Glossaire des termes sportifs de repère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
Aller à la navigation Aller à la recherche

Ce qui suit est un glossaire des termes traditionnels de langue anglaise utilisés dans les trois disciplines sportives de queue : billard carambole (ou carambole) faisant référence aux divers jeux de carambole joués sur une table de billard sans poches ; pool , qui désigne une multitude de jeux joués sur une table à six poches; et le billard , joué sur une grande table de poche, et qui a une culture sportive en soi distincte de la piscine. Il existe également des jeux hybrides de poche / carambole comme le billard anglais .

Définitions et langue [ modifier ]

Le terme « billard » est parfois utilisé pour désigner tous les sports de queue, une classe spécifique d'entre eux, ou des sports spécifiques tels que le billard anglais; cet article utilise le terme dans son sens le plus générique, sauf indication contraire.

Les étiquettes « britannique » et « Royaume-Uni » appliquées aux entrées de ce glossaire font référence à des termes originaires du Royaume-Uni et également utilisés dans des pays qui faisaient récemment partie de l' Empire britannique et / ou font partie du Commonwealth des Nations , par opposition à la terminologie américaine (et, souvent, canadienne ). Les termes «américain» ou «américain» tels qu'appliqués ici se réfèrent généralement à l'usage nord-américain. Cependant, en raison de la prédominance de la terminologie américaine originaires de plus compétitives au niveau international piscine (par opposition au billard), Les termes américains sont également courants dans le contexte du pool dans d'autres pays où l'anglais est au moins une langue minoritaire, et les termes américains (et empruntés en français) prédominent dans le billard français . De même, les termes britanniques prédominent dans le monde du snooker, du billard anglais et du blackball , quelle que soit la nationalité des joueurs.

Le terme «blackball» est utilisé dans ce glossaire pour désigner à la fois le blackball et le pool à huit balles joués au Royaume-Uni, en sténographie. Le blackball a été choisi parce qu'il est moins ambigu (le "huit-ball pool" est trop facilement confondu avec le " huit-ball " standardisé international ), et le blackball est globalement normalisé par une instance dirigeante reconnue par le Comité international olympique , le World Pool-Billiard Association (WPA); quant à lui, son ancêtre, le billard à huit balles, est en grande partie un jeu folklorique, comme le billard nord-américain, et dans la mesure où ses règles ont été codifiées, elles l'ont été par des autorités concurrentes avec des ensembles de règles différents. (Pour la même raison, les informations du glossaire sur les huit balles, neuf balles et dix balles s'appuient principalement sur les règles stables du WPA, car il existe de nombreuses ligues amateurs en compétition et même des tournées professionnelles avec des règles divergentes pour ces jeux.)

Les termes en langue étrangère n'entrent généralement pas dans le champ d'application de cette liste, à moins qu'ils ne fassent désormais partie intégrante de la terminologie du billard en anglais (par exemple massé ), ou qu'ils soient essentiels à une discussion significative d'un jeu peu connu dans le monde anglophone. .

1-9 [ modifier ]

1 coussin
Voir l' article principal du carambole à un coussin .
1 poche
Voir l' article principal One-pocket pour le jeu.
3 balles
Voir l' article principal des trois balles pour le jeu.
3 coussin
Voir l' article principal du billard à trois coussins pour le jeu.
4 balles
Voir l' article principal du billard à quatre billes pour le jeu.
5 broches
Voir l' article principal du billard à cinq broches pour le jeu anciennement italien, maintenant normalisé au niveau international; ou billard à broches danois pour le jeu traditionnel à cinq broches du Danemark.
6 balles
Voir le sous-article Nine-ball # Six-ball pour le jeu.
8 balles
Voir l' article principal de huit balles pour le jeu. Voir l' entrée 8 balles , sous la section « E » ci-dessous, pour la balle. Voir 8 ball (homonymie) pour les utilisations dérivées.
9 balles
Voir l' article principal de Nine-ball pour le jeu. Voir l' entrée à 9 balles , sous la section « N » ci-dessous, pour la balle.
9 broches
Voir l' article principal de Goriziana pour le jeu parfois appelé neuf broches .
10 balles
Voir l' article principal de Ten-ball pour le jeu.
Dégagement 16-rouge
Au snooker , un jeu total dans lequel la pause commence par une balle libre . La pause comprend l' empotage d' une boule de couleur comptant comme un rouge et les 15 rouges.

A [ modifier ]

dessus
Utilisé en billard en référence à la position de la bille blanche . Il est au-dessus de la boule d'objet si elle est décalée du côté du coussin de fond de la ligne imaginaire pour un pot droit (par exemple "il voudra finir au-dessus du bleu pour aller dans le rose et le rouge "). Il est également courant d'utiliser le terme élevé à la place. [1]
action
1. Le   jeu ou le potentiel de jeu (États-Unis).
2. Résultats dynamiques sur une balle, généralement la bille blanche , de l'application de la rotation .
3.   Court pour une action de repérage .
ajoutée
Utilisé avec un montant pour signifier de l' argent ajouté à un fonds de prix de tournoi en plus du montant accumulé à partir des frais d'inscription (par exemple «500 $ ajoutés»). [2]
course à venir
Session à venir également . Un format de match dans lequel un joueur doit établir une avance d'un nombre convenu de cadres ( jeux ) afin de gagner (par exemple, dans une course de dix avant, un joueur gagne quand il / il a gagné dix racks de plus que l'adversaire). [1] Course de contraste [à] .
ligne de visée
Une ligne imaginaire tracée à partir de la trajectoire souhaitée d'une boule d'objet doit être envoyée (généralement le centre d'une poche ) et le centre de la boule d'objet. [3]
ancre
Pour geler une balle sur un coussin ; on peut dire qu'une telle balle est ancrée (britannique: serré ). Ce terme est largement obsolète dans le jargon du billard balkline . [1] : 9
infirmière d'ancre
Un type de tir d'infirmière utilisé dans les jeux de billard carambole . Avec une boule d' objet ancrée ( gelée , britannique: serrée ) à un coussin et la deuxième boule d'objet juste légèrement éloignée du coussin, la bille blanche est doucement frottée sur la face des deux boules, gelant la boule éloignée sur le rail et se déplaçant la balle gelée loin de la même distance que son partenaire était auparavant, dans une configuration identique mais inversée, en position d'être à nouveau frappée par la bille blanche du côté opposé pour répéter ce motif, en va-et-vient. [1] : 9 Comparez le canon de berceau .
espace d'ancrage
Aussi la boîte de Parker .
Une boîte de 7 x 14 pouces (180 mm × 360 mm) dessinée sur la table de billard balkline où une balkline rencontre le coussin qui définit la zone de l'enclos dans le cadre des deux espaces balk adjacents . Initialement de 3,5 x 7 pouces (8,9 cm × 17,8 cm), il a été introduit pour lutter contre l' infirmière d'ancrage et a été augmenté à sa taille actuelle pour réduire l'efficacité de l' infirmière de mandrin , qui a été développée en réponse à la boîte d'origine. [1]
angle d'incidence
Angle auquel une balle s'approche d'un coussin , mesuré à partir de la perpendiculaire au coussin. [4] : 120 L'expression est en usage depuis 1653. [1]
angle de réflexion
Angle à partir duquel une balle rebondit sur un coussin , mesuré à partir de la perpendiculaire au coussin. [1] [4] : 120
boule coudée
Au billard et au billard , une bille blanche située dans les mâchoires d'une poche de telle sorte qu'un / le ballon ne puisse pas être frappé directement. [1] [5] : 32 Comparez les crochets de coin .
arc
La mesure dans laquelle la bille blanche se courbe à la suite d'un tir semi- massé ou massé .
sommet

Balle aussi apex , sommet du triangle , sommet du diamant ou sommet de la crémaillère .

La balle placée à l'avant d'un groupe de boules d'objets en rack (c'est-à-dire vers le disjoncteur et le plus éloigné du racker), et dans la plupart des jeux situés au-dessus du pied de la table . [5] : 32
autour de la table
Dans les jeux de carambole, un coup dans lequel, en essayant de marquer, la bille blanche touche trois coussins ou plus , comprenant généralement les deux rails courts . [5]
autour des maisons
Utilisé dans snooker pour décrire le chemin que la bille blanche doit prendre dans et hors de s'arrêter en raison d' une mauvaise jeu de position , en particulier à venir autour des couleurs de s'arrêter au large de trois ou plus des coussins , normalement sur un coup de feu sur le bleu pour terminer sur un rouge en raison de la finition faible sur le bleu.

B [ modifier ]

dos
Identique à l' enjeu (verbe). [1]
coupe au dos
Un plan coupé dans lequel si une ligne était tracée de la bille blanche au rail derrière la bille objet ciblée , perpendiculairement à ce rail, la bille objet se trouverait au-delà de la ligne par rapport à la poche ciblée. [6]
bailleur de fonds
Identique au cheval de bataille .
File:Steve Davis at German Masters Snooker Final (DerHexer) 2012-02-05 4.ogvLire le média
Steve Davis joue une balle à rotation arrière pour empêcher la balle de jeu de tomber dans la poche latérale.
rotation arrière

Également backspin , back-spin , backward spin . [1]

Identique au tirage au sort . Voir l'illustration à la rotation .

Top spin contrasté .
sac
Principalement britannique. Identique à la poche .
tapis
Un tissu de laine grossière utilisé pour couvrir les tables de billard, généralement de couleur verte. Parfois appelé feutre , basé sur une similitude d'apparence, bien que très différent dans le maquillage. [1]
point d'équilibre
Le point, généralement à environ 18 pouces du bas d'une queue , auquel la queue s'équilibre lorsqu'elle repose sur une main. [1] [5] : 32
reculer

Aussi rechigne l'espace .

1. Une zone définie sur une table de billard par une ou plusieurs balklines . Dans le jeu éponyme du billard balkline , il y a huit balks définis par des balklines perpendiculaires, dans lesquels seul un nombre défini de caramboles peut être marqué avant qu'au moins une balle ne doive quitter la zone. [1] : 15 Dans le "jeu des champions" plus tôt (et de courte durée) , il y avait quatre balks triangulaires, un à chaque coin, définis par des balklines diagonales simples. À ne pas confondre avec baulk , mais voir la deuxième définition.
2. Une zone définie sur une table de billard , dans des jeux comme le billard , le billard , le billard anglais et la bagatelle , par une seule ligne de balkline (dessinée ou imaginaire) qui traverse la table près de la tête (en bas ); exactement où dépend du type et de la taille de la table. C'est là que la bille blanche est placée en retard pour le plomb, pour faire le coup de break d' ouverture , et parfois à d'autres fins, en fonction du jeu. Cet usage de «balk» est strictement technique et rarement utilisé dans la pratique. En piscine, cette zone s'appelle la cuisineet est séparée du reste de la table par la chaîne de tête , tandis que dans le billard, le billard anglais et blackball est le peu de taille différente et délimitée baulk , définie par la baulk . Sur les tables baulk, qui ont un «D» à l' intérieur, et sur les tables de billard avec une boîte de pause dans la cuisine, la zone réelle à partir de laquelle tirer est encore plus petite que la baulk ou la cuisine, respectivement - une rechute à l'intérieur du balk.
balkline

Également en ligne .

1. Une ligne tracée horizontalement d'un point sur le rail d' une table de billard au point correspondant sur le rail opposé, définissant ainsi une région (un balk ). Dans le billard balkline éponyme, il y a quatre balklines, dessinées parallèlement et généralement à 14 ou 18 pouces des coussins de la table, la divisant en neuf compartiments ou divisions, dont les huit extérieurs sont les balks, dans lesquels seul un nombre défini de Les caramboles peuvent être marquées avant qu'au moins une balle ne doit quitter la zone. [1] : 15 À ne pas confondre avec la ligne baulk , bien que les concepts et les étymologies soient liés. Voir réticence , deuxième définition.
2. Auparavant, dans " le jeu des champions ", une ligne tracée en diagonale d'un long à un court rail aux coins de la table , définissant un espace triangulaire à chacun.
3. Un type de jeu de billard carambole , également appelé billard balkline , créé pour éliminer les courses très hautes en ligne droite qui reposaient sur des tirs répétitifs d' infirmière . [1] : 15
balle et poche
Identique au call-shot .
balle dans la main
Boule de queue également en main . La possibilité de placer la bille blanche n'importe où sur la table avant le tir, dans une partie de billard . Habituellement disponible uniquement pour un joueur lorsque l'adversaire a commis un certain type de faute selon les règles d'un jeu particulier [1] [5] : 32, 36 (cf. le lancer franc au basket à titre de comparaison). Voir aussi en main pour la définition du snooker . Une variante courante, utilisée dans des jeux tels que la piscine droite et souvent dans la piscine de bar, est balle dans la main "derrière la corde de la tête", également "derrière la ligne" ou "de la cuisine", ce qui signifie que l'option balle dans la main est limitée à un placement n'importe où derrière la corde de la tête , c'est-à-dire dans la zone de la table dite de la cuisine .
balle sur

Pas toujours avec un trait d'union. Pluriel: boules sur . [7] Également sur [-] balle .

Toute balle légalement frappable sur la table en billard et en terminologie généralement britannique. [5] Par exemple, au blackball , [7] si un joueur joue des jaunes , n'importe quelle balle jaune (ou tout solide, de 1 à 7, si vous utilisez un jeu de balles pleines et rayures) peut être la balle jusqu'à ce que ils sont tous en pot , auquel cas la balle 8 est la balle. Au billard , au début du tour d'un joueur, à moins que tous ne soient déjà empotés, n'importe quelle boule rouge peut être la balle-sur. [1] Comparez la boule d'objet .
porte-balles
1.   Identique au rack (nom), sens 1
2.   Identique à la grille de notation
3. Un support mural conçu exclusivement pour ranger les balles
retour de balle
Un bac de collecte monté au-dessous du pied d'une table, auquel les balles mises en pot dans n'importe quelle poche retourneront au moyen de gouttières ou d'auges assistées par gravité allant de chaque ouverture de poche au bac; ce sont le mécanisme de retour à bille , qui peut être interne à la table ou un système de gouttière externe. Les retours de balle sont utilisés depuis au moins les années 1700. Les poches qui collectent simplement les balles sont appelées poches de dépôt . [1] Une table sans retour de balle peut être appelée une «table de poche de baisse», tandis qu'une table comportant un retour de balle peut être appelée «table de ravin». [5] : 37, 39 Les tables de bar à pièces ont des mécanismes de retour de bille qui séparent la bille blanche duboules d'objet de sorte que les boules d'objet soient capturées lorsqu'elles sont empochées jusqu'à la fin du jeu, puis relâchées lorsqu'elles sont à nouveau payées, tandis que la bille blanche est continuellement renvoyée pour continuer à jouer après les égratignures . Ce type de table peut utiliser une variété de méthodes pour distinguer la bille de queue des boules d'objet, y compris la bille magnétique , la " roche " encéramique denseet laboule de" pamplemousse "surdimensionnée. Des mécanismes de retour de bille ont également été conçus qui utilisent une bille blanche plus petite et plus légère, au lieu d'une bille magnétique ou plus lourde. Il existe des tableaux qui utilisent des capteurs optiques pour distinguer une bille blanche standard des billes d'objets. [8] Certains d'entre eux sont également configurés pour renvoyer la balle 8, de sorte que l'empocher lors de la pause ne termine pas la partie.
pétard
Un terme péjoratif pour un joueur récréatif ou débutant qui "frappe" les balles sans aucune pensée pour la position ni tenter de contrôler la bille blanche ; également une référence à la prédilection des débutants à frapper souvent la bille blanche beaucoup plus fort que nécessaire. [9] Comparez le potier britannique .
Banque
1.   Identique au coussin .
2.   Identique au tir de banque .
coup de banque
Également banque . Plan dans lequel une bille d'objet est entraînée sur un ou plusieurs rails avant d'être empochée (ou dans certains contextes, avant d'atteindre sa cible; pas nécessairement une poche). Parfois, «banque» est confondue pour désigner également les coups de pied , et au Royaume-Uni, on l'appelle souvent un double . [1] [5] : 32
banque-la-8
Une variante de règle courante dans les versions bar pool de huit balles , dans laquelle la 8-balle doit être empochée sur un tir de banque (généralement cela serait accompli soit par un tir de banque proprement dit, soit par un coup de pied ); tirer le 8 droit dedans est une perte de jeu. Les joueurs peuvent convenir avant le début du jeu d'invoquer cette règle, ou un joueur peut défier un autre joueur (qui pourrait accepter ou refuser) de conclure le jeu de cette manière après qu'il soit déjà en cours. Jouer à Bank-the-8 peut être considéré comme impoli si de nombreux autres joueurs attendent d'utiliser la table, car cela prolonge souvent considérablement la durée du jeu. Souvent, sur les tables de bar, trois rayures déterminent une perte. La même chose avec la dernière poche.
joueur de bar
Également joueur de la ligue des bars . Un joueur qui joue principalement dans des bars / pubs , ou qui est dans une ligue de billard basée sur des bars. Souvent utilisé de manière péjorative par les joueurs de billard pour désigner un niveau de compétence inférieur perçu de ces joueurs. Voir aussi bar piscine , table de bar .
bar piscine

Aussi bar règles , piscine pub , piscine taverne .

Pool , presque toujours une variante de huit balles , qui est joué par des joueurs de bar sur une table de bar . Le bar pool a des règles qui varient d'une région à l'autre, parfois même d'un lieu à l'autre dans la même ville, en particulier aux États-Unis.Les joueurs de Wise s'assurent ainsi de la compréhension et de l'acceptation des règles avant de se lancer dans un jeu d'argent selon les règles du bar. Les différences typiques entre le pool de bar et le tournoi à huit balles sont le manque de balle en main après une faute , l'élimination d'un certain nombre de fautes et (avec des séries de balles numérotées) l'exigence que la plupart des aspects d'un tir soient sifflés (y compris coussins et autres balles d'objetsêtre contacté) pas seulement la balle cible et la poche . Le bar pool a évolué vers cette version "pinailleuse" principalement pour faire durer les jeux plus longtemps, car le bar pool est généralement joué sur des tables à pièces qui coûtent de l'argent par jeu plutôt que par heure. Cependant, le pool de ligue compétitif joué sur des tables de bar utilise généralement les règles de la ligue internationale, nationale ou locale / régionale, et n'est pas ce que l'on entend habituellement par «pool de bar». A ne pas confondre avec le jeu de billard bar .
table de bar

Aussi bar boîte , table de pub , table de taverne , la table à pièces , table à monnaie-op .

