétitions, étaient des professeurs de sport ou avaient déjà concouru contre des professionnels n'étaient pas considérés comme des amateurs et étaient exclus de la compétition. [57]

À la fin de janvier 1913, le Worcester Telegram publia un article annonçant que Thorpe avait joué au baseball professionnel, et d'autres journaux américains suivirent l'histoire. [47] [58] Thorpe avait en effet joué au baseball professionnel dans la Ligue orientale de la Caroline pour Rocky Mount, Caroline du Nord , en 1909 et 1910, recevant une maigre rémunération; aurait aussi peu que 2 $ US (55 $ aujourd'hui) par match et jusqu'à 35 $ US (960 $ aujourd'hui) par semaine. [59] Les joueurs du Collège, en fait, passaient régulièrement des étés à jouer professionnellement mais les pseudonymes les plus utilisés, contrairement à Thorpe. [20]

Thorpe, ca. 1910

Bien que le public ne semble pas se soucier beaucoup du passé de Thorpe [60], l' Union Athlétique Amateur (AAU), et en particulier son secrétaire James Edward Sullivan , a pris l'affaire très au sérieux. [61] Thorpe a écrit une lettre à Sullivan, dans laquelle il a admis jouer au baseball professionnel: [47]

J'espère que je serai en partie excusé par le fait que j'étais simplement un écolier indien et que je ne savais pas tout sur de telles choses. En fait, je ne savais pas que je faisais mal, parce que je faisais ce que je savais que plusieurs autres étudiants avaient fait, sauf qu'ils n'utilisaient pas leurs propres noms ...

Sa lettre n'a pas aidé. [62] L'AAU a décidé de retirer rétroactivement le statut d'amateur de Thorpe. [63] Plus tard cette année-là, le Comité International Olympique (CIO) a décidé à l'unanimité de dépouiller Thorpe de ses titres, médailles et récompenses olympiques et de le déclarer professionnel. [64] [65] [66]

Bien que Thorpe ait joué pour de l'argent, l'AAU et le CIO n'ont pas suivi les règles de disqualification. Le règlement des Jeux Olympiques de 1912 stipulait que les protestations devaient être faites «dans les 30 jours suivant les cérémonies de clôture des jeux». [27] Les premiers rapports de journaux ne sont apparus qu'en janvier 1913, environ six mois après la fin des Jeux de Stockholm. [27] Il y a aussi des preuves que Thorpe était connu pour avoir joué au baseball professionnel avant les Jeux olympiques, mais l'AUA avait ignoré la question jusqu'à y être confrontée en 1913. [67] [68] Le seul élément positif de cette affaire pour Thorpe était que, dès que la nouvelle avait été annoncée qu'il avait été déclaré professionnel, il recevait des offres de clubs sportifs professionnels. [69]

Carrière professionnelle [ modifier ]

Agent libre Base - ball [ modifier ]

Jim Thorpe
Thorpe en tant que membre des Giants de New York
Voltigeur
Batted: DroiteJeté: Droite
Débuts en MLB
14 avril 1913 pour les  Giants de New York
Dernière apparition à la MLB
25 septembre 1919 pour les  Boston Braves
Statistiques de la MLB
Moyenne au bâton0,252
Home courses7
Les courses au bâton82
Les coups176
Les équipes
  • Giants de New York (1913–1915, 1917)
  • Rouges de Cincinnati (1917)
  • Géants de New York (1918-1919)
  • Braves de Boston (1919)

Parce que l'équipe de la ligue mineure qui détenait pour la dernière fois le contrat de Jim Thorpe s'était dissoute en 1910, il s'est retrouvé dans la rare position d'être un agent libre recherché au niveau des ligues majeures à l'époque de la clause de réserve , et avait donc le choix entre équipes de baseball pour lesquelles jouer. [70] En janvier 1913, il a refusé une position de départ avec les St. Louis Browns de la cave de la Ligue américaine , choisissant à la place de rejoindre le champion de la Ligue nationale de 1912 New York Giants , qui, avec Thorpe jouant dans 19 de leurs 151 matchs, répéterait comme les champions de la Ligue nationale de 1913 . Immédiatement après la défaite des Giants en octobre dans les World Series 1913 , Thorpe et les Giants ont rejoint les White Sox de Chicago pour une tournée mondiale. [71] Barnstorming à travers les États-Unis puis dans le monde, Thorpe était la célébrité de la tournée. [72] La présence de Thorpe a augmenté la publicité, l'assistance et les recettes de porte pour la tournée. [73] Il a rencontré le pape Pie X et Abbas II Hilmi Bey (le dernier Khédive d' Egypte ), et a joué devant 20.000 personnes à Londres , y compris le roi George V . [73] [74] Thorpe était le dernier homme à concourir à la fois aux Jeux Olympiques (dans un sport non-baseball) et à la Ligue Majeure de Baseballavant Eddy Alvarez en 2020. [75]

Base - ball, football et autres sports [ modifier ]

Thorpe en 1913

Thorpe a signé avec le club de baseball des New York Giants en 1913 et a joué sporadiquement avec eux en tant que voltigeur pendant trois saisons. Après avoir joué dans les ligues mineures avec les Milwaukee Brewers en 1916, [76] il est revenu aux Giants en 1917 mais a été vendu aux Reds de Cincinnati au début de la saison. Dans le "double no-hitter " entre Fred Toney des Reds et Hippo Vaughn des Chicago Cubs , Thorpe a conduit dans la manche gagnante en 10e manche. [77] Tard dans la saison, il a été revendu aux Géants. Encore une fois, il a joué sporadiquement pour eux en 1918 avant d'être échangé aux Boston Braves.le 21 mai 1919, pour Pat Ragan . Au cours de sa carrière, il a amassé 91  points marqués , 82  points réalisés et une moyenne au bâton de 0,252  en 289 matchs. [78] Il a continué à jouer au baseball de ligue mineure jusqu'en 1922, [79] et a joué une fois pour la ligue mineure Toledo Mud Hens . [80]

