Grand Prix de l'IAAF

Le Grand Prix de l'IAAF était un circuit mondial annuel de compétitions d' athlétisme en plein air d'une journée organisé par l' Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). Il a été créé en 1985 en tant que premier circuit saisonnier d'athlétisme de l'IAAF et a duré jusqu'en 2009. Les athlètes ont marqué des points en fonction de leurs performances sur le circuit et les meilleurs athlètes ont été invités à la finale annuelle du Grand Prix de l'IAAF .

Le Grand Prix de l'IAAF s'est élargi au cours de sa vie pour intégrer la Golden League de l' IAAF, le Super Grand Prix de l' IAAF, le Grand Prix de l'IAAF et le Grand Prix II de l'IAAF . Des réunions IAAF/Area Permit ont également été jointes à la série, permettant aux athlètes de marquer des points supplémentaires dans certaines épreuves lors de réunions de niveau inférieur. En 2003, le concept de série a été renommé lors des réunions mondiales en plein air de l'IAAF et le Grand Prix a été réduit à un seul niveau de compétitions au sein de cette tournée. La série a de nouveau été intégrée à l' IAAF World Athletics Tour lors de sa création en 2006, avant d'être rendue obsolète par l'introduction de l' IAAF Diamond League et de l'IAAF World Challenge en 2010.

Créé en 1985, le Grand Prix de l'IAAF a été la première série mondiale de réunions d'athlétisme sur invitation en plein air organisées par l'IAAF. [1] Il faisait suite aux Golden Events de l'IAAF (1978–82), où l'IAAF a aidé à financer des réunions entre les meilleurs athlètes du monde pour encourager l'engagement saisonnier avec le sport en dehors du cycle olympique. [2] La création du circuit du Grand Prix de l'IAAF est intervenue deux ans après les premiers championnats du monde d'athlétisme en 1983 , soulignant le pivot de l' instance dirigeante sportive vers un rôle plus direct dans l'organisation des compétitions d'athlétisme . [3]

De 1985 à 1992, la série comprenait des réunions de Grand Prix et des réunions de permis de l'IAAF. [1] La série a abouti à la finale du Grand Prix de l'IAAF , à laquelle les athlètes ont obtenu leur qualification en fonction de leurs performances lors des réunions de la série. [4] Les athlètes en compétition à la finale ont gagné des points supplémentaires pour leurs performances là-bas, et le vainqueur de la série de chaque épreuve était l'athlète avec le score le plus élevé (par opposition au vainqueur de l'épreuve finale du Grand Prix). [5] En 1993, le format du Grand Prix a été modifié afin que le vainqueur de l'événement soit le premier athlète aux compétitions finales, plutôt que le leader des points saisonniers, et ce format s'est poursuivi jusqu'à la dernière finale du Grand Prix en 2002 . [5]

En 1993, le Conseil de l'IAAF a approuvé un nouveau niveau de réunions du Grand Prix II de l'IAAF , auxquelles les réunions au niveau des permis pouvaient postuler après deux ans. [1] Cette même année, quatre des réunions du Grand Prix ( Oslo , Zurich , Bruxelles et Berlin ) ont organisé un groupe Golden Four de réunions européennes de haut niveau au sein de la série. [6] [7] [8] En réponse, la série du Grand Prix de l'IAAF a de nouveau été élargie avec la fondation de la Golden League de l'IAAF en 1998, qui a divisé les réunions Golden Four (plus le Herculis et le Golden Galarencontres) en tant que nouveau niveau supérieur au sein du circuit du Grand Prix de l'IAAF. [9] Après ce point, le Grand Prix de l'IAAF a fait référence à plusieurs concepts en ce sens qu'il s'agissait à la fois d'une série annuelle de réunions d'athlétisme incorporant quatre niveaux (l' IAAF Golden League , le Grand Prix de l'IAAF, le Grand Prix de l'IAAF II et les réunions de permis de zone) ainsi qu'un terme pour désigner les deuxième et troisième niveaux de cette série. En 2003, un niveau Super Grand Prix de l'IAAF a été ajouté au circuit, le niveau IAAF Permit Meeting a été abandonné et la finale du Grand Prix a été remplacée par la finale mondiale d'athlétisme de l'IAAF . [dix]

En 2003, la marque IAAF World Outdoor Meetings a remplacé le Grand Prix de l'IAAF par le concept de série parapluie et les niveaux de Grand Prix I et II se sont poursuivis au sein de cette série. [11] En 2006, la tournée mondiale d'athlétisme de l'IAAF a été formée pour remplacer les réunions mondiales en plein air et à cette époque, le niveau du Grand Prix II de l'IAAF a été abandonné au profit d'une structure de réunion de permis de zone. [12] Le Grand Prix de l'IAAF a été supprimé avec le World Athletics Tour en 2010, car les deux ont été remplacés par les séries IAAF Diamond League et IAAF World Challenge . [13]


TOP