Une taille distinctive de table de billard que l'on trouve dans les bars , pubs ou tavernes ainsi que dans les lieux tels que les centres de divertissement familial , les arcades et les pistes de bowling . Celles-ci sont plus petites que les tables de taille normale trouvées dans les salles de billard . Alors que les tables professionnelles et de compétition typiques mesurent 9 pi ×  4+12  pi (2,7 m × 1,4 m), les tables de bar mesurent généralement7 pi ×  3+12  pi (2,1 m × 1,1 m). Dans les bars, ils sont presque toujours à jetons. Un autre facteur distinctif est la bille blanche; ces tables capturent des boules d'objets empochéespour les retirer du jeu, mais renvoient sélectivement unebille blanche rayée . Les boules de queue étaient historiquement de taille différente ou de densité différente afin qu'elles puissent être séparées mécaniquement. Parce que cela change les caractéristiques de la bille blanche, ces billes ne jouent pas comme des billes de compétition et sont donc déconseillées par les aficionados. Cependant, les tables de bar modernes utilisent généralement une couche magnétique à l'intérieur d'une bille de repère de taille et de poids réglementaires associée à un mécanisme magnétique dans le retour de boule de la table.système qui sépare la bille blanche sans nécessiter les caractéristiques de la bille blanche qui affectent le jeu. [10] Des systèmes qui utilisent des capteurs optiques pour distinguer la bille blanche ont également été introduits. [8] Les joueurs de billard se plaignent également que le tissu utilisé sur les tables de bar est souvent très inférieur (en particulier qu'il est "lent" et que l' anglais ne "prend" pas assez), et trouvent souvent que les coussins ne sont pas aussi réactifs que Ils ont l'habitude de. [1]
bille
Zone de baulk également . En billard , billard anglais et blackball , [7] la zone du bas du tableau qui se situe entre la baulk et le coussin de s'arrêter , qui abrite le « D » et est un peu analogue à la cuisine en style américain piscine . [1] [5] : 33
couleur baulk
Au snooker , n'importe laquelle des trois boules de couleur qui sont repérées sur la ligne de retenue . [1] L' ordre des billes vertes , brunes et jaunes de gauche à droite est le sujet de la phrase mnémotechnique " G od b less y ou". [11] : 115
coussin baulk
En billard , le coussin en face du coussin supérieur et délimité par les poches jaunes et vertes . Aussi connu sous le nom de coussin inférieur . [1]
ligne baulk
Aussi baulk-line . [12] : 10 Une ligne droite tracée à 29 pouces (73,66 cm) de la face du coussin baulk sur une table de billard standard de 6 × 12 pieds . [1] Son positionnement varie sur d'autres tailles de tables. Des lignes de Baulk peuvent également être dessinées sur des tables de billard anglais et même des tables de billard de style britannique . La ligne Baulk fait partie intégrante du "D" . La position de la ligne de protection est toujours déterminée par la mesure à partir du coussin de protection, contrairement à la corde de tête similaire mais différente , dont la position est déterminée par les diamants .À ne pas confondre avec balkline .
rail de baulk
Identique au rail inférieur (Royaume-Uni), au rail supérieur (États-Unis).
tache de baulk

Également la tache médiane dans le baulk , la tache de la ligne de baulk , le milieu de la tache de la ligne de baulk , etc. [11] : 23–24 [12] : 10

Le Spot , généralement non marqué en raison de son évidence à l'intersection de la ligne de calage et de la longue chaîne . En tant que tel, il est également le milieu du côté plat du "D" . Au billard, identique à la tache brune . [11] : 23–24, 38 [12] : 10 Comparez la tache de la tête .
lit
La surface plane d'une table, à l'exclusion des coussins . [1] [5] : 33 Le lit est recouvert de toile de billard comme les coussins. L' aire de jeu de la table est constituée du lit sauf là où le coussin surplombe le lit, c'est-à-dire que c'est tout le lit entre les nez du coussin . Les lits de qualité sont faits d' ardoise lisse , bien que les tables très bon marché puissent utiliser des panneaux de particules ou du contreplaqué . Les premiers lits étaient simplement les surfaces des tables en bois sur lesquelles le jeu était joué.
être en attaque
Voir En AVC .
au dessous de
Utilisé en billard en référence à la position de la bille blanche . Il est "en dessous" de la boule d'objet si elle est décalée du côté du coussin supérieur de la ligne imaginaire pour un pot droit (par exemple, il voudra finir en dessous du noir pour aller dans le rouge ). Cela peut sembler contre-intuitif, voir ci - dessus pour une explication.
gros

Aussi gros , gros boules , gros .

En huit balles , tirer le costume rayé ( groupe ) de balles (9 à 15); «tu es gros, souviens-toi», «tu es de grosses boules» ou «j'ai les grosses». [1] Comparez les rayures , les jaunes , les hauts , les overs ; contraste peu . A ne pas confondre avec le concept de billard carambole d'une grosse boule .
grande balle
Un billard carambole métaphore, il fait référence à une boule d'objet positionné et étant approché de telle sorte que près de rebondira manquer au large un coussin et marquer encore. C'est comme si la balle était plus grosse que la normale, ce qui facilite le contact. Normalement, une balle à quelques centimètres d'un rail est une grosse balle, mais seulement si elle est approchée d'un angle et si tous les rails prérequis ont déjà été touchés. Une balle près d'un coin peut effectivement mesurer un pied de large. A ne pas confondre avec le terme de huit boules "les grosses boules". Dans l'usage britannique plus ancien, le concept était appelé «grosse boule». [1] Voir aussi " grande poche ".
grande poche
Une piscine et parfois billard terme (hérité de billard carambole par de « grosse boule », au- dessus), il est une métaphore pour un tir qui est très difficile à manquer pockets pour tout d'un certain nombre de raisons, le plus souvent: soit l'objet la balle est positionnée de telle sorte qu'un quasi-accident sur un côté de celle-ci fera probablement rebondir la bille blanche sur le rail dans la balle objet et l'empocher de toute façon; ou une autre balle est positionnée de telle sorte que si la balle cible ne va pas directement dedans, elle est toujours susceptible de rentrer de l'autre balle dans un baiser . C'est comme sila poche, pour celui-ci, était devenue plus grande. Le terme peut également désigner l'angle de tir vers une poche, en particulier une poche latérale; la poche est dite "plus grande", par exemple, sur un tir qui n'est qu'à un angle de 5 degrés de la ligne droite, que sur un angle de 45 degrés qui est beaucoup plus susceptible de frapper l'un des points d'amortissement et rebondir.
billard

Tir de billard également .

1. Tout coup dans lequel la bille blanche est tirée d'une bille d'objet pour frapper une autre bille d'objet (avec ou sans contact avec des coussins dans l'intervalle). [1]
2. Dans certains billard carambole jeux tels que trois coussins , une tentative réussie de faire un pointage de billard tir selon les règles de ce jeu (comme en contact avec trois coussins avec la bille blanche lors de l' exécution du billard). Une tentative ratée de notation ne serait pas, dans ce contexte, qualifiée de "billard" par les joueurs de tels jeux, même si elle satisfaisait à la première définition, plus générale. [5]
billard
1. Aux États-Unis, au Canada et dans de nombreux pays et langues différents (sous diverses orthographes) ainsi qu'historiquement, se réfère généralement à tous les sports de queue ;
2. Fait parfois référence uniquement aux jeux de carambole par opposition au billard (en particulier aux États-Unis et au Canada);
3. Dans la terminologie britannique, se réfère principalement au jeu connu dans le reste du monde sous le nom de billard anglais .
lunettes de billard
Lunettes de billard
Aussi la piscine spectacles , specs de billard , etc. Lunettes spécialement pour les sports cue , avec des lentilles de grande taille, ensemble exceptionnellement élevé, de sorte que lorsque la tête est abaissée sur le bâton de queue pour viser, avec le nez pointant vers le bas, les yeux peuvent encore regarder par les lentilles au lieu de sur eux. Ils sont particulièrement populaires parmi les joueurs de snooker (notamment, le champion du monde 1985 Dennis Taylor ).
boule noire

Aussi le noir .

1. Au billard , la balle de couleur la plus haute sur la table, valant sept points. [1] Il est placé sur la tache noire . [12] : 9 Dans certains ensembles de boules de billard (surtout américaines), il est numéroté "7" sur sa surface.
2. Principalement britannique: la balle noire (généralement numérotée "8") dans le blackball standard et le pool traditionnel à 8 balles , ou la balle numéro 8 légèrement plus grande mais identique dans un ensemble de billard Kelly (aka un "américain" ou plus correctement un ensemble de piscine WPA standard ). [7] Voir aussi 8 ball .
tâche noire
L' endroit marqué sur une table de billard sur lequel la boule noire est placée. Sur les tables de la taille d'un tournoi, il est de 12+34 pouces (324 mm) du coussin supérieur , sur la longue corde . [12] : 9 C'est-à-dire que c'est entre le coussin supérieur et la pyramide .
Vide
1. Une moitié inférieure inachevée d'une queue de deux pièces (la section bout à bout ) avec l'épissure terminée, mais la queue pas encore allumée sur un tour pour produire la forme finale, et certaines caractéristiques n'ayant pas encore été ajoutées comme une enveloppe , un joint mécanisme , capuchon de crosse , pare - chocs et incrustations . [1] : 29
2. Une manche infructueuse à la table. Aussi connu comme un œuf de canard , oeuf d'oie , chiffre ou rien . [1] : 29
test sanguin
Tout tir très difficile qui doit être réalisé sous pression. [13]
boule bleue

Aussi le (s) bleu (s) .

1. Au billard , la boule de couleur vaut cinq points, [1] placée sur la tache bleue au centre de la table. [12] : 9 Dans certains ensembles de boules de billard (surtout américaines), il est numéroté "5" sur sa surface.
2. Dans la variante du jeu à huit balles , le blackball , également connu sous le nom de pool à huit balles, un remplacement de couleur différente mais identique pour le groupe rouge (c'est-à-dire, quels seraient les solides dans un ensemble de balles de billard de style américain ). [14]
tache bleue
L' endroit marqué sur une table de billard sur lequel la balle bleue est placée. Indépendamment de la taille de la table, il se trouve au centre de la table dans le sens de la longueur et de la largeur (c'est-à-dire que c'est le même que le point central . [12] : 9
corps anglais
La pratique inutile mais courante de contorsionner son corps pendant qu'un coup est en jeu, généralement dans la direction où l'on souhaite qu'une balle ou des balles se déplacent, comme dans le vain espoir que cela influe sur les trajectoires des balles; le terme est considéré comme humoristique. [1] Voir aussi anglais .
bouteille

Aussi bouteille secouer , bouteille de pois , bouteille de pilules , bouteille de pointage , bouteille kelly .

La bouteille utilisée dans divers jeux pour contenir des pois numérotés , elle est utilisée pour attribuer des emplacements aléatoires aux joueurs d'une liste (comme dans un tournoi), ou pour attribuer des balles aléatoires aux joueurs d'un jeu (comme dans le kelly pool et le pool de bouteilles ). [1] [5]
bas
1.   Principalement britannique: la moitié de la table à partir de laquelle le coup de pause est pris. Cet usage est conceptuellement opposé à celui de l'Amérique du Nord, où cette extrémité du tableau est appelée la tête . Top contrasté . Voir aussi baulk .
2.   Principalement américain: Exactement le contraire de ce qui précède - le pied de la table. Plus d'usage courant.
3.   Abréviation de bottom spin , c'est-à-dire identique à Screw (British), Draw (American).
coussin inférieur
Principalement britannique: le coussin sur la traverse inférieure . Aussi connu sous le nom de coussin baulk , en particulier en billard . Comparez le coussin de tête (US); coussin supérieur contrasté .
Rail inférieur
Principalement britannique: le rail court au bas du tableau . C'est traditionnellement le rail sur lequel apparaît le logo du fabricant de la table. Aussi connu sous le nom de rail baulk , en particulier en snooker . Comparez le rail supérieur (US); rail supérieur contrasté .
rotation du bas

Aussi bottomspin , bottom-spin , bottom .

Identique au back spin , c.- à- d. Vis (UK), draw (US). Top spin contrasté . Voir l'illustration à la rotation .
bouclée
Un type de pont formé entre le pouce et l'index, créant une boucle pour le passage de la queue . Principalement utilisé dans le billard français , le terme est français pour «frisé». [15]
Pause
1.   Également casser le coup ou casser , en tant que substantif. Décrit généralement le premier coup dans la plupart des types de jeux de billard. Dans les jeux de carambole, il décrit la première tentative de point, comme tirée d'une boule blanche et d'un placement de boules d'objet invariables ; dans de nombreux piscine jeux , il décrit le premier coup, qui est utilisé pour séparer les boules objets qui ont été en rack ensemble; [1]
2. Une série de pots consécutifs par un joueur au cours d'une seule manche . Le plus souvent appliqué au snooker et au billard anglais , par exemple, "Le joueur a eu une pause de 89 points". [1] [5] (principalement britannique; comparer la course américaine ). Voir également Pause maximale .
pause et plat
Identique à Break and run (principalement britannique).
casser et courir
Également casser et s'épuiser . Principalement américain: dans les jeux de billard , lorsqu'un joueur casse les balles d'objets en rack , empoche au moins une balle sur la pause et commence à éliminer les balles d'objet restantes sans que l'adversaire ne se rende à la table. Césure lorsqu'elle est utilisée comme adjectif ou nom composé au lieu d'une phrase verbale. Voir également exécuter la table , le rack et la course .
casser la balle
Dans le pool droit, la dernière balle objet laissée sur une table avant les quatorze balles restantes doit être soutirée afin que le joueur à la table puisse continuer sa course. C'est ce qu'on appelle la "balle cassée" car il est courant pour les joueurs d'essayer de laisser cette balle dans une position telle qu'ils peuvent facilement la poter et s'en débarrasser au billard pour ouvrir le support de quatorze balles et continuer leur course.
boîte de pause
Schéma montrant la boîte de pause et sa relation avec le coin cuisine et la ficelle de tête
Dans l' European Pocket Billiard Federation (EPBF) à neuf billes , le break box est une zone dans la " cuisine " de la tête (britannique: en bas ) de la table , à partir de laquelle le break shot doit être pris avec la bille blanche , [16 ] [17] pas à la différence de la zone "D" utilisée dans le snooker , le billard anglais et le blackball . La boîte de pause se compose de la moitié du milieu de la zone de cuisine, délimitée en latitude par le rail supérieur (britannique: rail inférieur ) et la corde de tête(pas la ligne de protection ), et longitudinalement par deux lignes parallèles tracées (sur le tissu, ou plus souvent de manière imaginaire) à partir des losanges de la traverse de tête les plus proches des poches des coins de la tête , jusqu'à la ficelle de tête (voir l'illustration à droite) de chaque côté. Ce départ des règles standardisées mondiales de la WPA met en échec la technique courante de rupture du rail latéral consistant à empocher la balle 9 pour gagner le match à la pause; alors que 9 sauts de balle sont encore possibles, ils sont beaucoup plus difficiles selon cette règle. [16] Cette exigence EPBF Euro-Tour a été ajoutée en 2008 à l' événement par équipe d' étoiles de l'Europe contre les États - Unis, la Coupe Mosconi, mais n'a pas été beaucoup vu par les non-Européens en 2011.
briser son signal
Démonter sa baguette en deux parties . Lorsque cela est fait avant la fin d'une partie, cela peut indiquer que la partie est concédée. [1] Différentes ligues ont des règles différentes à ce sujet.
pont
Soit la main du joueur, soit un pont mécanique utilisé pour soutenir l'extrémité du manche du bâton de queue pendant un tir. Aussi la formation particulière de la main utilisée à cet effet (il y en a beaucoup). [1] [5]
main de pont
La main utilisée par un joueur comme pont lors d'un tir normal qui n'implique pas de pont mécanique . La main de bridge est généralement la main non dominante d'un joueur. [1]
boule brune
Aussi le brun . Au snooker , la couleur de baulk de la plus haute valeur , valant quatre points. [11] : 38 Il est placé sur la tache brune . [11] : 38 [12] : 9 Dans certains jeux de boules de billard (surtout américains), il est numéroté "4" sur sa surface.
tache brune
L' endroit (souvent non marqué) sur une table de billard où la balle brune est placée. Indépendamment de la taille de la table, c'est le point médian de la ligne de contrôle . [11] : 38 [12] : 10 C'est-à- dire que c'est la même chose que le point d'arrêt . [12] : 10 L'ordre de gauche à droite des boules vertes , brunes et jaunes est le sujet de la phrase mnémotechnique " G od b less y ou". [11] : 115
pare-chocs
Le pare-chocs sur le fond d'une queue, généralement en caoutchouc, qui isole le capuchon de crosse du contact avec le sol et réduit considérablement le bruit. Le pare-chocs a été breveté pour la première fois en 1880. [1]
polir
1. Pour sceller les pores de la tige d'une queue en bois en frottant vigoureusement avec un peu de matière. Le cuir est couramment utilisé pour cette tâche, tout comme le papier-monnaie .
2. Frotter vigoureusement de la même manière le bord d'une pointe de queue (en particulier une nouvelle) pour la protéger contre la prolifération et s'assurer qu'elle est parfaitement alignée avec la virole .
3. Pour lisser les petites bosses dans l' arbre avec une polisseuse rigide .
brunissoir
1. Un tampon, généralement en cuir, utilisé pour polir (sceller les pores du bois) une queue de queue .
2. Un outil à pointe rigide utilisé pour finir et durcir les côtés d'une nouvelle pointe de queue .
3. Un outil d'entretien d' arbre , le plus souvent une tige de verre cylindrique, utilisé pour lisser les petites entailles dans l'arbre. Ceci est parfois fait après avoir gonflé le bois au niveau de l'entaille avec une application humide.
anneaux de Bushka
Nommés d'après leur innovateur, le légendaire cuemaker George Balabushka , les bagues Bushka sont des bandes décoratives de matière incorporées dans des queues de billard, généralement juste au-dessus de la zone d' enveloppe , sous la forme de blocs d'ébène et d'ivoire, ou parfois d'autres matériaux, alternant dans un motif à carreaux. [18]
affaires, faire
Collusion entre des adversaires de matchplay qui organisent à l'avance le vainqueur d'un match sur lequel l'argent des autres est misé, afin de garantir un jour de paie. [1]
bout
La partie inférieure d'une queue de billard qui est saisie par la main d'un joueur. [1] [5]
bouchon bout à bout
Un capuchon de protection monté sur l'extrémité de la crosse d'une queue.
bouton
Une perle de point sur une chaîne de notation . [19]