Mais Thorpe n'avait pas non plus abandonné le football. Il a d'abord joué au football professionnel en 1913 en tant que membre des Pine Village Pros basés dans l'Indiana , une équipe qui a connu une séquence de victoires de plusieurs saisons contre des équipes locales dans les années 1910. [81] Il a ensuite signé avec les Bulldogs de Canton en 1915. Ils lui ont payé 250 $ (6 318 $ aujourd'hui) un jeu, un salaire énorme à l'époque. [82] Avant de le signer, Canton comptait en moyenne 1 200 fans par match, mais 8 000 se sont présentés pour ses débuts contre les Tigres de Massillon . [82]L'équipe a remporté des titres en 1916, 1917 et 1919. Il aurait terminé le match de championnat de 1919 en frappant un botté de dégagement de 95 verges assisté par le vent de la propre ligne de 5 verges de son équipe, mettant ainsi le jeu hors de portée. [82] En 1920, les Bulldogs étaient l'une des 14 équipes à former l' Association américaine de football professionnel (APFA), qui deviendrait la Ligue nationale de football (NFL) deux ans plus tard. Thorpe était nominalement le premier président de l' APFA , mais a passé la majeure partie de l'année à jouer pour Canton et un an plus tard a été remplacé comme président par Joseph Carr . [83] Il a continué à jouer pour Canton, entraînant l'équipe aussi. Entre 1921 et 1923, il a aidé à organiser et joué pour leOorang Indians ( LaRue, Ohio ), une équipe entièrement amérindienne. [84] Bien que le dossier de l'équipe fût 3–6 en 1922, [85] et 1–10 en 1923, [86] il a bien joué et a été sélectionné pour la première équipe All-NFL de Green Bay Press-Gazette en 1923, ce qui plus tard, être officiellement reconnue par la NFL comme l'équipe officielle All-NFL de la ligue en 1931). [87]

Thorpe n'a jamais joué pour une équipe de championnat de la NFL. Il a pris sa retraite du football professionnel à 41 ans, [17] après avoir joué 52 matchs de la NFL pour six équipes de 1920 à 1928. [88]

La plupart des biographes de Thorpe n'avaient pas été au courant de sa carrière de basket-ball jusqu'à ce qu'un billet documentant son temps dans le basket-ball professionnel soit découvert dans un vieux livre en 2005. [89] En 1926, il était la principale caractéristique des "Indiens de renommée mondiale" de LaRue , une équipe de basket-ball itinérante. [90] "Les Indiens de renommée mondiale de Jim Thorpe" grognèrent pendant au moins deux ans (1927–28) dans de multiples états. [89] Bien que des histoires sur l'équipe de Thorpe aient été publiées dans certains journaux locaux à l'époque, sa carrière de basket-ball n'est pas bien documentée. [91] Pendant une brève période en 1913, il envisageait de se lancer dans le hockey professionnel pour le Tecumseh Hockey Club. [92]

Le mariage et la famille [ modifier ]

Thorpe s'est marié trois fois et a eu huit enfants. En 1913, Thorpe a épousé Iva M. Miller [10], qu'il avait rencontré à Carlisle. En 1917, Iva et Thorpe achetèrent une maison maintenant connue sous le nom de Jim Thorpe House à Yale, Oklahoma , et y vécurent jusqu'en 1923. [93] Ils eurent quatre enfants: James F., Gale, Charlotte et Frances. [10] Miller a demandé le divorce de Thorpe en 1925, réclamant la désertion. [94]

En 1926, Thorpe épousa Freeda Verona Kirkpatrick (19 septembre 1905 - 2 mars 2007). Elle travaillait pour le manager de l'équipe de baseball pour laquelle il jouait à l'époque. [95] Ils ont eu quatre fils: Phillip, William, Richard et John. [10] Kirkpatrick a divorcé de Thorpe en 1941, après avoir été mariés pendant 15 ans. [95]

Enfin, Thorpe a épousé Patricia Gladys Askew le 2 juin 1945; [10] elle était avec lui quand il est mort. [96]

Vie plus tard, la carrière du film, et la mort [ modifier ]

Thorpe avec basket-ball, 1927

Après sa carrière sportive, Thorpe a eu du mal à subvenir aux besoins de sa famille. Il a eu de la difficulté à occuper un emploi non lié au sport et n'a jamais occupé d'emploi pendant une longue période. Pendant la Grande Dépression en particulier, il a occupé divers emplois, entre autres comme extra pour plusieurs films, jouant généralement un chef amérindien dans les westerns . [97] [98] Dans la comédie de 1932 Always Kickin ' , Thorpe a été jeté en évidence dans une partie parlante comme lui-même, un entraîneur de coups de pied enseignant aux jeunes footballeurs à drop-kick . En 1931, pendant la Grande Dépression, il a vendu les droits du film sur l'histoire de sa vie à MGM pour 1 500 $ (25 000 $ aujourd'hui). [99][100] Thorpe a dépeint un arbitre dans le film 1940 Knute Rockne, All American . [101] Il a joué un membre de la Nation Navajo dans le film 1950 Wagon Master . [102]

Thorpe a été commémoré dans le film de Warner Bros. Jim Thorpe - All-American (1951), avec Burt Lancaster . Le film a été réalisé par Michael Curtiz . [103] Bien qu'il y ait eu des rumeurs selon lesquelles Thorpe n'a reçu aucun argent, il a été payé 15 000 $ par Warner Bros. plus un don de 2 500 $ vers une rente pour lui par le chef du studio de publicité. [104] Le film comprenait des images d'archives des Jeux olympiques de 1912 et 1932. [105] Thorpe a été vu dans une scène en tant qu'assistant d'entraînement. [105] Il a également été distribué au Royaume-Uni, où il s'appelait Man of Bronze . [106]

En dehors de sa carrière dans les films, il a également travaillé comme ouvrier du bâtiment, un portier (videur) , un garde de sécurité et un fossoyeur et a brièvement rejoint la marine marchande des États-Unis en 1945. [97] [98] Thorpe était un alcoolique chronique au cours de sa vie ultérieure. [107] Il a manqué d'argent au début des années 1950. Lorsqu'il a été hospitalisé pour un cancer des lèvres en 1950, Thorpe a été admis en tant qu'affaire caritative. [108] Lors d'une conférence de presse annonçant la procédure, sa femme, Patricia, a pleuré et a plaidé à l'aide, en disant: "Nous sommes fauchés ... Jim n'a que son nom et ses souvenirs. Il a dépensé de l'argent pour son propre peuple. et l'a donné. Il a souvent été exploité. " [108]

Au début de 1953, Thorpe a eu une insuffisance cardiaque pour la troisième fois alors qu'il dînait avec Patricia dans leur maison de Lomita, en Californie . Il a été brièvement relancé par la respiration artificielle et a parlé à son entourage, mais a perdu connaissance peu de temps après et est décédé le 28 mars à l'âge de 65 ans. [10]

Victime de racisme [ modifier ]