C [ modifier ]

calcutta
Vente aux enchères d'un joueur lors d'un tournoi de billard. Chaque joueur est appelé et les joueurs et les spectateurs enchérissent sur le joueur. Le (s) plus offrant (s) paie (nt) leur offre au calcutta et, ce faisant, investit dans le succès de ce joueur. Si un joueur gagne ou se place dans le tournoi, ceux qui "ont acheté" le joueur reçoivent un pourcentage du paiement total de calcutta, suivant généralement le pourcentage de paiement du fonds de prix du tournoi. En règle générale, les joueurs ont la possibilité d'acheter la moitié d'eux-mêmes lorsque l'offre la plus élevée est remportée par un tiers. Comme les doubles anglais et scotch , généralement non capitalisés.
appel
Tout cas où un joueur doit dire ce qu'il est sur le point de faire. Par exemple, dans un pool droit, un joueur doit appeler la poche dans laquelle une balle est destinée à être empotée. Les termes plus formels, utilisés dans les livres de règles et le matériel didactique, incluent désigner et nommer . Poissons contrastés , slop .
appel sécurisé

Aussi appelé-safe

S'applique spécifiquement aux jeux qui appliquent les règles " call-pocket / call-safe", qui obligent le joueur soit à appeler la balle et la poche, soit à appeler une sécurité à chaque coup. Après un tir légal, lorsqu'une balle appelée n'est pas empochée comme indiqué, le joueur entrant a la possibilité de renvoyer le tir au joueur qui a raté le coup appelé. Si un joueur appelle «sûr», alors après un coup légal, le joueur entrant doit accepter le coup suivant, et ne peut pas renvoyer le coup au joueur qui a appelé «sûr». [20] Un exemple de neuf balles call-shot / call-safe : Le joueur A appelle la balle , la 3 balle dans ce cas, dans la poche de coin mais rate le coup. La bille blanche roule vers le bas de la table et s'immobilise derrière la balle 5, ne laissant aucun chemin clair vers la balle 3 pour le joueur entrant B. Puisque le joueur A n'a pas dit «sûr», le joueur entrant B peut choisir de renvoyer le tir au joueur A (qui doit tirer).
call-shot

Aussi appelé-shot ; call-pocket ou appelé-pocket .

Décrit tout jeu dans lequel, pendant le jeu normal, un joueur doit appeler la balle à frapper et la poche prévue; "Le huit-ball est un match d'appel." [5] Parfois appelé « appel [ed] -poche », « balle et poche règles », etc., pour le distinguer de la commune nord - américaine bar de la piscine la pratique d'exiger tous les aspects des coups à appeler, tels comme caroms , coups de pied et coussinsêtre contacté (cela est parfois aussi appelé de manière ambiguë "call-shot", mais plus précisément appelé "call-all" ou "call-it-all"). Généralement dans la terminologie des règles de barre, call-shot indique comment le coup sera effectué par rapport à call-pocket, ce qui signifie simplement que la balle doit aller dans cette poche, détails inutiles. Bien que les jeux avec des coups annoncés exigent techniquement que tous les coups soient appelés, les coups évidents sont rarement appelés, bien que de tels coups appelés implicites doivent toujours être effectués. Voir aussi l'appel de messieurs .
appelé balle
La balle désignée par un joueur pour être empochée sur un coup. [5]
appelé pocket
La poche désignée par un joueur sur laquelle une balle doit être tirée. [5]
canon
Terme britannique / australien et parfois canadien pour le carambole . Autrefois (19e siècle) parfois orthographié canon . [21]
carambole

Aussi carambole .

1. La boule d'objet rouge dans les jeux de billard carambole . On pense que le terme est dérivé d'un fruit asiatique tropical de couleur orange, appelé carambole en anglais , en espagnol et dans plusieurs autres langues, à son tour du karambal dans la langue marathi de l' Inde . [1] [22]
2. Un terme à usage général pour les jeux de billard carambole .
3. (Obsolète.) Autre nom pour le jeu de rail droit .
4. Un carambole .
carte
Abréviation de carte de tournoi . [19]
carambolage

À ne pas confondre avec le jeu de plateau traditionnel carrom , qui se joue parfois avec un petit bâton de queue.

1. Le   carambole est entré en usage dans les années 1860 et est un raccourcissement de la carambole , qui était auparavant utilisé pour décrire la boule d'objet rouge utilisée dans de nombreux jeux de billard. [1] Dans l'usage moderne, le sens le plus général du mot se réfère à tout type de frappe et de rebond, [23] (une carambole ) sur un coussin ou surtout une balle.
2. Plus précisément, abréviation pour un coup de carambole , un canon dans la terminologie britannique, dans lequel un point est marqué dans les jeux de billard carambole en carénant la bille blanche dans les deux boules objets. [5]
3. Dans les jeux de poche en tant que classe générale, le carrom ou le carom shot est parfois utilisé plus librement, entre les deux définitions ci-dessus, pour désigner le découpage d'une boule d'objet avec la bille blanche pour tenter d'envoyer l'un ou les deux à des endroits souhaitables, pas nécessairement. notation dans le processus. Dans les jeux dans lesquels empocher la bille blanche est un objectif (par exemple la pyramide russe ), carambole peut se référer à l'envoi de la bille blanche dans une poche après avoir touché une bille objet (appelé risque de perdre dans le billard anglais , il marque néanmoins des points; mais c'est une faute au snooker , appelée un in-off , et en pool , appelée un scratch).
4. Abréviation de billard carambole , comme dans "Je fais mieux au carambole qu'au billard". Parfois pluralisé en ce sens comme caroms .
angle de carambole
billard carambole

Article détaillé: billard français

L'une des principales classes de sports de queue , peut-être la plus ancienne et certainement la forme de compétition dominante jusqu'au XXe siècle. Il est joué sur une table sans poches, et le score est généralement effectué en poussant une bille blanche en contact avec une bille objet , puis en faisant entrer la bille bille en contact avec une ou plusieurs cusions avant d'entrer en contact avec une autre bille objet; cependant, il existe de nombreuses variantes, dont certaines impliquent des objets supplémentaires, tels que des broches verticales comme cibles ou des dangers . Les balles de carambole sont généralement plus grosses que les balles de billard et sont le plus souvent fournies par lots de trois, bien que certains jeux tels que le yotsudamabesoin de quatre. Historiquement, les jeux de carambole les plus populaires à l'ère moderne étaient les caroms sur rail droit et en coussin , suivis du billard balkline , à son tour supplanté par le billard à trois coussins qui reste un sport mondial de compétition majeur et le sport de queue dominant dans de nombreux pays. Certains jeux, comme le billard anglais , sont des hybrides entre le carambole et le billard de poche .
profiteurs
Voir le citron et le sac de sable .
carrom

A ne pas confondre billard carambole .

Carrom est un jeu de table de l'Inde, parfois joué avec un petit bâton de queue mais plus souvent avec les doigts, dans lequel de petits disques sont glissés sur un plateau de jeu pour frapper d'autres disques dans des poches découpées dans les coins du plateau. Il est ancestral à plusieurs autres jeux, dont le novuss , le pichenotte , le pitchnut , le crokinole et le Chapayev . Sa relation historique avec les jeux de billard n'est pas claire.
attraper un coup
Voir AVC, attraper un .
place centrale
Place également au centre . Le spot (généralement non marqué, sauf en billard ) [12] : 9 au centre géométrique du lit de la table. [5] Il se trouve à l'intersection de la chaîne centrale et de la longue chaîne . Au snooker , on l'appelle plus communément la tache bleue [12] : 9 Rarement, on l'appelle aussi la tache médiane .
chaîne centrale
Également la chaîne centrale . La ligne (généralement non marquée) divisant en deux les centres des deux longs rails (et des poches latérales [Brit .: centre] s'il y en a) et le point central . Il s'étend donc dans le sens de la largeur (c'est-à-dire le chemin le plus court) à travers le centre de la table. Son intersection avec la longue corde , s'étendant dans le sens de la longueur au milieu de la table, définit la position du point central.
Un joueur avec sa main de bridge près de la poche centrale
poche centrale
Au Royaume - Uni, l' un des deux poches un de chaque côté d'une piscine , billard ou anglais de la table à mi - hauteur des rails longs . Ils sont coupés moins profondément que les poches d'angle car ils ont une ouverture de 180 degrés au lieu de 90 degrés. Aussi parfois appelé une poche du milieu . Ces termes ne sont généralement pas utilisés aux États-Unis, où la poche latérale prévaut.
siècle

Pause aussi du siècle .

Au snooker , au billard anglais et dans d'autres usages britanniques, une pause de 100 points ou plus, qui nécessite de rempoter au moins 25 balles consécutivement, au billard, mais peut être gagnée via une combinaison de techniques de notation dans le billard anglais, etc. Un siècle signifie aussi marquer plus de 100 points en un seul tour dans une poule droite . Un siècle de siècles est l'accomplissement de 100 pauses ou plus dans une carrière, un exploit que peu de joueurs ont réalisé à ce jour . Voir aussi double siècle .
craie
Une substance en poudre placée sur la pointe d' une queue pour augmenter son frottement et ainsi diminuer le glissement entre la pointe et la bille blanche . La «craie» de queue n'est pas de la craie ( carbonate de calcium ), mais un composé de silice et d'oxyde d'aluminium . La craie est vendue en cubes comprimés et teints (généralement en bleu) enveloppés sur cinq côtés avec une étiquette en papier, et est appliquée (correctement) d'une manière similaire au rouge à lèvres sur la bouche. La craie est essentielle pour les tirs impliquant des effets ; le fait de ne pas l'utiliser fréquemment pendant un jeu est susceptible d'entraîner une erreur . [1] : 44–45La craie de queue moderne a été co-inventée par le joueur professionnel William A. Spinks et l'ingénieur William Hoskins . [24] [25] Voir aussi le talc , souvent appelé à tort " craie à main ".
chasser son argent
L'incapacité de certains joueurs d'arrêter de jouer une fois qu'ils ont perdu de l'argent parce qu'ils «doivent» récupérer leur argent.
tromper la poche
Viser une boule objet de telle sorte qu'elle pénètre d'un côté ou de l'autre, plutôt que du centre, d'une poche (et éventuellement heurte le parement de la poche puis rebondit dans la poche). Cela permet à la bille blanche de frapper la bille objet à un point de contact différent du point de contact le plus évident. La tricherie de la poche est utilisée pour le jeu de position , pour permettre à une balle d'en passer une autre en masquant partiellement le chemin vers la poche, et pour éviter les rayures sur les tirs en ligne droite dans les cas où le tirage n'est pas souhaitable (ou peut ne pas être fiable, par exemple en raison de distance de la poche ou de la traversée ). [26] La quantité de tricheur de poche disponible varie considérablement selon le jeu, en raison des différences d'équipement. Piscinea des poches larges et donc très "trichables", tandis que le billard et la pyramide russe ont des poches à peine assez larges pour admettre une balle et donc peu de place à l'erreur ou à la triche de poche.
côté chèque
Vérifiez également ou vérifiez . Un type de rotation imparti à la bille blanche pour la faire rebondir sur un coussin à un angle moins profond que si la rotation n'avait pas été utilisée. Normalement joué lorsque l'angle naturel n'est pas bon pour le joueur pour le prochain coup. [1] : 48
Chesney
Parfois connu sous le nom de "Chesney Allen", une légère indentation dans l'ardoise de la table qui peut ajouter des aspects comportementaux à toute balle passant dessus. Les tables contenant un chesney sont légales pour le match play, mais sont généralement évitées par les joueurs sérieux et professionnels.
Snooker chinois
Un billard chinois sur la boule rouge
Une situation où la bille blanche est directement devant une autre bille dans la ligne de tir de telle sorte que le joueur est gêné par elle, devant la franchir maladroitement avec la probabilité d'une faute imminente si la bille objet est touchée par inadvertance. [27] Le terme est le plus courant dans le jeu de billard, mais il est utilisé dans le jargon américain.
infirmière de mandrin
Connu comme un canon à bascule dans la terminologie britannique. Un type d' infirmière utilisé dans les jeux de billard carambole . Avec une boule d'objet gelée (britannique: serrée ) sur un coussin et la deuxième boule d'objet à quelques centimètres du coussin, la bille blanche est doucement rebondie sur la boule gelée, ne la déplaçant pas, mais avec juste assez de vitesse pour rencontrer l'autre boule d'objet, qui bascule sur place mais ne change pas de position. Développé pour contrecarrer les restrictions imposées par la boîte de Parker . [11] : 8 [28]
étouffer
Pour commettre des erreurs lors du tir, en particulier au ballon d'argent , en raison de la pression. [1] : 50 Voir aussi chien , un coup .
cinch une balle
Jouer un coup avec le coup et la vitesse qui permettent d'empocher la balle objet le plus facilement, même au détriment de la position sacrifiée. [6]
serrer une poche
Manœuvrer une balle sur un coup de manière à ce qu'elle soit positionnée favorablement pour un jeu ultérieur dans une poche particulière, même au détriment de la position sacrifiée ou de la manche pour obtenir ce résultat. [6]
position cinch
Jouer un coup en utilisant une application plus difficile du coup et de la vitesse pour atteindre une certaine position désirée pour le coup suivant, même au détriment ou en augmentant fortement la probabilité d'un raté. [6]
faire le ménage
1.   Principalement britannique. Décrire un pot qui va directement dans la poche sans toucher aucune des articulations .
2.   Principalement américain. Décrire un tir dans une piscine de bar : empocher une balle d'objet d'une manière telle que la balle d'objet cible n'embrasse aucune autre balle d'objet, et ne soit pas inclinée , frappée , caromée ou combinée , et sans double baiser , bien qu'il puisse frapper les jointures , et en fonction des règles locales de la barre, il peut être autorisé à entrer en contact avec l'un des coussins, pas seulement au niveau de la jointure, qui pénètrent dans la poche de la cible. Exemple d'utilisation: "Le 7 dans ce coin, nettoyez". L'utilisation peut être plus restreinte, pour indiquer une propreté autre que celle déjà spécifiée, par exemple "mettre le 7 dans ce coin, nettoyer".
autorisation
1. Espace suffisant pour exécuter légalement un tir, sans faute ( faute ), par exemple en frappant une balle qui n'est pas sur . Exemples d'utilisation: "Je me demande si j'ai vraiment l'autorisation pour le 8"; "Je parie que vous ne pouvez pas effacer le 6 et faire ce tir." Peut s'appliquer à n'importe quelle situation de tir, y compris verticalement: "un tir en longueur qui doit dégager trois balles".
2. Dans le snooker et le blackball britannique , le rempotage réussi de toutes les balles d' objets sur une seule image . On dit qu'un joueur a «nettoyé» ou «vidé la table». De plus, si un joueur de billard compile une pause composée des 15 rouges avec des couleurs , puis les couleurs en séquence, c'est ce qu'on appelle un «jeu total». Comparez pause et course .
3. Un type de manœuvre, le coup de dégagement ou coup de dégagement , dans lequel la bille blanche est utilisée pour déplacer une ou plusieurs balles hors du chemin (directement ou certaines par impact ultérieur) puis continuer vers une destination désirée. Par exemple, dans un jeu de neuf balles , si le 1 et le 7 étaient regroupés le long d'un coussin avec le 9 derrière eux près d'une poche, et la bille blanche pourrait frapper le 1 plein visage avec le résultat du 1 se dirigeant vers le 7 vers le rail supérieur et le 7 rebondissant rapidement sur la table à partir du coussin, la bille blanche, avec une rotation supérieure, pouvait conserver suffisamment d'élan post-impact pour continuer vers l'avant et empocher le 9 tant que le 1 et le 7 étaient effacéssur le chemin en premier. Dans un jeu comme huit balles , un tir dégagé peut également être utilisé à la fin d'une manche pour déplacer des balles problématiques qui bloquent une course par ailleurs facile , et laisser la bille blanche dans une position sûre , dans l'espoir d'avoir un meilleur mise en page pour travailler avec dans la prochaine manche. Les tirs de tickie sont parmi les approches de dégagement les plus courantes, en particulier pour les très courtes distances de déplacement prévu de la bille blanche au-delà du contact initial. «Dégagement» est essentiellement l'opposé de « rassembler », bien que ce dernier terme soit largement confiné au billard français .
se cramponner
Phénomène dans lequel deux boules (généralement la bille blanche et une bille d'objet ) ont des corps étrangers - généralement souvent de la craie résiduelle ou de la saleté ramassée sur un chiffon non brossé - entre les boules au point de contact, ce qui entraîne l'objet frappé balle lancée hors de la trajectoire attendue et affectant souvent également le comportement après impact de la bille blanche. L'accrochage est une forme exagérée de lancer , causée par un frottement momentané mais inhabituel de préhension exercé par la craie ou un autre résidu. Aussi connu sous le nom de dérapage , ou au Royaume-Uni, coup de pied (sens 2). Une précaution typique contre l'accrochage est de demander que la bille blanche et / ou la bille objet soient nettoyées par l'arbitre afin d'enlever la craie qui se trouve déjà sur la balle avant le tir; et (y compris dans les parties non arbitrées) les joueurs nettoyant personnellement la bille blanche après avoir gagné la balle en main . La nappe peut également être brossée entre les allumettes. Lorsque les conditions semblent propices à l'accrochage (par exemple, des balles visiblement sales), certains joueurs expérimentés recourent à l'utilisation préventive (et à la compensation) d'un engrenage en dehors de l'anglais, une technique anti-projection générale. Cependant, aucune précaution ne peut empêcher l'accrochage résultant du transfert de craie de la pointe de la queue à la bille blanche au cours d'un seul tir. L'accrochage par coïncidence peut donc provoquer un jeu imprévisible et parfois conduire à des tirs rudimentaires manqués même aux plus hauts niveaux du jeu. [29] [30] «Cling» (et des mots dérivés comme «clung», «clinger», «clinging», etc.) peuvent être utilisés comme nom de masse, moins communément comme nom de comptage, comme verbe et rarement comme un adjectif ("s'accrocher est ennuyeux", "deux s'accrochent dans une image", "ils s'accrochaient", "coup d'accrochage involontaire", respectivement). Voir kick pour les notes spécifiques au snooker . Voir aussi balle morte , sens 2.
pont fermé
Pont en boucle également . Un pont formé par la main où un doigt (normalement l' index ) est incurvé sur le bâton de queue et les autres doigts sont étalés sur le tissu fournissant un support solide pour la direction du bâton de queue. Un pont fermé est moins courant dans le jeu de billard que dans d'autres jeux. [1] : 52–3 Compare Open bridge .
chiffon
Le tissu feutré recouvrant la surface de jeu et les rails des tables, généralement en laine ou en mélange laine-nylon. En usage depuis le XVe siècle, le tissu est traditionnellement de couleur verte, choisi pour son évocation de l'herbe. Parfois, le tissu est appelé à tort «feutre». Les propriétés du tissu utilisé pour recouvrir une table, ainsi que les conditions environnementales qui peuvent l'affecter - notamment l'humidité, le degré d'étirement lors de l'installation et son niveau de propreté - ont un effet profond sur le jeu. [1] : 53 Voir aussi rapide .
vitesse du tissu
Identique à la vitesse de la table .
groupe
Deux boules d'objets ou plus qui se touchent ou sont proches l'une de l'autre. Les utilisations plus rares du terme incluent l'action prévue d'un coup de rassemblement et une série de points. [1] : 53
bicorne double
Un terme appliqué en particulier dans le billard pour un type de double sur trois coussins, par exemple autour des couleurs de baulk et dans une poche centrale . Un tel coup est très difficile à réaliser et ne serait normalement pas joué comme autre chose qu'un coup pour rien .
collier
Le protecteur de l' articulation de la queue sur l'extrémité articulée de la crosse et de la tige (c'est-à-dire respectivement la collerette et la collerette de tige ). La plupart des queues modernes utilisent des colliers d'acier et / ou d'autres matériaux, mais les queues de billard carambole ont généralement un joint bois sur bois sans collier, [31] comme le font les " petes sournois ".
spin latéral induit par collision
Rotation latérale transmise à une balle objet par le frottement de la frappe de la bille blanche pendant un coup coupé .
jet induit par collision
Identique au lancer induit par une coupure .
boule de couleur
Un ensemble complet de boules de billard avec 15 boules rouges, six boules colorées et une bille blanche

Également boule (s) colorée (s) , couleur (s) ; Couleur d' orthographe américaine parfois également utilisée.

1. Au billard , n'importe laquelle des boules d'objet qui ne sont pas rouges . Une boule de couleur doit être empotée après chaque rouge dans la suite d'une pause , et repoussée jusqu'à ce que les rouges soient épuisés, après quoi les couleurs doivent être empotées dans leur ordre:

  • jaune (2 points);
  • vert (3 points);
  • marron (4 points);
  • bleu (5 points);
  • rose (6 points);
  • noir (7 points).
Bien que le terme complet inclue «boule» après la couleur, ils sont le plus souvent mentionnés avec l'omission de «boule», indiquant simplement la couleur (par exemple, «il a pris cinq noirs avec des rouges jusqu'à présent»).
2. Dans Blackball , un terme générique et collectif pour les groupes rouges et jaunes de boules d'objets , correspondant respectivement aux solides et aux rayures (à l'origine américains, mais utilisés beaucoup plus largement aujourd'hui) . [7]
combinaison
Également prise de vue combinée , combo . Tout coup dans lequel la bille blanche touche une bille objet, qui à son tour frappe une ou plusieurs billes d'objet supplémentaires (qui à leur tour peuvent frapper d'autres billes d'objet) pour envoyer la dernière bille objet touchée à un endroit prévu, généralement une poche. [5] Au Royaume-Uni, on parle souvent de plante .
point de contact
Le point sur chacune des deux balles auquel ils se touchent au moment de l'impact. [5]
contenant la sécurité
Un type de tir de sécurité au milieu d'un échange de sécurité qui ne vise pas à mettre l'adversaire dans une situation difficile quant à sa prochaine sécurité, mais plutôt joué de manière à ne pas laisser un pot facile . Un exemple typique de snooker , qui voit le plus de coups de ce type, est un enroulement lent dans le peloton .
en coin
Lorsque la lèvre d'angle d'une poche empêche la trajectoire de la bille blanche d'entrer en contact avec une bille objet prévue. Interchangeable avec " tittie-hooked ". [5]
poche d'angle
L'une des quatre poches dans chaque coin d'une table de billard ou de billard . Ils ont une ouverture de 90 degrés et, en tant que tels, sont coupés plus profondément que les poches centrales, qui ont des ouvertures de 180 degrés.
compter
1. Un tir ou un score réussi; plus courant dans les jeux de carambole. [5]
2. Le score en cours pendant une manche de jeu où plusieurs points successifs ont été marqués. [5]
coup
Voir exécuter un coup d'État .
cotgrave
Semblable au hasard où un coup est joué sans viser apparemment un pot ou un billard, mais aboutit au résultat souhaité.
support de comptoir

Comptant également le support , le support de contre-balle , [11] : 187 etc.

Identique au support de notation .
canon de berceau
Un type de tir d' infirmière utilisé dans le billard anglais dans lequel deux boules colorées sont placées de chaque côté de la bouche d'une poche de table de billard mais ne se touchent pas et, ainsi placées, peuvent être successivement contactées et marquées à plusieurs reprises par la bille blanche sans les déplacer. La première utilisation connue du canon de berceau fut celle de Walter Lovejoy en 1907. Le record non officiel d'utilisation du tir est détenu par Tom Reece qui en 1907, au cours d'un mois, marqua 499 135 points en utilisant le canon de berceau avant de s'arrêter sans manquer. Cet exploit a incité la Billiards Association à interdire le tir. Le record officiel est détenu par William Cook avec 42 746 points marqués. [1] : 62 Comparez l' infirmière d'ancrage .
ramper
Déviation d'une balle par rapport à sa direction initiale de déplacement. Souvent le résultat d'une table de mauvaise qualité et peut être un artefact du tissu , du lit , d'une balle avec une répartition inégale du poids ou simplement du sol sur lequel la table est inégale. Il ne faut pas le confondre avec la sieste du chiffon.
cribbage
Un ensemble de balles appariées dans le jeu de cribbage pool qui ont une valeur numérique combinée de 15. Par exemple, la 8 balle et la 7 balle additionnées valent 15 et constituent ainsi un cribbage si empochées successivement. [32]
traverser
Un repos "cross rake"
Également cross rake ou jigger . Un type de repos , avec une tige droite et une tête en forme de «x» sur laquelle reposer la queue .
coin croisé
Un tir de banque qui rebondit sur un coussin dans une poche d'angle en travers de la table. [5]
croix double
Terme britannique décrivant un tir de banque dans lequel la bille blanche traverse le futur chemin de la bille objet . Ces coups sont généralement joués dans une poche centrale car il y a le risque d'un double baiser s'ils sont joués dans une poche d'angle .
côté croisé
Un tir de banque qui rebondit sur un coussin et dans une poche latérale. [5]
entrejambe
Le coin formé par les rails sur une table de billard carambole. Dans les règles modernes de rail droit , seuls trois comptes peuvent être effectués alors que les deux balles d'objets sont à l'intérieur des limites de l'entrejambe avant qu'une balle ne doive être chassée. Les limites de chacune des quatre zones d'entrejambe sont mesurées en traçant une ligne du premier losange sur le rail d'extrémité au second losange sur le long rail . [5]
Malédiction du creuset
Le phénomène selon lequel (à partir de 2019) aucun vainqueur pour la première fois du championnat du monde de snooker n'a défendu avec succès le titre l'année suivante depuis qu'il a déménagé au Crucible Theatre en 1977.
signal
1.   Nom: Également bâton de queue . Un bâton, généralement d'environ 55 à 60 pouces de longueur avec une pointe faite d'un matériau tel que le cuir à l'extrémité et parfois avec un joint au milieu, qui est utilisé pour propulser des boules de billard. Des queues légères et plus courtes sont parfois également utilisées dans les jeux de disques liés au billard, y compris le novuss et certaines formes de carrom , crokinole / croquignole et pichenotte / pitchnut .
2.   Nom: Parfois, "cue" est l'abréviation de boule blanche .
3.   Verbe: Identique au trait , définition 1
action de repère
Principalement britannique: la posture et le timing utilisés par les joueurs sur leurs coups, souvent indicatifs de la façon dont ils jouent dans leur sélection de coups. Un joueur rapide et naturel aurait tendance à être plus agressif tandis qu'un joueur moins naturellement doué pourrait avoir une action lente et avoir tendance à être plus conservateur sur la table. Il est largement admis que les meilleurs joueurs de snooker descendent à la table avec leur menton sur la queue , ont une jambe arrière droite, leur coude articulé en ligne avec le tir et un suivi direct après que la bille blanche a été frappée. [ citation nécessaire ]
boule de queue
Aussi cue-ball , cueball . La balle dans presque tous les sports de repère , généralement de couleur blanche, qu'un joueur frappe avec un bâton de repère . [5] Parfois appelée «boule blanche», «blanc» ou «roche». [33] Dans la pyramide russe , la bille blanche est généralement rouge, mais n'importe quelle bille peut être utilisée comme bille blanche, à l'exception de la variante pyramidale dynamique . Pour plus d'informations, consultez l' article principal de la boule de billard .
contrôle de la bille blanche
Voir le jeu de position .
porte-queue
1. Un appareil portable pour tenir les queues debout et prêt pour une utilisation immédiate. Les types les plus courants sont soit lestés et placés sur un dessus de table, avec des découpes semi-circulaires dans lesquelles les queues peuvent s'appuyer, soit des variétés de serrage qui se fixent fermement à une table et qui ont des clips ou des trous dans lesquels les queues sont placées pour plus de sécurité.
2.   Identique au support de queue .
3.   Identique au support mural .
puissance de repère
Un terme principalement britannique décrivant la quantité de contrôle qu'un joueur peut conserver lors de la lecture de coups avec des effets lourds et un bon rythme; "il a fallu une énorme puissance de repérage pour atteindre le ballon 2 après avoir été relativement droit sur le 1".
support de queue
1.   Identique au support de queue .
2.   Identique au support mural .
support de queue
Un meuble autonome ou «îlot» conçu pour ranger des baguettes de queue et parfois d'autres accessoires tels que le pont mécanique ( repos ), les balles , la craie , etc., lorsqu'il n'est pas utilisé. Support mural contrasté .
bâton de queue
Aussi cue-stick , cuestick . Identique à cue .
pointe de repère
Un matériau, généralement du cuir, placé à l'extrémité du bâton de queue qui entre en contact avec la bille blanche. [5]
coup de courbe
Identique au semi- massé . Comparez le coup d'écart .
cueist
Un joueur de sports de queue .
coussin
Les butoirs élastiques montés sur tous les rails d'une table de billard , généralement en caoutchouc ou en caoutchouc synthétique , sur lesquels les balles rebondissent. [5] Avant l'avènement de la fabrication de caoutchouc vulcanisé au milieu du 19ème siècle, les coussins des premières tables de billard étaient souvent simplement du tissu bourré de paille, de coton ou d'autres fibres; ils n'étaient pas très élastiques, mais simplement plus silencieux que les planches de bois nues. L'existence de coussins et de rails remonte à l'époque du billard extérieur , dont les courts étaient souvent délimités par de courtes clôtures en osier ou en bois, parfois capitonnées. Pour des pièces de coussin modernes spécifiques, voir:face , jointure et nez .
jet induit par la coupure
Lancer ( déviation objet-balleloin de latrajectoire de la ligne tangente de la balle objet ), induit par le frottement balle contre balle "glissant" sur tous les coups coupés à au moins un certain degré. [34] [35] Parfois plus vaguement appelé jet induit par collision . Un de plusieurs types de lancer; voir throw pour plus de détails.
coup de feu
Techniquement, tout coup qui n'est pas un coup de centre à centre, mais presque toujours utilisé pour décrire un coup qui a plus qu'un léger degré d'angle. [5]

D [ modifier ]

"D", le
Un demi-cercle avec un 11+Rayon de 12 pouces (291 mm), dessiné derrière la ligne de virage d'une table de billard, centré sur le milieu de la ligne et ressemblant à la lettre majuscule «D» en forme. Le "D" est également utilisé dans le billard anglais et parfois aussi dans le blackball et d'autres jeux de billard joués sur des tables de style britannique . [5] La taille du "D" est généralement réduite sur les petites tables.
coup de fléchettes
Un coup court et lâche exécuté d'une manière similaire à la façon dont on lance une fléchette; généralement utilisé pour un tir sauté . Voir aussi nip draw .
mort
Lorsque deux ou plusieurs boules d'objet sont gelées ou presque figées l'une à l'autre, de telle sorte qu'un contact de la bille-repère avec une bille d'objet, sans nécessité d'une grande précision, empochera presque certainement une bille d'objet prévue dans l' amas . La forme la plus courante d'arrangements morts est la combinaison morte ou combo mort (un tir combiné dans lequel le contact avec la première balle objet en empochera une autre), et le baiser mort , dans lequel le contact avec la première balle objet l'empêchera de un autre. Voir aussi filaire .
coussin mort
Identique au rail mort . [6]
balle morte
1.   Abréviation de balle morte tirée .
2. Une balle qui a été utilisée pendant un certain temps, avec une surface sale, par opposition à une balle neuve (ou très polie). [19] Une balle morte en rotation transférera plus de spin aux autres balles avec lesquelles elle entre en contact et ne sera pas aussi rapide sur le tissu. Même les angles de tir coupés peuvent être affectés en raison de l'effet d' accrochage ou de dérapage (britannique: coup de pied ), et les joueurs professionnels demandent souvent à un arbitre de nettoyer une balle en milieu de partie. [la citation nécessaire ] D'autres peuvent en fait être plus habitués aux boules mortes et les préférer. [19]
balle morte tirée
Identique au kill shot . [5]
rail mort
Un coussin qui a perdu un certain degré d'élasticité élastique ou qui n'est pas fermement attaché au rail en bois ; ou un rail qui n'est pas fermement boulonné au cadre de la table. Dans les trois cas, le résultat est que les balles rebondissent du coussin avec moins d'énergie que la normale.
coup mort
Lorsqu'un joueur joue parfaitement, il suffit de "ne pas rater" et le jeu semble sans effort.
poids mort
Décrivant un pot joué à un rythme tel qu'il suffit d'atteindre la poche et de tomber sans toucher le dos.
cadre décisif
Décider également . Le cadre qui décide du vainqueur d'un match lorsque deux adversaires sont à égalité (lors d'un match nul) sur un nombre égal de cadres, avec un seul restant. Le nombre total d'images dans un match est fixé à un nombre impair pour permettre à l'image finale d'agir comme un bris d'égalité - un décideur - dans le cas où le match atteindrait cette image.
déviation
1. Déplacement de la trajectoire de la bille blanche à l'écart de la ligne parallèle formée par la direction de déplacement de la baguette ; se produit chaque fois que l' anglais ( side spin ) est utilisé. Le degré de déviation augmente à mesure que la quantité d'anglais appliquée augmente. Il est également appelé squirt , généralement aux États-Unis, ou déviation de la bille blanche .

La physique du phénomène de jet ou de déviation a été analysée dans d'autres contextes, comme avec les rondelles de hockey sur glace . [36] [37]

2.   Également la déviation d'objet-balle : identique à la projection .
délibérer faute
Faute aussi délibérée . Un tir, particulièrement courant en piscine droite et dans certaines variantes du blackball (mais pas les règles WEPF / EPA [7] ), dans lequel un joueur commet intentionnellement une faute avec l'objectif soit de laisser l'adversaire avec peu de chance de s'épuiser ou simplement éviter de tirer là où aucun bon coup n'est présenté et faire autre chose donnerait un avantage à l'adversaire. On l'appelle souvent dans la piscine droite comme une «éraflure arrière».
désigner
Identique à l' appel . (Formel.)
développer
Pour déplacer une balle (généralement délibérément) d'une position sûre, par exemple près du milieu d'un coussin ou dans un groupe , afin qu'elle devienne potable .
diamant
1.  
Tableau d'échantillons d'un fabricant montrant différents styles d' incrustations de diamants pour les tables de billard .
Un des nombreux marquages ​​identiques, généralement incrustés dans la surface au-dessus des coussins de rail, utilisé comme cible ou points de référence. Trois diamants également espacés sont normalement entre chaque poche sur une table de billard. Sur une table carambole , les poches elles-mêmes sont remplacées par des diamants supplémentaires. Les diamants tirent leur nom de la forme des inscriptions traditionnellement utilisées; bien que beaucoup aujourd'hui soient ronds, carrés, etc., ces marques de rail sont encore appelées «diamants». Ils sont également appelés sites touristiques , en particulier en anglais britannique. (Voir aussi système de diamant .)
2.  
Accumuler une partie de sept balles en utilisant le support de diamant plus couramment utilisé pour les neuf balles , mais sur le côté. La 1 balle est sur le point d'être placée sur le pied pour compléter le rack.
Une forme particulière de crémaillère à billes , en forme de parallélogramme ("forme de losange"), utilisée pour les jeux de crémaillère à neuf et sept billes , bien que la crémaillère triangulaire puisse également être utilisée pour la première, et des racks hexagonaux existent également pour le dernier. (Voir aussi triangle .)
système de diamant
Tout système pour encaisser ou lancer des balles sur plusieurs rails qui utilise des diamants de table comme références de visée.
la discipline
1. Un sport cue jeu (comme huit-ball , billard à trois bandes , 18,2 balkline , etc.), en particulier en tant que spécialisation professionnel ou amateur sérieux: « Il était un champion du monde dans trois disciplines de billard. »
2. Un terme de pool artistique pour une catégorie de coups de feu ; le pool artistique est divisé en huit disciplines et les tournois de l' APTSA présentent à la fois des récompenses spécifiques à la discipline et des récompenses générales. [38]
plat
Identique à épuisé (principalement britannique). Voir aussi pause et plat .
divot
Une indentation dans le tissu de la table , en particulier au niveau du pied où la boule de sommet est souvent tapée en position sûre pendant le soutirage . Dans les cas extrêmes, l'empreinte peut en fait se trouver dans le lit d' ardoise de la table, suite à un tapotement excessif pendant de nombreuses années, et peut provoquer des rouleaux de table inattendus . Un gabarit de soutirage est utilisé pour créer intentionnellement des divots mineurs pour toutes les boules d'un casier.
chien

Aussi chien il .