Thorpe, dont les parents étaient tous deux à moitié caucasiens, a été élevé en tant que Amérindien. Ses réalisations se sont produites pendant une période de graves inégalités raciales aux États-Unis. Il a souvent été suggéré que ses médailles avaient été dépouillées en raison de son appartenance ethnique. [109] Bien qu'il soit difficile de le prouver, les commentaires du public à l'époque reflétaient largement ce point de vue. [60] Au moment où Thorpe a remporté ses médailles d'or, tous les Amérindiens n'étaient pas reconnus comme citoyens américains. (Le gouvernement américain avait voulu qu'ils fassent des concessions pour adopter les moyens euro-américains de recevoir une telle reconnaissance.) La citoyenneté n'a été accordée à tous les Amérindiens qu'en 1924. [110]

Pendant que Thorpe fréquentait Carlisle, l'appartenance ethnique des étudiants était utilisée à des fins de marketing. [111] L'équipe de football s'appelait les Indiens. L'école et les journalistes ont souvent classé les compétitions sportives comme des conflits entre Indiens et Blancs. [111] Le premier avis de Thorpe dans le New York Times était intitulé "Indian Thorpe in Olympiad; Redskin de Carlisle s'efforcera de se placer sur l'équipe américaine." [24] Les réalisations de Thorpe ont été décrites dans un contexte racial similaire reflétant leur époque par d'autres journaux et écrivains sportifs tout au long de sa vie. [112]

Héritage [ modifier ]

Prix olympiques réintégrées [ modifier ]

Thorpe figure au revers du dollar Sacagawea 2018 .

Au fil des ans, les partisans de Thorpe ont tenté de rétablir ses titres olympiques. [113] Les officiels olympiques américains, y compris l'ancien coéquipier et plus tard président du CIO Avery Brundage , ont repoussé plusieurs tentatives, Brundage disant une fois, "L'ignorance n'est pas une excuse." [22] Les plus persistants étaient l'auteur Robert Wheeler et son épouse, Florence Ridlon. Ils ont réussi à ce que l'AAU et le Comité olympique des États-Unis renversent sa décision et rétablissent le statut d'amateur de Thorpe avant 1913. [114]

En 1982, Wheeler et Ridlon ont créé la Fondation Jim Thorpe et ont obtenu le soutien du Congrès américain . Armés de ce soutien et des preuves de 1912 prouvant que la disqualification de Thorpe avait eu lieu après la période de 30 jours autorisée par les règles olympiques, ils ont réussi à faire valoir la cause devant le CIO. En octobre 1982, le comité exécutif du CIO a approuvé la réintégration de Thorpe. [59] Dans une décision inhabituelle, ils ont déclaré que Thorpe était co-champion avec Ferdinand Bie et Wieslander, bien que ces deux athlètes aient toujours dit qu'ils considéraient Thorpe comme le seul champion. Lors d'une cérémonie le 18 janvier 1983, le CIO a remis à deux des enfants de Thorpe, Gale et Bill, des médailles commémoratives. [59]Les médailles originales de Thorpe avaient été conservées dans des musées, mais elles avaient été volées et n'ont jamais été retrouvées. [115] Le CIO répertorie Thorpe comme co-médaillé d'or. [7]

En juillet 2020, une pétition, soutenue par Pictureworks Entertainment, qui réalise un film sur Thorpe, a commencé à circuler, appelant le CIO à réintégrer Thorpe en tant que seul gagnant de ses événements aux Jeux olympiques de 1912. Il a été soutenu par l'olympien Billy Mills , qui a remporté une médaille d'or au 10 000 mètres aux Jeux de Tokyo en 1964 . [116] [117]

Honneurs [ modifier ]

Thorpe comme entraîneur de backfield pour l'Indiana, 1915

Le monument de Thorpe, avec la citation de Gustav V ("Vous, monsieur, êtes le plus grand athlète du monde."), Se tient toujours près de la ville qui porte son nom, Jim Thorpe, Pennsylvanie . [19] La tombe repose sur des monticules de sol de l' Oklahoma natal de Thorpe et du stade dans lequel il a remporté ses médailles olympiques. [118]

Les réalisations de Thorpe ont été très bien accueillies par les journalistes sportifs, à la fois de son vivant et depuis sa mort. En 1950, un sondage de l' Associated Press auprès de près de 400 écrivains sportifs et diffuseurs a élu Thorpe le «plus grand athlète» de la première moitié du 20e siècle. [119] Cette même année, l' Associated Press a nommé Thorpe le "plus grand joueur de football américain" de la première moitié du siècle. [120] Les électeurs de Pro Football Hall of Fame l' ont choisi pour l' équipe de tous les temps du 50e anniversaire de la NFL en 1967. [121] En 1999, l'Associated Press l'a placé troisième sur sa liste des meilleurs athlètes du siècle, après Babe Ruth et Michael Jordan. [122] ESPN a classé Thorpe septième sur sa liste des meilleurs athlètes nord-américains du siècle. [123]

Thorpe a été intronisé au Pro Football Hall of Fame en 1963, l'un des dix-sept joueurs de la catégorie charte. [124] Thorpe est commémoré dans la rotonde du Temple de la renommée du football professionnel avec une statue plus grande que nature. Il a également été intronisé au Temple de la renommée du football universitaire, des équipes olympiques américaines et de la compétition nationale d'athlétisme. [20] En 2018, Thorpe est devenu l'un des intronisés lors de la première cérémonie d'intronisation tenue par le National Native American Hall of Fame. [125] Le centre de conditionnement physique et une salle à l'Université des nations indiennes de Haskell sont nommés en l'honneur de Thorpe. [126]

Le président Richard Nixon , tel qu'autorisé par la résolution commune 73 du Sénat américain, a proclamé le lundi 16 avril 1973 «Journée Jim Thorpe» pour promouvoir la reconnaissance nationale de Thorpe. [127] En 1986, l'Association Jim Thorpe a établi un prix avec le nom de Thorpe. Le prix Jim Thorpe est décerné chaque année au meilleur demi défensif du football universitaire . La réunion annuelle d' athlétisme de la Thorpe Cup est nommée en son honneur. [128] Le service postal des États-Unis a émis un timbre de 32 ¢ le 3 février 1998 dans le cadre de la série de feuilles de timbres Célébrons le siècle . [129]

Dans un sondage auprès des fans de sport publié en 2000 par ABC Sports , Thorpe a été élu le plus grand athlète du vingtième siècle sur 15 autres athlètes, dont Muhammad Ali , Babe Ruth , Jesse Owens , Wayne Gretzky , Jack Nicklaus et Michael Jordan . [130] [131] En 2018, Thorpe a été honoré sur la pièce d'un dollar amérindien ; [132] les conceptions proposées ont été publiées en 2015. [133]