1. Un terme répandu dans le jargon américain décrivant le fait de rater un coup relativement facile - souvent face à la pression. Peut être utilisé sous de nombreuses formes: "J'ai tenu le coup"; "J'espère qu'il le chien"; "Je suis un chien." [6] [39] Voir aussi étouffer , d' un coup .
2.   Identique au tir en pente (principalement dans le sud des États-Unis, familier).
points
Dans le langage principalement britannique, le groupe de billes non rayé d'un ensemble de quinze balles numérotées de 1 à 7 et de couleurs unies. Comparez les solides , les rouges , les bas , les petits , les petits , les taches , les dessous ; rayures contrastées .
double
Identique au tir de banque (principalement britannique).
double siècle
Pause également du double siècle . Au billard anglais , une pause de 200 à 299 points (soit le double d'un siècle ). [40] De plus grands siècles de plusieurs siècles sont régulièrement atteints. Rares dans le jeu amateur, les triples siècles sont une routine (et les quadruples ne sont pas rares) aux championnats du monde de billard professionnel ; Le vainqueur de 2007, Mike Russell, a tiré quatre triples dans le seul tour final, tandis que sur seize concurrents, trois ont tiré quatre siècles (un une fois, un deux fois et Russell trois fois). Quintupleles siècles sont rares, même au niveau professionnel, avec seulement les 494 abattus par le neuf fois champion du monde Russell (qui a plus de titres de ce type que tout autre joueur de l'histoire en 2007) se rapprochant de cet événement. [41] À partir de 2007, Peter Gilchrist détient le record du monde, avec un triple siècle de 1346 points consécutifs. [42]
double cheeseburger, le
Identique à la colline, à la colline .
double élimination

Également double élimination .

Un format de tournoi dans lequel un joueur doit perdre deux matchs pour être éliminé. [5] Contraste simple élimination .
double coup
Un tir illégal ( de faute ) dans lequel la queue de billard de » pointe de contact avec la bille blanche deux fois au cours d' une seule course . Les doubles coups se produisent souvent lorsqu'un joueur tire la bille blanche alors qu'elle est très proche d'une bille ou d'un coussin objet , car il est difficile d'éloigner le bâton de queue assez rapidement après que la bille blanche ait rebondi sur le coussin ou la bille objet. [1] [5]
double baiser
Une situation dans laquelle une balle frappe une autre balle qui est proche d'un rail, et la balle frappée rebondit dans la balle par laquelle elle a été frappée; généralement, mais pas toujours involontaire. [6] [39]
double calé
Une table de billard où deux cales ont été placées sur les côtés de chaque poche (dans les mâchoires sous le tissu), rendant les poches "plus serrées" (plus petites). Ces tables sont "plus résistantes" que les tables non calées ou à simple calage.
doubler le rail
Parfois appelé un tir de serpent . Un coup de billard carambole, commun dans le billard à trois coussins , où la bille blanche est tirée avec un anglais inversé à un angle relativement faible le long du rail, et tourne en arrière du rail adjacent dans le premier rail. [5]
doubler la poche
Pour faire rebondir intentionnellement la bille blanche sur les deux points de poche pour atteindre la position . [6]
double
Forme de jeu en équipe dans laquelle deux joueurs s'affrontent contre une autre équipe de deux joueurs dans un cadre ou un match donné . Dans une partie de double, le premier joueur de l'équipe de rupture est le seul à tirer lors de la manche d' ouverture , le contrôle de la table passant à un membre de l'équipe adverse à la fin de cette manche, puis à la fin de la manche adverse. manche au partenaire de double du joueur d'origine, et à côté du deuxième adversaire, jouer en procédant de cette manière doublement alternée jusqu'à la fin. Contraste Scotch double .
table basse
Vers le pied de la table .
down-trou
Downtrou également . Une règle traditionnelle informelle ( piscine de pub et étudiant à l'université), au blackball et au huit-ball en Australie et en Nouvelle-Zélande, est l' exigence de "down- trou " ou "pantsing": celui qui perd sans empocher aucune de ses propres balles d'objet est attendu d'honorer cette humiliation en laissant tomber son pantalon [43] (ou sa jupe). On peut dire qu'un tel joueur a été "pantois". Selon la tradition locale, le perdant peut s'attendre à faire un tour complet autour de la table de billard avec son pantalon autour des chevilles, ou même complètement nu. [ citation nécessaire ] Le terme «down-trou» semble privilégié en Nouvelle-Zélande, et «pantalons / pantalons» en Australie. [ clarification nécessaire ] Cela semble être une conséquence d'une pratique universitaire de bizutage appelée débagage ou pantalons.
faire glisser le coup
Un coup joué lentement et avec un tirage et un suivi importants afin que la bille blanche puisse être frappée fermement mais avec une grande partie du rythme supprimée, permettant plus de contrôle qu'un simple tapotement doux qui voyagerait aussi loin. Aussi appelé "Drag Draw".
dessiner
Également connu sous le nom de rotation arrière , un type de rotation appliqué à la bille blanche en la frappant sous son équateur , la faisant tourner vers l'arrière même lorsqu'elle glisse vers l'avant sur le tissu. La rotation arrière ralentit la bille blanche, réduit son déplacement et rétrécit à la fois l' angle de carambole après le contact avec une boule d'objet et l' angle de réflexion sur un coussin . Il existe plusieurs variantes de termes pour cela, notamment «bottom spin» et «bottom spin» aux États-Unis et «vis» au Royaume-Uni. On pense que le tirage au sort est la première technique de rotation comprise par les joueurs de billard avant l'introduction des pointes en cuir, et était utilisée dans les années 1790. [1] Voir l'illustration au spin.
dessiner un coup
Un tir dans lequel la bille blanche est frappée en dessous de son équateur avec un tirage suffisant pour la faire inverser la direction au moment du contact avec une bille objet car elle tourne toujours en arrière . [1] Lorsque l'objet et les boules de repère sont alignés en carré, l'inversion se fera directement vers l'arrière, tandis que sur un coup coupé, l'effet modifiera l' angle de carambole . Il peut également faire référence à n'importe quel plan auquel le tirage est appliqué, comme dans "tirez-le du repose-pied juste à gauche du losange central". Voir l'illustration à la rotation .
percer
1. Une routine d'entraînement établie;
2. Pour battre mal; "J'ai percé mon adversaire."
3. Dans la terminologie britannique, un tir de banque .
poches à rabat
Poches grillagées ou en forme de coupe qui ne renvoient pas les balles au pied de la table au moyen d'un système de gouttière ou d'une surface inclinée en dessous (elles doivent plutôt être récupérées manuellement). [5]
pause sèche
Un coup de break dans une piscine sur laquelle aucune balle objet n'est mise en pot
.
canard
1. (Nom): Dérivé de «canard assis», se référant généralement à une boule d'objet assise près d'une poche ou ainsi positionnée qu'il est pratiquement impossible de rater. Identique au cintre (États-Unis, familier), garde (Royaume-Uni).
2. (Verbe): Jouer intentionnellement une sûreté .
décharger
Perdre intentionnellement une partie, par exemple pour déguiser sa capacité de jeu réelle. [9] Une forme extrême de mise en sacs de sable . Voir aussi hustle . Voir aussi Match trucage pour le synonyme "tank", utilisé dans le sport plus généralement.
tir de décharge
Un type de tir de sécurité au snooker où la bille blanche est jouée lentement sur la table afin de la «vider» sur le coussin supérieur (généralement) et de laisser la bille objet en sécurité. [44]

E [ modifier ]

Une balle 8
8 balles
Aussi le 8 . La balle d'argent ( balle de jeu ou balle de cadre ) dans un jeu de huit balles et jeux connexes (voir entrée suivante) . C'est la dernière balle qui doit être empochée , après la combinaison de sept boules objets appartenant au joueur tirant pour le 8 (empocher la boule 8 tôt est une perte de jeu - à moins que cela ne soit fait à la pause , dans la plupart des variantes de règles). Il est généralement de couleur noire avec le chiffre «8» dans un cercle blanc. Dans d'autres jeux, comme le billard à neuf balles et le billard droit, le 8 est simplement une boule d'objet. En raison de sa coloration frappante et de son utilisation régulière comme boule d'argent, il est couramment utilisé comme symbole dans la culture populaire .
huit balles
L'un des nombreux jeux finalement dérivé d'un jeu appelé BBC Company pool, promulgué par la Brunswick-Balke-Collender Company d'environ 1900 aux années 1920. Ils ont en commun l'utilisation d'un râtelier de quinze balles d'objet et d'une seule bille blanche , une pause dure derrière la corde de tête ou la ligne de baulk , et un objectif d' empocher ( rempoter ) l'ensemble de son propre costume de balles puis enfin le noir. 8 balles. Il existe trois types généraux de ce jeu:
  • huit balles , une version professionnelle à l'origine américaine et désormais normalisée au niveau international, également soumise à un jeu d'équipe compétitif dans de nombreuses ligues. C'est la forme de poule de compétition la plus jouée au monde, mais pas pour les professionnels, parmi lesquels le neuf balles domine. Utilise un ensemble de boules numérotées rayées et solides . La balle et la poche sont appelées pour chaque coup, avec des fautes ( fautes ) entraînant une balle blanche en main pour l'adversaire, n'importe où sur la table.
  • blackball aka 8ball pool, une variante à l'origine britannique, également favorisée dans de nombreux pays du Commonwealth et dans certaines parties de l'Europe continentale, avec des ligues amateurs et professionnelles. Les deux noms reflètent des règles légèrement différentes, qui diffèrent principalement dans le traitement des fautes ( fautes ). Les coups ne sont pas appelés . Utilise un ensemble de boules jaunes et rouges . Le pool de pubs se compose généralement de variations locales mineures sur l'un de ces deux ensembles de règles standardisés.
  • "straight huit" aka bar pool , un ensemble très différent de variations sur huit balles standard, et utilisant également le jeu de balles à rayures et solides. Nécessite généralement une version très stricte du jeu de coup appelé , dans lequel chaque aspect d'un coup doit être pré-spécifié, y compris les baisers , les caramboles , les coups de pied et les banques , avec une perte de tour résultant de toute déviation. Les fautes directes ( fautes ) se traduisent par une bille blanche en main pour l'adversaire, derrière la corde de la têteseul. Les règles peuvent varier d'un site à l'autre, même dans la même ville. Ces variantes sont apparues principalement pour faire glisser le jeu sur des tables à jetons (« bar boxes »). En Amérique du Nord, de nombreux joueurs récréatifs occasionnels ne savent pas qu'il existe une autre forme de piscine au-delà du bar.
rail d'extrémité
L'un ou l'autre des deux rails plus courts d'une table de billard.
Anglais
Principalement américain: également connu sous le nom de side spin , l'anglais (qui n'est généralement pas en majuscule) [45] est un spin placé sur la bille blanche lorsqu'elle est frappée avec la pointe de repère à gauche ou à droite du centre de la balle. L'anglais a un effet marqué sur l' angle de rebond de la bille de rappel sur les coussins (mais pas sur les billes d'objet ), et est donc crucial pour gagner en forme ; et peut être utilisé pour « lancer » une balle d'objet légèrement hors de sa trajectoire autrement attendue, pour tromper la poche, et pour d'autres effets. «Anglais» est parfois utilisé de manière plus inclusive, pour désigner aussi familièrement suivre et dessiner . En combinaison, on pourrait dire anglais en bas à droite, ou comme le cadran d'une horloge (4 heures en anglais). [5] Les Britanniques et les Irlandais n'utilisent pas ce terme, préférant plutôt « côté ». Voir l'illustration à la rotation .
lancer induit par l'anglais
Identique au lancer induit par le spin . [34] [35] Voir lancer pour plus de détails.
équateur
Le plan horizontal directement au centre de la bille blanche , qui, lorsqu'il est frappé exactement par la pointe de la queue, ne doit donner aucun suivi ni tirage .
s'échapper
Une tentative réussie pour sortir d'un billard .
extension
Une queue de billard avec deux extensions amovibles
1. Toute aide mécanique qui sert à allonger la longueur de la queue du joueur , normalement ajoutée à l'extrémité de la crosse soit en se clipsant autour de l'extrémité ou en vissant dans la base. Bien que les extensions soient utilisées pour le billard, elles sont plus courantes dans le billard en raison de la taille beaucoup plus grande de la table.
2. Dans un tournoi où les joueurs ont un temps limité pour effectuer leurs tirs (courant dans les matchs télévisés), une prolongation est accordée avant de faire un tir; les joueurs ont un nombre limité d'extensions dans chaque image .

F [ modifier ]

visage
Visage de coussin également . [12] : 9 La saillie du bord de jeu du coussin du rail au- dessus du lit de la table. [12] : 9 Le point le plus saillant du visage est appelé le nez du coussin. L' aire de jeu de la table est l'espace entre les faces (techniquement, les nez) des coussins. [12] : 9
orienté vers
Une comparaison des parements de poches de (de gauche à droite): une table de billard américaine (poche latérale); une table de billard de style britannique (poche d'angle); et une table pyramidale russe (poche latérale)
Les parements d'une poche sont les parties du coussin de rail s qui tapissent les mâchoires de la poche. Les faces varient considérablement d'un jeu à l'autre. Les parements de piscine sont plats et plutôt larges, sur des poches nettement plus grandes que les balles, pour agir un peu comme le panneau arrière du basket - ball , en ce qu'un tir peut être dirigé dans le parement pour le faire pencher par rapport au parement dans la poche. Ils sont renforcés avec des cales en plastique entre le caoutchouc du coussin et le tissu, pour réduire l'usure. Les parements de billard sont incurvés et non inclinés, offrant une transition en douceur entre les rails et les poches, qui ne sont pas beaucoup plus larges que les balles, évitant ainsi tout effet de panneau (les coups de billard doivent être presque parfaitement droits). Les faces du billard russe sont encore plus difficiles, étant droites et inclinées vers l'intérieur plutôt que vers l'extérieur, ce qui se traduit par les jointures de la poche, à peine assez larges pour accepter une balle, rejetant tous les coups sauf les plus précis.
tombe
1. Verbe, passif, intransitif: pour qu'une balle soit empochée. "La balle 8 est tombée tôt, donc le match s'est terminé rapidement."
2. Nom: Le bord incurvé coupé dans le lit de la table où le trou de la poche commence réellement à l'intérieur des mâchoires de la poche . [46] : 4 La chute peut être une chute pure, comme sur les tables de billard standard du tournoi , ou avoir un rebord biseauté et incliné vers le bas, comme sur les tables de billard . Une balle est, bien sûr, beaucoup plus susceptible de s'accrocher lorsqu'il n'y a pas de biseau. La distance à laquelle la chute commence dans la poche est un facteur qui détermine la « vitesse de poche » ou la difficulté.
vite
1. décrit une table de billard avec tissé serré et cassé en (mais propre) tissu ( tapis ), sur lequel les billes se déplacent plus vite et plus loin. [1] : 53 Voir le tableau des vitesses pour plus d'informations.
2. Produire une action vivante; dit des coussins ou des balles, en plus de la définition ci-dessus liée au tissu. [11] : 96
3. Accepter inhabituellement les balles; dit des poches ; voir la vitesse de la poche (sens 1) pour plus d'informations . « Lent » est l'opposé direct de «rapide» dans tous ces usages.
gros
Voir dégagement .
faute
Identique à la faute (principalement britannique, et en déclin d'utilisation; même les règles du blackball WPA et WEFP utilisent «faute»).
la plume
Tir de plumes également . Un très mince coup de coupe dans lequel la bille blanche effleure juste le bord d'un ballon d'objet. "Feather" en lui-même peut être à la fois nom et verbe (par exemple "plumer la balle"). [4] : 238 [5] Voir aussi snick .
se sentait
Identique au tissu (obsolète; il est factuellement incorrect, car le feutre est un type de tissu complètement différent du feutre ).
virole
Un manchon, monté en permanence sur le lattée extrémité de pointe -down de la queue , fabriqué à partir de fibre de verre , résine phénolique , laiton , ivoire , corne ou bois , mélamine , plastique ou autre matériau rigide, sur laquelle le bout de la baguette est montée et qui protège le bois d' arbre de se fendre en raison de l'impact avec la bille blanche . [5]
bois de chauffage
Argot commun aux États-Unis pour une queue bon marché et mal faite. Comparez le bois .
poisson
1. Une marque facile ;
2. Une personne qui perd de l'argent au jeu et qui revient pour plus;
3. Parfois, un joueur pauvre;
4. En tant que verbe, soit frapper fort les balles sans aucune intention autre que d'avoir de la chance et peut-être disperser un peu plus les balles ("hit-and-hope"), ou tirer fort sur la balle d'argent avec le même intention («écraser et prier»). Comparez la pente et le coup de chance ; marque de contraste (sens 3) et appel .
faute flagrante
Une faute où les règles sont violées de manière flagrante et intentionnelle; dans les contextes où cela est qualifié de comportement antisportif , une pénalité plus sévère peut s'appliquer (par exemple, perte de cadre ) que la normale pour une faute.
sac à dos plat
Au snooker, une situation au cours d'une frame dans laquelle la première ligne des rouges restants regroupés, là où se trouvait le pack d' origine , sont en ligne droite horizontale. Cela a des implications lors de l'ouverture du pack, car un contact avec une balle pleine sur le coussin supérieur amènera généralement la bille blanche à coller au rouge et à ne pas développer une opportunité de rempotage.
patte
Un coup qui a un résultat apparemment positif pour le joueur, même si ce n'était pas ce que le joueur voulait. Des exemples de douves comprennent un pot inattendu sur plusieurs coussins ou d'autres balles ayant manqué la poche visée, ou une position de sécurité chanceuse après avoir raté un tir. De nombreux joueurs s'excusent après un coup de chance. Dans de nombreux jeux, les douves entraînent une perte de tour, bien que certains ensembles de règles (notamment ceux du snooker , des jeux de neuf balles et des jeux connexes, et les règles de huit balles de l' American Poolplayers Association et de ses affiliés) considèrent les douves comme valides, coups de pointage. Comparez le poisson et le slop; marque de contraste (sens 3) et appel .
poursuivre
La rotation avant de la bille blanche qui résulte d'un tir de suivi . Également connu sous le nom de top spin ou top , follow est appliqué à la bille blanche en la frappant au-dessus de son équateur , ce qui la fait tourner plus rapidement dans le sens du déplacement qu'elle ne le ferait simplement en roulant sur le tissu à partir d'une balle centrale. Follow accélère la bille blanche et élargit à la fois l' angle carambole après le contact avec une bille objet et l' angle de réflexion sur un coussin . Voir l'illustration à la rotation .
suivre le tir
Un tir dans lequel la bille blanche est frappée au-dessus de son équateur avec une rotation supérieure suffisante pour faire avancer la bille blanche après avoir touché une bille objet . Lorsqu'une bille blanche avec suivi touche carrément une bille objet (un coup de centre à centre), la bille blanche se déplace directement vers l'avant à travers l'espace précédemment occupé par la bille objet (et peut parfois même être utilisée pour empocher une deuxième bille). ). En revanche, sur un coup coupé, une bille blanche avec suivi se déplacera d'abord sur la ligne tangente après avoir frappé la bille objet, puis arc vers l'avant, élargissant l' angle carambole . [5] Voir l'illustration à la rotation .
suivi
Sur un coup, l'extension du bâton de queue à travers la position de la bille blanche pendant la fin du coup d'un joueur dans la direction initialement visée. [5]
Principalement américain: la moitié de la table dans laquelle les boules d'objets sont empilées (dans les jeux dans lesquels des boules empilées sont utilisées). Cet usage est conceptuellement opposé à celui de l'anglais britannique, où cette extrémité du tableau est appelée le haut . Tête de contraste .
coussin de pied
Principalement américain: le coussin sur le repose - pied . Comparez le coussin supérieur ; coussin de tête contrasté .
rail de pied
Principalement américain: le rail court au pied de la table . Souvent utilisé de manière imprécise, pour signifier coussin de pied . Comparez le rail supérieur ; rail de tête contrasté .
tache de pied
Le point sur la surface de la table sur lequel la boule apex d'un rack est centrée (dans la plupart des jeux). C'est le point situé à la moitié de la distance entre les deuxièmes losanges des longs rails de l'extrémité de l'extrémité du rayonnage de la table. La tache du pied est l'intersection de la ficelle du pied et de la longue ficelle , et est généralement marquée avec un autocollant en tissu ou en papier sur les tables de billard. [5] Tache de tête contrastée .
corde de pied
Une ligne imaginaire s'étendant horizontalement à travers une table de billard depuis le deuxième losange (à partir du pied de la table) sur un long rail jusqu'au deuxième losange correspondant sur l'autre long rail. La corde de pied coupe la longue corde à l' endroit du pied . Il est rarement dessiné sur la table. [5]
tir forcé
Identique à tricher dans la poche . Principalement utilisé en snooker .
suivre la force
Un coup de suite puissant avec un haut degré de rotation supérieure dessus; généralement, lorsque la bille objet frappée est relativement proche de la bille blanche et qu'elle est frappée très à fond; [5] également connu sous le nom de "prograde top spin" ou "prograde follow" (en se référant à l'action sur le coup plutôt que le coup en soi ), et comme un " jenny " en Australie.
rotation avant
Identique à la suite ( top spin ).
faute