Jim Thorpe, Pennsylvanie [ modifier ]

Carte de 1933 Goudey Sport Kings

Après que les funérailles de Thorpe eurent lieu à l'église catholique de St. Benedict à Shawnee, Oklahoma, [134] son corps gisait dans l'état au cimetière Fairview après que les citoyens eurent payé pour le déplacer à Shawnee par train depuis la Californie. [135] Les gens ont commencé un effort de collecte de fonds pour ériger un mémorial pour Thorpe au parc athlétique de la ville. Les responsables locaux avaient demandé aux législateurs des États un financement, mais un projet de loi qui comprenait 25 000 $ pour leur proposition a été opposé par le veto du gouverneur Johnston Murray . [136] Pendant ce temps, la troisième épouse de Thorpe, à l'insu du reste de sa famille, prit le corps de Thorpe et le fit expédier en Pennsylvanie lorsqu'elle apprit que les petites villes de Pennsylvanie de Mauch Chunk et East Mauch Chunk cherchaient à attirer des affaires.[137] [138] Elle a conclu une entente avec des fonctionnaires qui, selon le fils de Thorpe, Jack, a été conclue par Patricia pour des considérations financières. [139] Les villes achetèrent les restes de Thorpe, lui érigèrent un monument, fusionnèrent et renommèrent la ville nouvellement unie en son honneur Jim Thorpe, Pennsylvanie , même si Thorpe n'y était jamais allé. [140] Le site de monument contient sa tombe, [141] deux statues de lui dans des poses athlétiques, [142] et des marqueurs historiques décrivant son histoire de vie. [143]

En juin 2010, Jack Thorpe a intenté une action en justice fédérale contre l'arrondissement de Jim Thorpe, cherchant à faire retourner les restes de son père dans son pays natal et à les inhumer près d'autres membres de la famille dans l'Oklahoma. Citant la loi amérindienne sur la protection et le rapatriement des sépultures , Jack soutenait d'amener les restes de son père dans la réserve de l'Oklahoma, où ils seraient enterrés près de ceux de son père, de ses sœurs et de son frère, à un mile de l'endroit où il est né. Il a affirmé que l'accord entre sa belle-mère et Jim Thorpe, en Pennsylvanie, les fonctionnaires de l'arrondissement avait été conclu contre la volonté d'autres membres de la famille qui voulaient qu'il soit enterré en terre amérindienne. [144] [145] Jack Thorpe est décédé à 73 ans le 22 février 2011. [146]

En avril 2013, le juge de district américain Richard Caputo a statué que l'arrondissement de Jim Thorpe équivaut à un musée en vertu du Native American Graves Protection and Rapatriation Act («NAGPRA»). Un avocat de Bill et Richard Thorpe a déclaré que les hommes poursuivraient le processus juridique pour que leur père soit renvoyé à Sac et Fox, dans le centre de l'Oklahoma. [147] Le 23 octobre 2014, la Cour d'appel des États-Unis pour le troisième circuit a infirmé la décision du juge Caputo. La cour d'appel a jugé que l'arrondissement de Jim Thorpe n'est pas un «musée», comme ce terme est utilisé dans NAGPRA, et que les plaignants ne pouvaient donc invoquer cette loi fédérale pour demander le réenterrement de la dépouille de Thorpe. [141]En langage NAGPRA, «« musée »signifie toute institution ou agence gouvernementale d'État ou locale (y compris toute institution d'enseignement supérieur) qui reçoit des fonds fédéraux et qui possède ou contrôle des objets culturels amérindiens». [148] La Cour d'appel a ordonné au tribunal de première instance de rendre un jugement en faveur de l'arrondissement. [141] La cour d'appel a déclaré que la loi de Pennsylvanie permettait aux plaignants de demander à un tribunal d'État d'ordonner la réinhumation des restes de Thorpe, mais a noté qu'une fois qu'un corps est enterré, il y a une grande réticence à permettre son déplacement, en l'absence de raisons claires et convaincantes pour un tel mouvement. " [149] Le 5 octobre 2015, la Cour suprême des États-Unis a refusé d'entendre l'affaire,mettant effectivement un terme au processus juridique.[150]

Notes [ modifier ]

  1. ^ "Hall of Famers par Jersey Number" . Temple de la renommée du football professionnel . Récupéré le 6 avril 2017 .
  2. ^ a b Les sources varient. Voir, par exemple, Flatter, Ron. "Thorpe a précédé Deion, Bo" , ESPN. Récupéré le 9 décembre 2016 et
    Golus, Carrie (2012). Jim Thorpe (édition révisée) , Twenty-First Century Books. p. 4. ISBN 978-1-4677-0397-0 . 
  3. ^ Cook. p. 115.
  4. ^ "Biographie de Jim Thorpe" . Encyclopédie de la biographie mondiale . Récupéré le 13 novembre 2011 .
  5. ^ un b Golus, Carrie (1er août 2012). Jim Thorpe (éd. Révisé). Livres du XXIe siècle. p. 4. ISBN 978-1-4677-0397-0.
  6. ^ "Stockholm 1912 Hommes de Décathlon" . Comité international olympique . 9 décembre 2020 . Récupéré le 22 janvier 2021 .
  7. ^ A b c Jenkins, Sally (Juillet 2012). "Pourquoi les records olympiques de Jim Thorpe ne sont-ils toujours pas reconnus?" . Smithsonian . Récupéré le 15 août 2016 .
  8. ^ Mather, Victor (9 décembre 2020). "Le différend de 100 ans pour les médailles d'or olympiques de Jim Thorpe" . Le New York Times . ISSN 0362-4331 . Récupéré le 22 janvier 2021 . 
  9. ^ un b O'Hanlon-Lincoln. p. 129.
  10. ^ un b c d e f g h i j k l m n "Jim Thorpe est mort sur la côte ouest à 64 ans" . Le New York Times . 29 mars 1953. Archivé de l'original le 1er juillet 2017 . Récupéré le 7 décembre 2020 .
  11. ^ un b Wheeler. p. 291.
  12. ^ "L'auteur de la biographie de Jim Thorpe secoue les choses" . Times News en ligne . 22 novembre 2010 . Récupéré le 2 mai 2015 .
  13. ^ Hannigan, Dave (3 août 2016). "L'Amérique en général: la coda bizarre à la vie épique de l'olympien Jim Thorpe" . The Irish Times . Récupéré le 4 juin 2017 .
  14. ^ Redmond, Patrick R. (2014). Les Irlandais et la création du sport américain, 1835–1920 . Jefferson, Caroline du Nord: McFarland and Company. p. 279. ISBN 978-1-4766-0584-5.
  15. ^ "Jim Thorpe saute à la renommée sur le terrain d'athlétisme de Carlisle" . Le Washington Post . 15 décembre 1912. p. 2 . Récupéré le 24 octobre 2015 - via Newspapers.com .
  16. ^ O'Hanlon-Lincoln. p. 131.
  17. ^ un b Jim Thorpe - faits rapides , cgmworldwide.com. Récupéré le 20 mai 2018. Archivé le 3 mai 2011 à la Wayback Machine
  18. ^ A b c Jim Thorpe - héros olympique et amérindien , Archive 21 Juin 2011, à la Wayback Machine olympics30.com. Récupéré le 30 juillet 2018.
  19. ^ A b c Hoxie. p. 628.
  20. ^ A b c d e Botelho, Greg. «Roller-coaster life of Indian icon, sports 'first star» , CNN.com, 14 juillet 2004. Récupéré le 23 avril 2007.
  21. ^ une encyclopédie b de la biographie mondiale . Jim Thorpe , Thomson-Gale , Bookrags, juin 2006. Récupéré le 23 avril 2007.
  22. ^ un b "Jim Thorpe cruellement traité par les autorités" . CNN Sports Illustrated. Reuters. 8 août 2004. Archivé de l'original le 14 novembre 2007 . Récupéré le 15 avril 2008 .
  23. ^ A b c d e Jeansonne. p. 60.
  24. ^ un b "Indian Thorpe in Olympiad: Redskin de Carlisle s'efforcera de se placer sur l'équipe américaine" , The New York Times , 28 avril 1912. Récupéré le 23 juillet 2018.
  25. ^ Richmond, Sam (11 novembre 2015). "Jim Thorpe conduit Carlisle au bouleversement de Harvard en 1911" . Association nationale du sport collégial . Récupéré le 29 août 2018 .
  26. ^ Buford. p. 151.
  27. ^ A b c Jim Thorpe , usoc.org, Extrait le 26 Avril 2007. Archive 30 Septembre 2007, à la Wayback Machine
  28. ^ Cook. p. 42.
  29. ^ O'Hanlon-Lincoln. p. 144.
    * Jim Thorpe , profootballhalloffame.com. Récupéré le 23 avril 2007.
  30. ^ Buford. p. 113.
  31. ^ un b Buford. p. 112.
  32. ^ Zarnowski (2013). p. 150.
  33. ^ Zarnowski (2005). 29-30, 240.
  34. ^ "Athlétisme aux Jeux d'été 1904 de St. Louis: Championnat du concours général des hommes" . Sports Reference LLC. Archivé de l'original le 17 avril 2020 . Récupéré le 25 janvier 2018 .
  35. ^ Buford. p. 114.
  36. ^ Findling et Pelle. 473–474.
  37. ^ A b c "Jim Thorpe" . Sports Reference LLC. Archivé de l'original le 17 avril 2020 . Récupéré le 21 janvier 2018 .
  38. ^ Buford. 127–128.
  39. ^ "L'athlétisme aux Jeux d'été de Stockholm 1912: le pentathlon des hommes" . Sports Reference LLC. Archivé de l'original le 17 avril 2020 . Récupéré le 30 juin 2018 .
  40. ^ "Athlétisme aux Jeux d'été de Stockholm 1912: Ronde de Qualification de Saut en Hauteur des Hommes" . Sports Reference LLC. Archivé de l'original le 17 avril 2020 . Récupéré le 30 juin 2018 .
  41. ^ "Jim Thorpe" . Temple national de la renommée de l'athlétisme. Archivé de l'original le 22 janvier 2018 . Récupéré le 21 janvier 2018 .
  42. ^ "Hugo Wieslander" . Sports Reference LLC. Archivé de l'original le 17 avril 2020 . Récupéré le 29 juin 2019 .
  43. ^ Buford. p. 130.
  44. ^ Tucker, Neely. "La bataille sur le site de sépulture de l'athlète Jim Thorpe continue" . The Washington Post , 15 mars 2012. Récupéré le 7 juillet 2012.
  45. ^ Dodge. p. 145.
  46. ^ Jenkins, Sally (10 août 2012). "Le plus grand athlète olympique? Jim Thorpe, pas Usain Bolt" . Le Washington Post . Récupéré le 7 juin 2017 .
  47. ^ A b c d e plat, Ron. "Thorpe a précédé Deion, Bo" , ESPN.com . Récupéré le 23 avril 2007.
  48. ^ "Jim Thorpe, Athlète Sac et Renard" par Bob Berontas, Chelsea House Publications (Londres, 1993), ISBN 978-0-7910-1722-7 . 
  49. ^ Buford. p. 131.
  50. ^ Par exemple, "Sports en Bref", Amarillo (TX) Daily News , samedi 13 mars 1948, p. 2 (disponible sur journalarchive.com).
  51. ^ John Durant et Otto Bettmann, Histoire picturale des sports américains, de l'époque coloniale à nos jours (AS Barnes, 1952) p. 143.
  52. ^ Cava. pp. 8–9.
  53. ^ Buford. 158-161.
  54. ^ "Indian Thorpe est le Meilleur Athlète - Le Champion Olympique remporte le Championnat du concours général et bat le Record". The New York Times , 3 septembre 1912.
  55. ^ "Espère établir un nouvel enregistrement" . Tribune du soir Albert Lea . 29 août 1912. p. 6 . Récupéré le 14 septembre 2018 .
  56. ^ Wheeler. p. 118.
  57. ^ Buford. p. 121.
  58. ^ "" Jim "Thorpe admet qu'il est professionnel et se retire de l'athlétisme", le Washington Post , 28 janvier 1913, p. 8. "Les accusations selon lesquelles Thorpe avait joué au baseball professionnel à Winston Salem, Caroline du Nord ont été publiées pour la première fois dans un journal de Worcester (Mass.) La semaine dernière."
  59. ^ A b c Anderson, Dave . "Jim Thorpe's Family Feud" , The New York Times , 7 février 1983. Récupéré le 23 avril 2007.
  60. ^ un b Schaffer et Smith. p. 50.
  61. ^ Schaffer et Smith. p. 40.
  62. ^ Buford. p. 161.
  63. ^ Campagna, Jeff (28 mai 2010). "Souhaitant un Joyeux Anniversaire à Jim Thorpe" . Smithsonian . Récupéré le 11 mai 2017 .
  64. ^ Buford. p. 167.
  65. ^ Thomas, Louisa (29 juillet 2016). "Le dopage et une crise olympique de l'idéalisme" . Le New Yorker . Récupéré le 11 mai 2017 .
  66. ^ Quirk. p. 42.
  67. ^ Buford. p. 162.
  68. ^ Dyreson. p. 171.
  69. ^ Rogge, Johnson et Rendell. p. 60.
  70. ^ "Thorpe doit jouer au ballon avec des géants; le célèbre athlète indien accepte les termes de McGraw au téléphone" , The New York Times , 1er février 1913. Récupéré le 23 juillet 2018.
  71. ^ "Sox et Géants sur le Tour du Monde; le Parti de Comiskey-McGraw quitte Chicago le 19 octobre et arrive à New York le 6 mars" , The New York Times . Récupéré le 23 juillet 2018.
  72. ^ Elfers. p. 210.
  73. ^ un b Clavin, Tom. «The Inside Story of Baseball's Grand World Tour of 1914» , Smithsonian , 21 mars 2014. Récupéré le 18 mai 2017.
  74. ^ Elfers. 185-187, 233.
  75. ^ Chandan, Sachin Dave (8 août 2020). "De médaillé olympique à joueur de champ intérieur de la MLB: comment le patineur de vitesse Eddy Alvarez est arrivé à The Show" . ESPN . Récupéré le 8 août 2020 .
  76. ^ "Speed ​​Big Hit de Jim Thorpe dans AA" The Janesville Daily Gazette , 10 juillet 1916. Récupéré le 19 janvier 2017.
  77. ^ Daley, Arthur. «Baseball's 'Ten Greatest Moments ' » , The New York Times , 17 avril 1949. Récupéré le 23 juillet 2018.
  78. ^ Jim Thorpe , baseball-reference.com. Récupéré le 23 avril 2007.
  79. ^ Buford. p. 232.
  80. ^ Meade, Dick (6 avril 1921). "Les poules gagnent un autre et partent du camp d'entraînement" . Le Toledo News-Bee . p. 12 . Récupéré le 5 juillet 2019 .