Parfois interchangeable avec scratch , bien que ce dernier ne soit souvent utilisé que pour se référer à la faute d'empocher la bille blanche.

Une violation des règles d'un jeu particulier pour laquelle une pénalité fixe est imposée. Dans de nombreux jeux de billard, la pénalité pour une faute est une balle dans la main n'importe où sur la table pour l'adversaire. Dans certains jeux tels que la poule droite, une faute entraîne une perte d'un ou plusieurs points. Dans une poche, dans laquelle un nombre défini de balles doit être fait dans une poche spécifique, en cas de faute, le joueur doit renvoyer une balle à la table. Dans certains matchs, trois fautes successives d'affilée sont une perte de match. En poule droite, une troisième faute successive entraîne une perte de 16 points (15 plus un pour la faute). [5]

Situations de faute possibles (non exhaustives):

  • Le joueur lance la bille blanche en premier dans une balle qui n'est pas une bille objet; [5]  
  • Le joueur tire et après avoir touché une bille objet, aucune bille n'est empochée et ni la bille blanche ni une bille numérotée ne touche un coussin (à l'exception des règles de poussée ); [5]  
  • Le joueur empoche la bille blanche (voir scratch ) ; [5]  
  • Le joueur n'a pas au moins un pied au sol au moment du tir; [5]  
  • Le joueur tire la bille blanche avant que toutes les autres balles ne soient complètement arrêtées; [5]  
  • Le joueur frappe la bille blanche plus d'une fois pendant un tir (un double coup ); [5]  
  • Le joueur touche la bille blanche avec autre chose que la pointe de la queue; [5]  
  • Le joueur touche une balle autre que la bille blanche; [5]  
  • Le joueur fait sortir une balle de la surface de jeu de la table sans qu'elle ne revienne (par exemple, sauter une balle hors de la table); [5]  
  • Le joueur marque la table de quelque manière que ce soit pour l'aider à viser; [5]  
  • Le joueur qui a la balle en main touche une balle objet avec la bille blanche en essayant de placer la bille blanche sur la table; [5]  
  • Le joueur tire de telle manière que sa pointe de repère reste en contact avec la bille blanche pendant plus que le temps momentané correspondant à un coup caressé (un coup poussé ). [5]  
Cadre
Un terme pour chaque crémaillère depuis la pause jusqu'à ce qu'un dégagement , une faute perdante ou une concession ait été faite. Un match est composé de plusieurs cadres. Voir aussi jeu (sens 1), qui a une signification légèrement plus large.
boule de cadre
Identique au jeu de balle (principalement au snooker et au blackball ). Le terme est parfois utilisé au sens figuré, pour désigner le dernier coup difficile nécessaire pour gagner.
balle libre
Tir gratuit également .
Situation de freeball: le rouge est un snookered, le bleu peut être appelé.

Une situation où un joueur a commis une faute , laissant l'adversaire snooker . Au Royaume-Uni à huit balles, cela donnerait normalement à l'adversaire l'option de l'un des deux jeux suivants: (1) balle dans la main avec deux tirs ; (2) être autorisé à toucher, ou même pot , une balle autre que celle de son set depuis la position de snooker (bien que le noir ne puisse pas être empoté), avec la perte du premier coup. De plus, certaines variantes du jeu permettent au joueur de poter une des balles de l'adversaire, lors de la première visite uniquement, sans perdre un "coup franc".

Au snooker, cela permet à un joueur d'appeler n'importe quelle balle comme la balle qu'il aurait voulu jouer, en l'empotant pour le même nombre de points, ou l'adversaire peut être remis sans le même privilège, devant jouer la balle au snooker au. La définition du billard à cette occasion signifie que l'adversaire ne peut pas frapper les deux bords extrêmes de la balle objet (ou un groupe de balles en contact).
caresse libre
1. Empocher bien et rapidement mais sans trop penser au jeu de position.
2. Jouer lâche et insouciant.
3.   Identique à la course morte .
geler
Pour dédier une somme d'argent fixe à laquelle un match de jeu sera joué; nul ne peut quitter tant qu'un joueur ou l'autre n'a pas gagné les fonds «gelés».
congelé
Principalement américain: Une balle au repos qui est en contact réel avec un coussin ou avec une ou plusieurs autres balles est dite «gelée» (ou, familièrement, «gelée») sur ce coussin ou sur la ou les balles en contact. [4] : 239 [5] (Pour une combinaison / combo gelée , un baiser gelé , etc., qui est presque impossible à manquer, voyez les variantes les plus courantes sous mort ). Le " serré " principalement britannique équivaut à "gelé", mais appliqué uniquement à gelé / serré à un coussin, pas à une autre balle. Pour les situations dans lesquelles la bille blanche est figée sur une bille objet, différents ensembles de règles ont des approches différentes. Dans certains, la bille blanche doit être adressée avec la queue à un angle d'au moins 45 degrés divergeant d'une ligne imaginaire passant par le centre des balles, pour minimiser les chances d'un coup poussé . Dans le billard (et certaines règles de billard britanniques ), cela s'appelle une balle de toucher , et la bille blanche doit être tirée loin de la balle objet sans que cette dernière ne bouge.
plein
Balle aussi complète . Un type de contact entre deux billes à partir duquel aucun ou peu d'angle n'est créé entre leurs trajectoires; le contact nécessaire pour pot un coup droit. Il est couramment utilisé en référence à la quantité de balle objet qu'un joueur peut voir avec la bille blanche : "Pouvez-vous frapper à fond?".
fondamentaux
Les actions de base nécessaires pour bien tirer: position , adhérence, coup , pont et suivi .

G [ modifier ]

Jeu
1. Jouez, depuis le coup de pause d' ouverture jusqu'à ce qu'un joueur ait gagné (ou que le jeu ait été interrompu pour une raison quelconque par un arbitre). Les jeux sont les unités qui composent les matchs , les courses (dans certains sens de ce terme) et les rondes . Essentiellement la même chose que frame , sauf en ce qui concerne la piscine droite, qui est un jeu multi- rack .
2. Un ensemble de règles identifiables et codifiables. la piscine n'est pas un jeu, mais une classe de jeux. Neuf balles est un jeu.
3.   Remarque: il y a aussi des usages d'argot, tels que "avoir du jeu" (être un bon joueur, comme dans "il [a] un jeu") et "être un jeu" (être prêt à jouer ou à jouer, comme dans "ouais, je suis un jeu, alors voyons ce que vous avez"). Mais ces usages ne sont pas particuliers pour signaler les sports.
balle de jeu
Le ballon nécessaire pour gagner le rack . Au billard et au blackball, on l'appelle la boule de cadre . Voir aussi boule d'argent . [5]
jeux sur le fil
Donner un handicap à un adversaire où il doit gagner un nombre spécifié moins de parties que l'autre joueur pour triompher dans le match . [47] : 281, 292 Le nom fait référence à l'affichage de parties sur le mécanisme de pointage connu sous le nom de fil ou de chaîne de notation , bien que l'expression puisse encore être employée lorsqu'aucune utilisation réelle de l'appareil particulier n'est disponible ou prévue.
gapper
Un accord entre deux joueurs dans un tournoi, dont l'un avancera à un prix en argent garanti si le match est gagné, pour donner un certain pourcentage de cet argent au perdant du match. Aussi connu comme un économiseur . [6]
rassembler un coup
Dans les jeux de carambole, tout coup où le résultat final est toutes les balles proches les unes des autres; idéalement, en position pour le début d'une infirmière sur le prochain AVC. [5]
engrenage en dehors de l'anglais
Engrenage extérieur également anglais , etc .: Application précise de l'anglais extérieur pour contrer les effets du lancer ( déviation de la balle objet de sa trajectoire de ligne tangente attendue ), en appliquant un contre- dérapage dans la direction opposée à celle qui augmenterait le frottement- et une déviation en courbe de roulement de la bille objet à partir du trajet souhaité. La rotation des engrenages peut également être utilisée comme une haie pour minimiser les effets de l' accrochage imminemment prédit (également connu sous le nom de dérapage ou, dans la terminologie britannique et en particulier de snooker , kick). "Gearing" en dehors de l'anglais n'est pas un type ou un style de spin extérieur, mais une quantité subjectivement jugée - suffisante pour que la rotation de la bille de repère affecte la rotation de la bille objet de la manière souhaitée par un contact momentanément prolongé, comme l'interaction de deux engrenages. Ceci est relatif à des conditions de jeu spécifiques, y compris l'angle de tir et la force, si d'autres mécanismes de compensation sont utilisés, comme une surcoupe de fente pour contrecarrer le lancer, et l'état de propreté des balles. Le terme engrenage en dehors de l'anglais est un jargon technique plutôt qu'un argot du joueur; il a été introduit par le physicien et ingénieur en mécanique spécialisé dans le billard David G. Alciatore dans les années 2000. [29] [34] [35] Voir lancer pour plus d'informations.
moyenne générale
Abr. = GA, terme du billard français. Le nombre indique la relation globale entre les points et les manches (points ÷ manches = GA) qu'un joueur a réalisé tout au long du tournoi. Par exemple. 125 points en 56 manches est une GA de 2,232, des chiffres plus élevés indiquent de meilleurs joueurs
appel de messieurs
Appel de gentleman aussi . Une approche informelle de la variante "appel-tout" de call-shot , commune dans la piscine de bar . Des tirs évidents, tels qu'un tir droit ou presque droit pour lequel le tireur vise clairement et qui ne peuvent être confondus avec un autre tir, ne doivent pas être appelés. Les tirs de banque , les coups de pied , les caroms et les combinaisons sont généralement moins évidents et doivent généralement être appelés, bien que cela puisse dépendre du niveau de compétence mutuel et de la perception de la sélection de coups des joueurs. Un adversaire a le droit de demander quelle est l'intention du tireur, si cela n'est pas clair.
boule fantôme
Une méthode de visée courante dans laquelle une balle fantôme est imaginée figée sur la balle objet au point où une ligne imaginaire tracée entre leurs centres est dirigée vers la cible souhaitée; le centre de la bille blanche peut alors être tiré au centre de la bille "fantôme" (c'est-à-dire pour prendre précisément la place de l'endroit où cette bille est supposée être) et, idéalement, frapper la bille objet au point de contact approprié. [6] La méthode de visée de la boule fantôme entraîne des ratés lorsque l'ajustement n'est pas fait pour le lancer induit par collision .
Partir
Décrit la propension d'un joueur à perdre de petites sommes d'argent au jeu à augmenter brusquement les enjeux; continuant souvent à perdre jusqu'à ce qu'il se brise. Comparez Chasser son argent . Faire des sacs de sable et faire semblant de "partir" (seulement pour gagner facilement le pari surélevé) est une technique classique de bousculade ; voir aussi sur la limonade .
pause dorée
(Chiefly britannique.) Dans neuf-ball une pause tir qui pots la 9 billes sans encrassement , auquel cas le joueur gagne en un seul coup. Voir aussi sur le snap .
col de cygne
Repose-col de cygne également . Identique au cygne .
pamplemousse
Terme familier désignant une bille de queue inhabituellement grande et lourde faite de la même résine phénolique ou d'un autre plastique moderne et résistant que les boules d'objet . Les boules de queue de "pamplemousse" sont fréquemment trouvées sur les anciennes tables de bar à pièces qui n'ont pas de mécanismes de retour de bille magnétique . Comme avec les boules de repère en céramique " rock " excessivement denses, le retour de bille fonctionne parce que la bille de repérage est considérablement plus lourde que, et donc distincte, des boules d'objet. Contrairement aux «roches», les boules de pamplemousse ne sont pas sujettes à une usure excessive de l'équipement. Mais en raison de leur taille inhabituellement grande, ils ont un effet très fort sur la ligne tangente et donc sur la précision decoupez des coups . Leur poids a également un effet notable sur le jeu, car ils sont un peu plus difficiles à dessiner ( visser ), à s'arrêter et à étourdir par rapport aux boules de queue standard et magnétiques , mais pas à la mesure des boules de roche beaucoup moins résistantes. Comme les roches, les pamplemousses génèrent une grande quantité de smash-through .
vert
1. Distance presque de la longueur de la table entre la bille blanche et la bille objet cible, ou entre une bille objet et la poche cible, c'est-à-dire un tir potentiellement difficile en raison de la distance ("vous m'avez certainement laissé beaucoup de vert sur celui-là")
2. Le tissu recouvrant la table ("oh non, vous venez de déchirer le vert")
3. La balle verte ("c'était un super coup sur le green")
4. Argent ("J'ai gagné beaucoup de green hier soir grâce à cet aspirant arnaqueur")
boule verte
Aussi le vert . Au billard , la boule de couleur qui vaut trois points, étant la deuxième couleur la moins précieuse derrière le jaune . [11] : 116 C'est l'une des couleurs de la tristesse , et elle est placée sur la tache verte . [11] : 116 [12] : 10 Dans certains jeux de boules de billard (surtout américains), il est numéroté "3" sur sa surface.
tache verte
L' endroit (généralement pas spécialement marqué car il est évident) sur une table de billard où la balle verte est placée. Indépendamment de la taille de la table, c'est l'intersection du «D» et de la ligne noire sur le côté gauche du disjoncteur . [11] : 116 [12] : 10 L'ordre de gauche à droite des boules vertes, brunes et jaunes est le sujet de la phrase mnémotechnique " G od b less y ou". [11] : 115
poche verte
Au billard , la poche de coin la plus proche de la tache verte .
saisir
1. La manière dont un joueur tient la crosse du bâton de queue. [5]
2. L'enveloppe du cuestick où la main est placée, également connue sous le nom de «zone de préhension». [5]
grouper
Identique au costume , majoritairement en terminologie britannique, c'est-à - dire en huit balles soit de l'ensemble des sept balles ( rouges ou jaunes ) qui doivent être effacées avant de rempoter le noir . Généralement utilisé dans le générique, en particulier dans les ensembles de règles ou les articles, plutôt que familièrement par les joueurs. [7]
table de ravin
1. Une table avec un système de retour de boule , par opposition à une table de poche de baisse . [5] : 39
2.   Également table de gouttière . Identique à la table de bar .