  81. ^ "Histoire de NFL par Décennie, 1911–1920" . Ligue nationale de football . Récupéré le 7 septembre 2009 .
  82. ^ A b c Neft, Cohen et Korch. p. 18.
  83. ^ Neft, Cohen et Korch. p. 20.
  84. ^ C. Richard King (2006). Athlètes autochtones dans le sport et la société: un lecteur . Livres de bison. pp. 11–12. ISBN 978-0-8032-7828-8.
  85. ^ Neft, Cohen et Korch. p. 34.
  86. ^ Neft, Cohen et Korch. p. 40.
  87. ^ Neft, Cohen et Korch. p. 41.
  88. ^ "Jim Thorpe" . Référence du football professionnel . Récupéré le 23 juillet 2013 .
  89. ^ un b "Détectives d'histoire - Épisode 10, 2005: Ticket de Jim Thorpe, Jamestown, New York" (PDF) . pbs.org . Récupéré le 25 mai 2017 .
  90. ^ Buford. 253–254.
  91. ^ Pennington, Bill. «Jim Thorpe and a Ticket to Serendipity» , The New York Times , 29 mars 2005. Récupéré le 25 mai 2017.
  92. ^ "Jim Thorpe peut prendre le hockey professionnel" . Le libéral démocrate . Libéral, Kansas. 4 février 1913. p. 5 . Récupéré le 23 novembre 2020 .
  93. ^ "Registre national de l'inventaire des lieux historiques - Formulaire de nomination" (PDF) . Service des parcs nationaux . Récupéré le 19 décembre 2014 .
  94. ^ Liste des mariages, divorces, naissances et décès , Time , 6 avril 1925, disponible en ligne via time.com. Récupéré le 21 mai 2007. Archivé le 30 septembre 2007 à la Wayback Machine
  95. ^ un b "La 2ème épouse de l'Athlète Thorpe, Freeda, meurt à 101" . Seattle Post-Intelligencer . Associated Press . 7 mars 2007 . Récupéré le 1er juin 2017 .
  96. ^ Buford. p. 366.
  97. ^ un b O'Hanlon-Lincoln. 144-145.
  98. ^ a b Briefs , Time , 22 février 1943, disponible en ligne via time.com. Récupéré le 21 mai 2007. Archivé le 20 octobre 2007 à la Wayback Machine
  99. ^ Banque de réserve fédérale de Minneapolis. "Indice des prix à la consommation (estimation) 1800–" . Récupéré le 1er janvier 2020 .
  100. ^ O'Hanlon-Lincoln. p. 145.
  101. ^ Buford. pp. 313–314.
  102. ^ Hilger. p. 324.
  103. ^ Buford. 341, 353.
  104. ^ Buford. pp. 355–356.
  105. ^ un b Thorp, Charles. "8 Films Olympiques Cette Médaille" . Journal des hommes . Récupéré le 15 juin 2017 .
  106. ^ Williams. p. 133.
  107. ^ Jeansonne. p. 61.
  108. ^ a b Associated Press. «Thorpe a une croissance cancéreuse retirée de la lèvre à l'hôpital de Philadelphie» , The New York Times , 10 novembre 1951. Récupéré le 23 avril 2007.
  109. ^ Watterson. p. 151.
    * Elfers. p. 18.
  110. ^ Lincoln et Slagle. p. 282.
  111. ^ un b Bloom cité dans Bird. p. 97.
  112. ^ Demaree, Al. "Thorpe, l'Indien, Meilleur All-American", Los Angeles Times , 24 novembre 1926. p. C4.
    * «Jim Thorpe meurt d'une crise cardiaque à 64 ans», Chicago Tribune , Associated Press, 29 mars 1953. p. A1.
    * Roetman, Sheena L. "America's Greatest Athlete Ever, Jim Thorpe, Was Indigenous" , Vice Media, 27 novembre 2014. Récupéré le 4 janvier 2018.
  113. ^ Anderson, Dave. «Médailles de Jim Thorpe» , The New York Times , 22 juin 1975. Récupéré le 19 juin 2016.
  114. ^ Wethe, David et Whiteley, Michael. «Les déjeuners des légendes commencent cet automne avec Bob Lilly» , Dallas Business Journal , 19 juillet 2002. Récupéré le 27 avril 2007.
  115. ^ O'Hanlon-Lincoln. p. 132.
  116. ^ Carlson, Jenni (15 juillet 2020). "La campagne de pétition Jim Thorpe commence à restaurer son statut de vainqueur unique des médailles d'or olympiques de 1912" . L'Oklahoman . Récupéré le 17 juillet 2020 .
  117. ^ Barker, Philip (15 juillet 2020). "Campagne lancée pour reconnaître Thorpe comme seul champion de Stockholm 1912" . À l'intérieur des Jeux . Récupéré le 17 juillet 2020 .
  118. ^ Jim Thorpe, Pennsylvanie: Tombe d'attraction touristique de Jim Thorpe , Amérique routière . Récupéré le 28 mai 2017.
  119. ^ "Jim Thorpe" , archivé le 8 septembre 2007, à la Wayback Machine encarta.msn.com. Récupéré le 23 avril 2007.
  120. ^ Biographie de Jim Thorpe , cgmworldwide.com. Récupéré le 23 avril 2007.
  121. ^ "L'Équipe de NFL de Unitas QBs" . Le Tampa Tribune . Associated Press. 7 septembre 1969. p. 5-F . Récupéré le 1er mai 2020 - via Newspapers.com .
  122. ^ Presse associée. Top 100 des athlètes du 20e siècle , archivé le 12 mars 2009, à la Wayback Machine USA Today , 21 décembre 1999. Récupéré le 7 octobre 2017.
  123. ^ "Les meilleurs athlètes nord-américains du siècle" , espn.com. Récupéré le 15 mars 2007.
  124. ^ "Temple de la renommée par année d'enrôlement" . Temple de la renommée du football professionnel . Récupéré le 6 septembre 2012 .
  125. ^ "Le Temple Natif Américain National de la Renommée nomme les douze premiers intronisés historiques" . IndianCountryToday.com. 22 octobre 2018 . Récupéré le 22 octobre 2018 .
  126. ^ "Annuaire d'université des nations indiennes de Haskell" . Université des nations indiennes de Haskell . Récupéré le 10 janvier 2018 .
  127. ^ Richard Nixon: Proclamation 4209 - Jim Thorpe Day , Le Projet de Présidence américaine. Récupéré le 8 novembre 2016.
  128. ^ "16 Jahre" Thorpe Cup " " . Zehnkampf.de (en allemand). Archivé de l'original le 5 avril 2010 . Récupéré le 10 août 2010 .
  129. ^ "Sujets amérindiens sur les timbres-poste des États-Unis" (PDF) . Service Postal des Etats-Unis. Février 2011. Archivé de l'original (PDF) le 30 mars 2013 . Récupéré le 28 juillet 2013 .
  130. ^ "Le vaste monde d'athlète de Sports du siècle" . Réseau ESPN. 14 janvier 2000 . Récupéré le 6 février 2012 .
  131. ^ "Jim Thorpe: Athlète All-Around et Avocat Indien d'Amérique" . Smithsonian Institution . Récupéré le 6 février 2012 .
  132. ^ "La Monnaie des États-Unis publiera 2018 des produits de pièce de monnaie amérindiens de 1 $ le 15 février" . État neuf des États-Unis. 8 février 2018 . Récupéré le 26 avril 2019 .
  133. ^ Unser, Mike (6 novembre 2015). "Les Modèles de Pièce de 1 $ Amérindiens 2018 représentent Jim Thorpe" . CoinNews. Récupéré le 11 mai 2019.
  134. ^ "Le corps de Jim Thorpe arrive à la maison pour le rite d'inhumation" . Les nouvelles de Wilmington . Presse unie. 13 avril 1953. p. 9 . Récupéré le 14 juillet 2016 .
  135. ^ Buford. pp. 367–369.
  136. ^ Wheeler. 228-229.
  137. ^ Hagerty, James R. (21 juillet 2010). "Y a-t-il une vie après Jim Thorpe pour Jim Thorpe, Pa.?". Le Wall Street Journal . p. A14.
  138. ^ Zucchino, David (18 octobre 2013). "Jim Thorpe, Pa., Se bat pour garder son homonyme" . Los Angeles Times . Récupéré le 28 janvier 2018.
  139. ^ "Frank Deford de Real Sports avec Bryant Gumbel interviewe Jack Thorpe" . HBO (chaîne officielle sur YouTube) . Récupéré le 9 juillet 2012 .
  140. ^ O'Hanlon-Lincoln. p. 148.
  141. ^ A b c « ville de Pennsylvanie nommé pour Jim Thorpe peut garder le corps de l' athlète » . CBS News . 23 octobre 2014 . Récupéré le 24 octobre 2014 .
  142. ^ Hedes, Jarrad (19 mai 2017). "Jim Thorpe projette d'ajouter la troisième statue olympienne" . Nouvelles du Lehighton Times . Récupéré le 8 juin 2017.
  143. ^ Loverro, Thom (2 août 2013). "Jim Thorpe dort sur - pour l'instant - dans la ville où tout le monde connaît son nom" . Le gardien . Récupéré le 8 juin 2017.
  144. ^ Lee, Peggy (24 juin 2010). "Le Fils De Jim Thorpe Sues Pour Ses Restes" . wnep.com . Archivé de l'original le 1er mars 2012 . Récupéré le 25 juin 2010 .
  145. ^ "Le fils de Jim Thorpe poursuit la ville de Jim Thorpe sur l'emplacement des restes d'athlète" . Le Patriot-News . Associated Press. 24 juin 2010. Récupéré le 19 mai 2017.
  146. ^ Zagofsky, Al (24 février 2011). "Le fils de Jim Thorpe, Jack meurt" . Nouvelles du Lehighton Times . Récupéré le 9 juillet 2012 .
  147. ^ "Le juge côtoie les fils au sujet des restes de l'athlète légendaire Jim Thorpe" . KOTV-DT . 21 avril 2013 . Récupéré le 21 avril 2013 .
  148. ^ 25 USC Ch. 32: Protection et rapatriement des tombes amérindiennes . Bureau du conseiller juridique en révision. Récupéré le 23 mai 2017.
  149. ^ John Thorpe (et al) v. Borough of Jim Thorpe , n ° 13-2446 (3d Cir.). Récupéré le 9 septembre 2016
  150. ^ Hall, Peter (6 octobre 2015). "Cour suprême des États-Unis: le corps de Jim Thorpe doit rester dans la ville qui porte son nom" . Record Pocono . Récupéré le 13 octobre 2015 .

Sources [ modifier ]

  • Bird, Elizabeth S. S'habiller en plumes: la construction de l'indien dans la culture populaire américaine . Boulder: Westview Press, 1996. ISBN 978-0-8133-2667-2 
  • Bloom, John. Il y a une folie dans l'air: le retour à la maison de Haskell en 1926 et les représentations populaires du sport dans les internats fédéraux et indiens . ed. dans Bird. Boulder: Westview Press. 1996. ISBN 978-0-8133-2667-2 
  • Buford, Kate. Fils amérindien: la vie et la légende sportive de Jim Thorpe . Lincoln: University of Nebraska Press , 2010. ISBN 978-0-8032-4089-6 
  • Cava, Pete (été 1992). "Baseball aux Jeux Olympiques" . Citius, Altius, Fortius . 1 (1): 7–15. Récupéré le 4 mai 2017.
  • Cook, William A. Jim Thorpe: une biographie . Jefferson: McFarland & Company, 2011. ISBN 978-0-7864-6355-8 
  • Dodge, Robert. Quelles personnes choisies? Le destin manifeste rencontre les Sioux: vu par Frank Fiske, photographe frontalier . New York: Algora Publishing, 2013. ISBN 978-1-62894-029-9 
  • Dyreson, Mark. Faire de l'équipe américaine: sport, culture et expérience olympique . Urbana: University of Illinois Press, 1998. ISBN 978-0-252-06654-2 
  • Elfers, James E. La tournée pour terminer toutes les visites . Nebraska: University of Nebraska Press, 2003. ISBN 978-0-8032-6748-0 
  • Findling, John E. et Pelle, Kimberly D., éds. Encyclopédie du Mouvement olympique moderne . Westport: Greenwood Press, 2004. ISBN 978-0-313-32278-5 
  • Gerasimo, Luisa et Whiteley, Sandra. Le calendrier des anniversaires célèbres de l'enseignant . McGraw-Hill , 2003. ISBN 978-0-07-141230-8 
  • Hilger, Michael. Amérindiens dans les films: portraits de films muets à nos jours . Lanham: Rowman et Littlefield , 2015. ISBN 978-1-4422-4002-5 
  • Hoxie, Frederick E. Encyclopédie des Indiens d'Amérique du Nord . New York: Houghton Mifflin Books , 1996. ISBN 978-0-395-66921-1 
  • Jeansonne, Glen. Une époque de paradoxe: l'Amérique depuis 1890 . Rowman et Littlefield, 2006. ISBN 978-0-7425-3377-6 
  • Landrum, Dr Gene. Autonomisation: l'avantage concurrentiel dans les sports, les affaires et la vie . Brendan Kelly Publishing Incorporated, 2006. ISBN 978-1-895997-24-8 
  • Lincoln, Kenneth et Slagle, Al Logan. The Good Red Road: Passages into Native America . University of Nebraska Press, 1997. ISBN 978-0-8032-7974-2 
  • Magill, Frank Northern. De grandes vies de l'histoire . New York: Salem Press, 1987. ISBN 978-0-89356-529-9 
  • Neft, David S., Cohen, Richard M. et Korch, Rick. L'histoire complète du football professionnel de 1892 à nos jours . New York: St. Martin's Press, 1994. ISBN 978-0-312-11435-0 
  • O'Hanlon-Lincoln, Ceane. Chroniques: Une collection vivante d'histoires du comté de Fayette, Pennsylvanie . Reliure Mechling, 2006. ISBN 978-0-9760563-4-8 
  • Quirk, Charles E., éd. Sports et droit: affaires juridiques majeures . Londres: Routledge, 2014. ISBN 978-1-135-68222-4 
  • Rogge, M. Jacque, Johnson, Michael et Rendell, Matt. Les Jeux Olympiques: d'Athènes à Athènes 1896–2004 . Sterling Publishing, 2004. ISBN 978-0-297-84382-5 
  • Schaffer, Kay et Smith, Sidonie. Les Jeux olympiques du millénaire: le pouvoir, la politique et les jeux . Rutger University Press, 2000. ISBN 978-0-8135-2820-5 
  • Watterson, John Sayle. Football universitaire: histoire, spectacle, polémique . Johns Hopkins University Press, 2000. ISBN 978-0-8018-7114-6 
  • Wheeler, Robert W. Jim Thorpe, le plus grand athlète du monde . University of Oklahoma Press, 1979. ISBN 978-0-8061-1745-4 
  • Williams, Randy. Sports Cinema 100 Movies: Le meilleur des héros sportifs, des perdants, des mythes et des ratés d'Hollywood . Pompton Plains: Limelight Editions, 2006. ISBN 978-0-87910-331-6 
  • Zarnowski, Frank . Hommes au concours multiple: héros d'un sport oublié . Lanham: Scarecrow Press, 2005. ISBN 978-0-8108-5423-9 
  • Zarnowski, Frank. Le pentathlon du monde antique . Jefferson: McFarland & Company, 2013. ISBN 978-0-7864-6783-9 