H [ modifier ]

demi-balle
Frappe en demi-balle
Un tir visant de manière à ce que le centre de la bille blanche soit aligné avec le bord de la bille objet, éclipsant la moitié de la bille. "Frappez-le juste un peu plus fin qu'une demi-balle." En supposant qu'aucun accrochage ne se produit, le tir donnera un élan post-contact à la balle objet dans une direction de 30 ° (qui est , où est la fraction de balle objet éclipsée: 12 dans ce cas) hors de la direction de la queue -l'élan de pré-contact de la balle. Également remarquable parce que l'angle de carambole pris par la bille blanche est plus cohérent qu'aux autres points de contact.
demi siècle
Dans le billard et autres usages britanniques, une pause comprise entre 50 et 99 points (100 points ou plus étant appelés un siècle), qui nécessite de rempoter au moins 12 balles consécutives (par exemple, les trois derniers rouges avec au moins deux noirs et un rose, suivis par toutes les couleurs).
salut Mary
Principalement américain; même que hit et espoir . Un terme emprunté à une idée similaire dans le football américain .
craie à main
Un abus de langage pour le talc à la main .
handicap
Modification des règles et / ou du score d'un jeu pour permettre à des joueurs aux capacités variables de s'affronter sur un terrain de jeu plus uniforme. [5] Des exemples de handicap incluent le repérage des balles et le fait de donner des jeux sur le fil à un adversaire. Dans le jeu de ligue, les formes courantes de handicap incluent l'attribution de points de compensation à une équipe moins qualifiée ou l'utilisation de systèmes de classement numérique des joueurs pour ajuster les scores finaux entre des adversaires de différents niveaux de compétence. Le handicap d' un joueur est un tel rang numérique. Voir l' article principal Handicapping pour des informations plus générales sur le handicap sportif.
pendre
Dit d'une balle, pour venir se reposer en partie sur le bord d'une poche de chute mais reposant toujours sur la table lit . [11] : 121 En raison de la courbure de la balle, si le bas de la balle n'est pas au-dessus du bord pointu ou de la pente biseautée (selon le type de table) de la chute de la poche, la balle ne tombera pas dans la poche. Autant qu'environ 49% du diamètre d'une balle peuvent être suspendus au-dessus de la forte chute d'une chute de table de billard standard, mais considérablement moins sur une table de billard typique, avec des chutes biseautées. Une boule suspendue dans la poche - un « cintre » - est presque à ne pas manquer [11] : 121 (bien que l' encrassementen grattant la bille blanche dans la poche juste après la bille objet est une erreur courante. Peut être utilisé dans un sens transitif en référence à l'action du joueur: "Vous avez accroché celui-là juste sur le bord".
cintre
1. Une boule d'objet facile à tirer qui est " suspendue " dans la poche . [11] : 121
2. Par extension, n'importe quel coup extrêmement facile, même dans le billard carambole qui n'a pas de poches. [11] : 121
avoir les noix
Être dans un jeu où soit à cause d'une disparité de niveau de compétence, soit à cause d'un handicap donné, il serait très difficile de perdre.
avoir la bille blanche sur une corde
Utilisé pour décrire le jeu parfait de la position de la bille blanche . [48] [49]
risquer
1. Littéralement, une poche , mais généralement utilisé dans les phrases perdre risque - mise en pot ( pockets ) la bille blanche au large une autre balle - et gagner risque - en utilisant la bille blanche pot une autre balle - les deux types de coups légaux que les balles de poche dans jeux dans lesquels le terme est utilisé du tout, ce qui est très peu aujourd'hui. Le terme survit principalement dans le billard anglais , dans lequel les deux types de coups sont point-scoring. Auparavant, un grand nombre de jeux différents utilisaient les deux types de dangers comme marqueurs de points ou perdants de diverses manières (d'où leurs noms évocateurs). Le terme dérive finalement de trous ou de poches dans la table à éviter, dans les formes très anciennes de billard. [11] : 121, 148, 275
2. Au billard de golf , une zone de la table (parfois marquée) dans laquelle un joueur sera pénalisé pour avoir pénétré si sa balle ne sort pas. Dérive de l'utilisation du terme dans le jeu de golf en plein air . [11] : 120
Principalement américain: la moitié de la table à partir de laquelle la photo de pause est prise. Cet usage est conceptuellement opposé à celui de l'anglais britannique, où cette extrémité du tableau est appelée le bas . Pied de contraste . Voir aussi cuisine .
coussin de tête
Principalement américain: le coussin sur le rail supérieur . Comparez le coussin inférieur ; coussin de pied contrasté .
rail de tête
Principalement américain: le rail court en tête de table . C'est traditionnellement le rail sur lequel apparaît le logo du fabricant de la table. Comparer rail inférieur , rail s'arrêter ; rail de pied contrasté , rail supérieur .
tache de tête
L'intersection de la ficelle de tête et de la longue ficelle , qui n'est généralement pas marquée sur une table avec une décalcomanie ou une autre marque, contrairement à la tache de pied , bien que certaines salles de billard marquent les deux endroits afin que le rayonnage puisse être fait à chaque extrémité de la table , et l'usure du tissu due au rayage et à la rupture est répartie plus uniformément. [5] Comparez le point de baulk .
chaîne de tête
Une ligne, parfois imaginaire (surtout dans le pool américain ), parfois dessinée sur le tissu, qui traverse horizontalement la table du deuxième diamant (du rail supérieur ) sur un long rail au deuxième diamant correspondant sur l'autre long rail. [5] Dans la plupart des jeux de billard, le coup de pied d'ouverture doit être effectué avec le centre (base) de la boule de queue derrière la corde de tête (c.-à-d. Entre la corde de tête et le rail de tête). La ficelle de tête coupe la longue ficelle à l' endroit de la tête et délimite la cuisine (et, en neuf boules européennes , la limite extérieure de la boîte de pause). La position de la corde de tête est toujours déterminée par les diamants, contrairement à la ligne de calage similaire mais différente , dont la position est déterminée par la mesure à partir du coussin inférieur ( coussin de tête ).
la tête haute
Même que tout droit .
cœur
La force de la volonté d'un joueur de gagner; la capacité de surmonter la pression; "il a montré beaucoup de cœur en effectuant ce retour."
haute
1.   Aussi hautes , hautes balles , hautes . Dans les jeux de huit balles et les jeux connexes, tirer le costume rayé ( groupe ) de balles (9 à 15); «tu es high ball» ou «I've got the high» («you're high» est rare, à cause de l'ambiguïté «intoxication»). Comparez les rayures , les jaunes , les gros , les overs ; contraste faible .
2. Avec follow , comme dans "I shot that high left", signifiant "J'ai tourné ça avec follow et avec left english ". Dérive du fait que l'on doit viser au-dessus de l' équateur de la bille blanche, c'est-à-dire «haut» sur la bille, pour donner un suivi. "Avec" est facultatif (par exemple "J'ai tourné ça avec le haut à gauche" ou "J'ai tiré ce haut à gauche"). Contraste bas .
3. En snooker , comme " ci-dessus ", comme dans "elle voudra finir haut sur le noir pour permettre la position sur le rouge".
4. Avec run (UK: break ), une longue série de coups réussis; voir haute course , haute pause .
pause haute
Royaume-Uni: Essentiellement identique au high run , mais appliqué au snooker et par extension au pool, en particulier au blackball pool : une pause (série de pots réussis ) se heurtant à un grand nombre pour le niveau de compétence de ce joueur.
course haute

Aussi (rarement) high run , hi-run , highrun , etc.

Une série de coups réussis (une course ) qui est longue pour le niveau de compétence du joueur. L'implication exacte dépend du contexte, par exemple "ma course la plus élevée à trois bandes est de 15", "Jones a eu la course la plus élevée du tournoi", "c'était une course assez élevée que vous venez de faire", etc. peut être formulé «bonne course», «bonne course», «belle course», etc. Voir aussi coupure haute .
colline
Voir sur la colline , colline-colline .
colline-colline
Le point en match play où les deux joueurs (ou équipes) n'ont besoin que d'une seule victoire de jeu ( frame ) supplémentaire pour gagner le match ou la course . [50] [51] Voir aussi sur la colline , match en caoutchouc .
frapper et espérer
Un coup dans lequel le joueur compte sur la chance pour un résultat favorable, car il n'y a pas de meilleur coup. Comparez, saluez Marie , écrasez et priez .
ho
Également ho balle (s) . Un cri exhortant à une balle ou à des balles pour ralentir ou s'arrêter, souvent lancé lors d'un dépassement de position avec la bille blanche. [52]
tenir la place
Au snooker , laisser la bille blanche sur l' emplacement d'une bille de couleur après l'avoir rempotée . Ceci est généralement effectué là où le repérage de la boule de couleur causerait des problèmes de position pour le joueur, comme le blocage des pots disponibles sur une ou plusieurs boules rouges .
accrocher
1.   Identique au snooker (verbe) [13]
2.   Identique au support de crochet .
support de crochet
Aussi le crochet . Au snooker , un type de pont mécanique qui n'a que récemment [ quand? ] a été approuvé par la WPBSA pour permettre son utilisation dans les grands tournois. C'est un repos normal avec la tête alignée avec la tige , mais le dernier pied ou plus de la tige est courbé. Cela permet aux joueurs de positionner l'extrémité incurvée autour d'une balle obstructive qui les aurait autrement laissés gênés sur la bille blanche et qui ont besoin d'une araignée ou d'un cygne avec des extensions , ce qui aurait moins de contrôle.
klaxon
Identique à l' articulation . Par analogie aux cornes d'animaux , pas aux instruments de musique .
loger
1. Le lieu dans lequel le jeu est joué, par exemple une salle de billard , un bar de billard , etc.
2. La cuisine ou la zone de baulk d'une table de billard russe ; du russe : дома , romanisédoma , lit.  'loger'.
queue de maison
Habituellement, une queue d'une seule pièce disponible gratuitement pour les clients des bars / pubs et des salles de billard.
homme de maison
Un employé de salle de billard qui joue avec un bon niveau de compétence.
support de maison
Un terme péjoratif pour un rack inapproprié dans lequel les balles ne sont pas correctement en contact avec leurs voisins, ce qui se traduit souvent par une mauvaise répartition sur la pause.
règles de la maison
Les règles jouées dans un lieu particulier ne respectent pas nécessairement les règles officielles ou la coutume commune des bars locaux .
étreindre le rail
Décrit une bille roulant le long d'un rail en contact ou presque en contact avec celui-ci, ou établissant plusieurs contacts successifs avec le rail. [1] [4] : 240 Voir velcro .
bousculer
Jouer pour de l'argent et inciter une victime à penser qu'elle peut gagner, ce qui la pousse à accepter des enjeux de plus en plus élevés, jusqu'à la battre et repartir avec plus d'argent qu'elle n'aurait été disposée à parier si elle avait été battue vigoureusement au début. Les termes arnaqueur , pour celui qui bouscule, et bousculade , décrivant l'acte, sont tout aussi courants sinon plus que cette forme verbale. Voir aussi sac de sable , sur la limonade , coup de limonade , requin , dépotoir .

Je [ modifier ]

illégal
Comme dans de nombreux autres sports, «illégal» signifie causer ou susceptible de causer une faute (le contraire étant légal ). (Voir légal pour des exemples spécifiques d'utilisation.)
dans la main
1.   Raccourcissement de la balle dans la main .
2. En snooker, la possibilité de placer la bille blanche partout à l' intérieur des limites de la D . Cela se produit au début d'une image et après que la bille blanche a été empotée ou forcée hors de la table.
tour de batte
Le tour d'un joueur (ou de l' équipe double ) à la table, se terminant généralement par un échec à marquer un point ou à empocher une balle, selon le jeu, une faute , une sécurité ou une victoire. [5] Dans certains jeux, tels que les cinq quilles et le tueur , la manche d'un joueur est toujours limitée à un coup, indépendamment de l'intention et du résultat du coup. Habituellement synonyme de visite , sauf au format scotch double . Le terme est parfois utilisé pour désigner les visites des deux joueurs / équipes combinées, par exemple en se référant à la manche au cours de laquelle un tir mémorable a eu lieu.
in-off
(Principalement britannique.) Dans le billard de billard et de blackball / huit balles , une instance où la bille blanche a été empotée ( empochée ) après avoir touché une bille objet . C'est une faute ( faute ) dans la plupart des jeux. [5] Il n'y a pas de terme américain équivalent (actuel) pour ce moyen spécifique d'empocher la boule blanche. Comparez le risque de perdre , le scratch .
prise de vue in-or-over
(Principalement britannique.) Dans une situation exigée de snookers au snooker , un coup joué par le joueur défendant la tête, où il joue la balle objet de manière à essayer de la pot ( empocher ) lentement , de sorte que si elle manque, au moins, il est au-dessus de la poche et il est difficile d'obtenir le billard requis.
en anglais
(Chiefly US) rotation latérale ( Anglais ) placée sur le même côté de la boule comme la direction dans laquelle la balle de l' objet est en cours de coupe (gauche anglais lors de la coupe d' une balle vers la gauche, et vice versa). [1] En plus d'affecter la position de la bille blanche, l'intérieur de l'anglais peut augmenter le lancer .
aperçu
(Chiefly britannique) dit d'une balle d'objet qui peut être facilement atteint par la bille blanche ou d'une poche qui peut facilement être atteint par une boule d'objet sélectionné, en général directement (sans intervention coup , banque , carambole , baiser ou combinaison des coups ). Comparez voir .
en accident vasculaire cérébral
Bien repérer et chronométrer les balles; en bonne forme, où les poches ( rempotage ), la sécurité et la clarté de pensée semblent venir facilement. [4] : 241 On peut dire qu'un joueur qui n'a pas bien fait mais qui reprend soudainement (comme cela se produit au cours de nombreux matches) attrape un coup . [ clarification nécessaire ] Voir aussi AVC .
balle d'assurance
Une balle qui est facilement fabriquée à partir de nombreuses positions sur la table mais qui reste intacte pendant que le rack est joué, de sorte que dans le cas où le joueur sort de sa position, le tireur a un coup d'assurance. En règle générale, une balle d'assurance sera dans ou près des mâchoires d'une poche.
faute intentionnelle
Également faute intentionnelle ; identique à une faute délibérée .
dans les boules
Au billard , une phrase utilisée pour décrire une situation où le joueur a un pot facile et en général les balles sont en mesure de faire une pause importante . Comparez la configuration (sens 4).
dans l'argent
Dans un tournoi, placer suffisamment haut pour recevoir un paiement. Par exemple, dans un tournoi qui paie de la 1ère à la 5ème place, être au moins 5ème, c'est être dans l'argent. [6]
à son tour
Lorsqu'une balle particulière est donnée comme handicap en neuf balles, désigner cette balle à son tour signifie qu'elle doit être faite en rotation, quand c'est la balle numérique la plus basse restant sur la table, et ne peut pas être faite pour remporter une victoire plus tôt dans le jeu au moyen d'une combinaison, carambole ou tout autre coup. Par exemple, si un joueur est repéré la 8 balle, il ne gagne que en faisant cette balle après des balles 1 à 7 ont été effacées de la table. L'expression n'est pas courante aux États-Unis
Linge irlandais
Lin fabriqué à partir de lin, et produit en Irlande, qui est souvent utilisé pour envelopper la zone de préhension de la crosse d'une queue.

J [ modifier ]

jack up
1. Pour élever l'arrière de la queue sur un coup.
2. Dans le jeu, «faire un pari» signifie augmenter les enjeux.
geôle
Lorsqu'un joueur est à la réception d'une sécurité dévastatrice où il est très difficile, voire presque impossible, de faire un coup légal sur une balle objet. [53]
engorger
Expression adjectivale pour le jeu mortel d'un joueur; "attention, il joue à la confiture." [51] [54]
balle mâchoire
Une balle qui ne tombe pas dans une poche après avoir rebondi entre les mâchoires d'une poche. [5]
mâchoires
Les parois intérieures d'une poche , [5] des parements au trou de goutte.
Jenny
Principalement australien: identique à un tir de suivi de force .
jigger
Identique à la croix .
découper
La connexion de verrouillage entre la crosse et les extrémités d'arbre d'un bâton de queue en deux pièces. [5] Se connecte généralement au moyen d'une goupille en acier ou en bois , et peut être protégé par un collier de métal ou d'un autre matériau, ou peut relier bois sur bois. [31]
protecteurs articulaires
Des bouchons qui se vissent dans le joint lorsqu'un signal en deux parties est cassé pour empêcher les objets étrangers et l'humidité d'entrer en contact avec le mécanisme de joint.
sauter
Aussi jump shot . Tout coup où la bille blanche est volontairement lancée en l'air pour franchir un obstacle [5] (généralement une bille objet , même dans les jeux avec des objets autres que la bille, par exemple une piscine à bouteilles ). Les tirs sautés doivent être exécutés en frappant la bille blanche dans la surface de la table pour qu'elle rebondisse sur le tissu ; ramasser sous la bille blanche pour la lancer en l'air est considérée comme une faute par toutes les sources de règles faisant autorité. Un coup de saut légal fonctionne en comprimant légèrement la bille blanche contre l' ardoise sous le tissu, la faisant bondir vers le haut lorsque la pression vers le bas de la queue est relâchée. Quelqueles salles de billard et même les ligues entières interdisent tous les coups de saut (et généralement aussi massés ), par crainte d'endommager l'équipement, en particulier le tissu. Des repères de saut spécialisés existent pour mieux faciliter les sauts; ils sont généralement plus courts et plus légers, et avec des pointes plus dures, que les queues normales. Coups de saut qui traversent ou dans des objets plutôt que sur eux sont communs dans trick shot ( piscine artistique et billard artistique ) compétition.
saut de queue
Sautez également le bâton . [6] Une queue dédiée aux balles de saut ; généralement plus court et plus léger qu'une queue de jeu et ayant une pointe plus large et plus dure .
tirage au sort
Un tir de saut de tour rare et très difficile qui se transforme en tir de tirage à l'atterrissage. Nécessite une application précise de rotation , en plus de l'application précise de la bille pour effectuer le saut. Les tirages au sort sont assez souvent observés dans les compétitions de tir de tour professionnel.
sauter massé
Un saut de tour rare et extrêmement difficile qui se transforme en massé à l'atterrissage. Nécessite application très précise de rotation , en plus de l'application précise de la bille pour effectuer le saut. [19]