Pour en savoir plus [ modifier ]

  • Benjey, Tom. Médecins, avocats, chefs indiens . Carlisle, Pennsylvanie: Tuxedo Press, 2008. ISBN 978-0-9774486-7-8 
  • «Dans l'affaire Jacobus Franciscus Thorpe» dans Bill Mallon et Ture Widlund, Les Jeux Olympiques de 1912: Résultats pour tous les concurrents dans toutes les épreuves, avec commentaires . Jefferson, Caroline du Nord: McFarland, 2002. ISBN 978-0-7864-1047-7 
  • Newcombe, Jack. Le meilleur des Athletic Boys: l'impact de l'homme blanc sur Jim Thorpe . Garden City, New York: Doubleday, 1975. ISBN 978-0-385-06186-5 
  • Updyke, Rosemary Kissinger. Jim Thorpe, la légende se souvient . Gretna, Louisiane: Pelican, 1997. ISBN 978-1-56554-539-7 
  • Wallechinsky, David. Le livre complet des Jeux olympiques d'été . Woodstock, New York: Overlook Press, 2000. ISBN 978-1-58567-046-8 

Liens externes [ modifier ]

  • Jim Thorpe au Pro Football Hall of Fame
  • Jim Thorpe au Temple de la renommée du football universitaire
  • Statistiques de carrière et informations sur les joueurs de NFL.com  ·  Référence de football professionnel
  • Statistiques de carrière et informations sur les joueurs de Baseball-Reference ou  Baseball-Reference (Minors)