K [ modifier ]

balle clé
La balle objet impliquée dans un tir clé . [6]
coup de clé
1. Un tir ou une balle qui permet à un joueur d'obtenir une forme sur une autre balle difficile à jouer. [6]
2. Un tir ou une balle qui est la «clé» de l'épuisement .
3. La 14e balle d'objet dans un rack de piscine droite qui, lorsque la bonne position est atteinte, permet un jeu de position facile, à son tour, sur la dernière (15e) boule d'objet pour un coup de pause entre les parties .
coup
1.   Court pour coup de pied . Également utilisé comme verbe, "to kick [at]" (US).
2.   Identique à l' accrochage (US) et au dérapage . Principalement britannique: déviation exagérée des trajectoires de balle à l'impact, généralement due à une craie de queue collée sur l'une des balles. Le coup de pied est le fléau des joueurs de snooker , même aux plus hauts niveaux professionnels, et c'est pourquoi ils demandent si souvent à un arbitre de nettoyer une balle. En raison du poids relativement léger des balles de snooker et des marges d'erreur beaucoup plus réduites en raison des tailles de poche serrées sur une très grande table , l' effet de lancer d'un coup de pied peut faire en sorte qu'un tir de snooker apparemment facile de manquer largement. Même si le coup de pied était principalement vertical, à cause de la vis (bottom spin ) ou suivre ( top spin ) plutôt que side spin , et le coup a été pot ted, un coup de pied entraîne souvent des balles qui sautent visiblement à l'impact, ce qui entraîne une grande perte d'élan de la bille de rappel, ce qui peut ruiner le jeu de position du coupet laissez le joueur avec de mauvaises options. Cependant, même sur des tirs à moyenne distance, un échec pur et simple est plus probable. [55] Nom, verbe et usage adjectif rare selon "s'accrocher". (Voir accrocher pour des notes moins spécifiques au snooker.)
coup de pied
Un tir dans lequel la bille blanche est entraînée vers un ou plusieurs rails ou coussins avant d'atteindre sa cible, généralement une bille objet . [5] Souvent abrégé en "kick" dans l'usage nord-américain, bien que ce mot par lui-même ait un sens très différent dans l'usage britannique (voir l'entrée ci-dessus, sens 2) .
tuer un coup
Tuez aussi . [5] Un coup destiné à ralentir ou à "tuer" la vitesse de la bille blanche autant que possible après un contact avec une bille objet ; généralement un tir avec tirage au sort , souvent combiné avec un anglais intérieur . Aussi connu sous le nom de balle morte .
embrasser
Une instance de contact entre balles, généralement utilisée dans le contexte de la description d'une balle objet en contact avec une autre balle objet (par exemple "la 2 balle embrassée sur la balle 12"), ou en snooker la bille blanche en contact avec une balle objet après l'initiale contact avec une balle . Si l' intention du joueur était de faire s'embrasser deux balles d'objet (par exemple empocher une balle de tir en la ricochant sur une balle stationnaire), cela s'appelle souvent un coup de baiser . [5] Comparez le double baiser ; contraste carambole .
coup de baiser
Un tir dans lequel l'objet doit empocher (mettre en pot ) une bille objet en la frappant avec la bille blanche , puis faire ricocher la bille objet sur une autre bille objet dans une poche . [5]
cuisine
La zone sur la table derrière la corde de tête . [5] L'origine du terme a fait l'objet de certaines spéculations, mais la meilleure explication connue est que dans les années 1800, de nombreuses maisons n'avaient pas de place pour une table de billard et une table de salle à manger. La solution était une table de billard qui avait une couverture la convertissant en table à manger. Conservé dans la salle à manger, le jeu sur une telle table était souvent limité par la taille de la pièce, de sorte qu'il serait placé de sorte que le rail supérieur fasse face à la porte de la cuisine connectée, offrant ainsi une salle de joueur pour le backswing sans heurter un mur. . Un joueur était donc soit à moitié, soit parfois complètement (littéralement) "dans la cuisine" lorsqu'il cassait les balles. [1] Voir aussi baulk .
articulation
L'un des deux points saillants ou courbes du nez des coussins de chaque côté de chaque poche où le coussin et la poche se rencontrent, formant la mâchoire de la poche. Les jointures sont l'intersection du bord extérieur des coussins, parallèle au rail , et de la face de la poche . Les jointures sont saillantes et relativement tranchantes sur une table de billard , dont les parements peuvent être utilisés comme un panneau de basket - ball pour faire rebondir une balle dans une poche. Sur les tables de billard pour snooker , billard anglais and various other games, the knuckles are rounded, and thwart the backboard effect. The curvature of snooker and English billiards knuckles are determined by pocket templates produced by the World Professional Billiards and Snooker Association.[12]:9 Russian pyramid tables also have pointed knuckles, but the facings are angled inward, so the knuckles cannot be used as a backboard. The knuckle is also known as a point, horn or titty, depending on area and the company one keeps. See illustration at the facing entry.

L[edit]

ladies' aid
Also lady's aid.A denigrating term for the mechanical bridge.[11]:139
lag
Also the lag (noun), lagging, lag for the break, and lagging for the break.To determine the order of play, players (representing only themselves, or sometimes teams) each near simultaneously shoot a ball from the kitchen (or in British games, from the baulk line) to the end rail and back toward the bottom rail. Whichever shooter's ball comes to rest closest to the bottom rail gets to choose who breaks.[11]:139 It is permissible but not required for the lagged ball to touch or rebound off the bottom rail, but not to touch the side rails. Lagging is usually a two-party activity, though there are games such as cutthroat in which three players might lag. In the case of a tie, the tying shooters re-lag. The lag is most often used in tournament play or other competitions. In hard-break games like nine-ball and eight-ball the winner of the lag would normally take the break, while in soft-break games like straight pool would likely require the loser of the lag to break, since breaking would be a disadvantage. See also string-off.
last-pocket
Also last pocket.A common rule in informal bar pool, especially bar/pub eight-ball, in which the money ball must be pocketed (potted) in the same pocket as the shooter's last object ball (each player may be said to eventually "own" a pocket, for the duration of the game, in which their 8 ball shot must be played if they have already run out their suit). The variant is not extremely common in the United States or the UK, but is near-universal in much of Latin America (where two cue ball scratches are permitted when attempting the 8 ball shot and count as simple fouls, with only a third scratch constituting a loss of game). Last pocket is also common in North Africa. Last-pocket rules require careful position play, and frequently result in bank and kick shots with the 8 ball.
league
An organization that promotes competitive, usually team, amateur cue sports, most commonly pool, especially eight-ball and nine-ball, although there are also well-established snooker leagues. Some leagues, many of which are decades old, are entirely local and either informal or incorporated, and may use their own local rules or may have adopted more widely published rulesets, such as those of the WPA. Other leagues are organized on a multi-regional or even international level, and may be non-profit or for-profit enterprises, usually with their own fine-tuned rule books. Despite differences, the largest leagues are increasingly converging toward the WPA rules, with the exception of the APA/CPA, which retains rules much closer to US-style bar pool. At least four major pool leagues hold international championships in Las Vegas, Nevada annually (APA/CPA, BCAPL, VNEA and ACS/CCS). Some leagues also offer one-on-one tournaments, scotch doubles events, artistic pool competition, and other non-team activities. (See Category:Cue sports leagues for a listing of articles on various leagues.)
leave
The cue ball's position after a shot. "Good" or "bad" in reference to a leave describe respectively and advantageous or disadvantageous position for the next shot, or to leave an incoming opponent safe.[4]:241[5] See also position play; compare position, shape.
As in many other sports, "legal" means not causing or likely to cause a foul (the opposite being illegal). A legal hit is one in which the requirements for a non-foul hit are met (e.g., in nine-ball, the lowest-numbered ball on the table was hit by the cue ball first, and at least one object ball was pocketed, or any ball reached a cushion, after the hit on the first object ball.). A legal shot is one in which no foul of any kind was involved (e.g. there was not a double hit by the cue, the player's bridge hand did not move a ball, etc.). A legal stroke is one in which the cue stroke obeyed the rules (e.g. the shooter did not perform an illegal jump shot by scooping under the cue ball with the cue tip). A legal ball is a ball-on, an object ball at which it is permissible for the player to shoot. And so on. The term can be used in many ways consistent with these examples ("legal pocket" in one-pocket, "legal equipment" under tournament specifications, etc.).
left
Short for left english (side), i.e. spin imparted to the cue ball by stroking it to the lefthand side of its vertical axis. Contrast right.
lemon
A player is said to be a "lemon," "lemon man," or "playing on the lemon" when he intentionally plays below his true ability in order to attract more gambling action and win more money. Players who fall for the ruse would be less likely to gamble with the lemon man if he showed his full ability at all times.
lemonade stroke
An intentionally amateurish stroke to disguise one's ability to play. Compare on the lemonade.
let out
To allow an opponent to stop playing a set for money in exchange for something. If a player is winning a set by a wide margin, with $100 on the line, the player could say, "I'll let you out now for $75." This is usually meant to save pride.
little

Also littles, little ones, little balls.

In eight-ball, to be shooting the solid suit (group) of balls (1 through 7); "you're little, remember", "you're the little balls" or "I've got the littles". Compare small, solids, reds, low, spots, dots, unders; contrast big.
lock
A game that basically cannot be lost based on disparity of skill levels; "this game is a lock for him."
lock artist
Someone talented at making lock games.
lock up
The act of playing a devastating safety that leaves the opponent in a situation where it is very difficult, or near impossible, to make a legal hit on an object ball.[13] See also jail.
long bank
A cross-corner bank shot from one end of the table to the other (i.e. across the center string). Long banks are considerably more difficult, because of the smaller margin for error due to distance and angle widening, than cross-side banks and short cross-corner banks from the same end of the table.
long double
Chiefly British: bank shot played up and down the longer length of the table off a short rail and into a corner pocket, as opposed to the more common bank across the short length into a center pocket or corner.
long pot
In snooker, a pot into any of the corner pockets where the cue ball had started in the opposite lengthwise half of the table. In other words, a pot in which the cue ball or object ball crosses an imaginary line joining the middle pockets.
long rail
Same as side rail.[5]
long string
An imaginary line dividing the table into two equal halves lengthwise. It intersects the head string, center string and foot string at the head spot, center spot and foot spot, respectively.[4]:242[5]
look back
To enter the loser bracket in a double elimination tournament, or otherwise slip in standing in other tournament formats (i.e., to lose a game/frame/round/match, but still remain in the competition).
loop bridge
Same as closed bridge.
losing hazard
Also loser, largely obsolete. A shot in which the cue ball is potted after caroming off another ball.[5][11]:148 In snooker and most pool games doing this would be a fault (foul), but the move will score points in many games in which hazards (as such) apply, such as English billiards, or in the final or game point in Cowboy pool. The term derives from this hazard costing the player points in early forms of billiards.[11]:275 Compare in-off, scratch. Contrast winning hazard.
low
1.  Also lows, low balls, low ones. In eight-ball, to be shooting the solid suit (group) of balls (1 through 7); "you're low, remember", "you're low balls" or "I've got the lows." Compare solids, reds, little, spots, dots, unders; contrast high.
2.  With draw, as in "I shot that low left", meaning "I shot that with draw and with left english". Derives from the fact that one must aim below the cue ball's equator, i.e. "low" on the ball, to impart draw. Contrast high.

M[edit]

mace
The forerunner of the cue was the mace, an implement similar to a light-weight golf club, with a foot that was generally used to shove rather than strike the cue ball.[56] When the ball was frozen against a rail cushion, use of the mace was difficult (the foot would not fit under the edge of the cushion to strike the ball squarely), and by 1670 experienced players often used the tail or butt end of the mace instead.
magnetic cue ball
A cue ball that, due to embedded iron content, is responsive enough to a strong magnet that a modern coin-operated bar table with a magnetic ball-return mechanism can distinguish and separate the cue ball from the object balls. Magnetic cue balls are usually the same standard size as the object balls in the set, and near regulation weight, typically 0.5 to 1 ounce (14–28 g) heavier than the object balls. As such they do not suffer the playability problems of either excessively dense, ceramic "rock" or notable oversized "grapefruit" cue balls, and demonstrate only minimal smash-through. Magnetic balls are standard equipment in some leagues, including the VNEA. Magnetics come in three construction types of iron embedded in the same phenolic resin or other modern, resilient plastic that the object balls are made of: a solid metal core (prone to being off-center and not rolling true); small metal bars distributed around the interior of the ball (the most common, and less prone but not immune to balance defects); and tiny metal filings throughout the material (the most consistent, only made by one manufacturer, and expensive).
mark
1.  The target of a scam or hustle;[57]
2.  A foolish person in a pool room;
3.  To indicate where something is to be done. To "mark the pocket" means to indicate which pocket you intend to sink an object ball. Contrast fish.
massé

Main article: Cue sports techniques § Massé shot

An extreme massé shot by William A. Spinks during an 1893 exhibition game against Jacob Schaefer, Sr. Starting from bottom left, his cue ball swerves into and caroms off one object ball, then due to its extreme spin rebounds into the cushion four times before finally rolling away for a perfect, scoring hit on the other object ball. And Spinks lost this game.
Also massé shot. A steep curve or complete reversal of cue ball direction without the necessity of any rail or object ball being struck, due to extreme spin imparted to the cue ball by a steeply elevated cue.[5] Its invention is credited to François Mingaud. Compare semi-massé.
master break
Breaking and going on to win the game in one visit.
match
1.  The overall competition between two players, two pairs of players or two teams of players, usually consisting of a predetermined number of frames[7] or games (sometimes organized into rounds). There are also specialized match formats where the game number is not predetermined; see race and ahead race for examples.
2.  To agree to rise to a higher wager, as in "$100? Yeah, I'll match that" (i.e., basically equivalent to "call a raise" in poker).
match ball
The ball required to guarantee victory in a match. Sometimes used figuratively to mean the last difficult ball required (chiefly British and usually used in multi-frame matches, particularly snooker).
match play

Also matchplay, match-play.

1.  Chiefly British: Competitive play in matches with standings consequences, such as local snooker league competition or the World Snooker Championship, as opposed to practice, playing with friends at the pub, or hustling pool for money.
2.  Chiefly American: Same as one-on-one as applied to league play. (Definition appears to have been introduced by USA Pool League misapplying the term "match" to what is otherwise termed a "race".)[58]:2
maximum break

Also simply maximum.

In snooker, the highest break attainable with the balls that are racked; usually 147 points starting by potting fifteen reds, in combination with blacks, and clearing the colours. Also called a 147 (one-four-seven). In six-red snooker, the maximum break is only 75 points, due to fewer red balls and thus fewer black-scoring opportunities. See also total clearance.
mechanical bridge
A special stick with a grooved, slotted or otherwise supportive end attachment that helps guide the cue stick – a stand-in for the bridge hand. It is usually used only when the shot cannot be comfortably reached with a hand bridge. In American English, often shortened to bridge or called a bridge stick;[5] the term rake is also common. An entire class of different mechanical bridges exist for snooker, called rests (see that entry for details), also commonly used in blackball and English billiards. Mechanical bridges have many derogatory nicknames, such as "ladies' aid", "crutch", "granny stick", and "sissy stick", because of the perception by many amateur players that they are evidence of weak playing skills or technique (the opposite is actually true).[32]Small mechanical bridges, that stand on the table surface instead of being mounted on sticks, exist for disabled players who do not have or cannot use both hands or arms.
merry widow
Jargon term for a type of cue stick that has a plain forearm, without the tapered "points" that are a common feature of standard cue sticks.
middle pocket
Same as centre pocket.
middle spot
Same as center spot; uncommon.
miscue
A stroke in which the cue's tip glances or slips off the cue ball not effectively transferring the intended force.[5] Usually the result is a bungled shot. Common causes include a lack of chalk on the cue tip, a poorly groomed cue tip and not stroking straight through the cue ball, e.g. because of steering. Sometimes played intentionally to avoid a double hit when the cue ball is very close to an object ball or cushion. Also the distinctive metallic sound made when a miscue occurs.
miss
In snooker, a shot where a player fouls by missing the ball on altogether. The miss rule allows for his opponent to have the player play exactly the same shot again, or at least as accurately as the referee is able to reproduce the ball positions. A miss usually occurs when a player makes an unsuccessful attempt at escaping from a snooker. It is a controversial rule aimed at formally discouraging deliberate fouls. In professional snooker, a referee will almost always call a miss on any foul where the player misses the ball on altogether, regardless of how close the player comes to hitting it. If a player is called for a miss three times in a single visit while not snookered, he forfeits the frame; to avoid this, players almost always play an easy hit on their third attempt, even if it is likely to leave a chance for the opponent.
missable
Describing a difficult pot: "the awkward cueing makes this shot missable."
money added
Said of a tournament in which the pot of money to pay out to the winner(s) contains sponsor monies in addition to competitor entry fees. Often used as an adjective: "a money-added event". See also added.
money ball
Name for the ball that when legally pocketed, wins the game, or any ball that when made results in a payday such as a "way" in the game of Chicago. If a money ball is illegally pocketed, it usually results in a loss of game, or a foul.
money game
A game (often actually a race) the outcome of which is the subject of gambling by the players and/or by stakehorses. Participants may use the phrase "this is a money game" to indicate to others that they take the contest more seriously than a casual game and, e.g., are unwilling to make sportsmanlike compromises or do not appreciate distractions. A clear illustration of the latter is in the "two brothers and a stranger" hustling scene in the film The Color of Money.
money, in the
See in the money.
money table
The table reserved for money games or, by extension, the best table in the house. This table is typically of better quality and regularly maintained, and may have pockets that are unusually tight. Money tables in popular venues may be outright reserved for major action.
mushroom
Also mushroomed tip.Leather of the cue tip overhanging the ferrule because of compression from innumerable repeated impacts against the cue ball without proper maintenance of the tip. It must be trimmed off, or it will cause miscues and inaccuracies, as it is not backed by the solid ferrule and thus will compress much more than the tip should on impact.[11]:159 See also burnish.
mushroom trimmer
Also mushroom shaver, mushroom cutter.A sharp-bladed tip tool used to trim the mushroomed portion off a cue tip and restore it to its proper shape.

N[edit]

nap
A directional pile created by the short fuzzy ends of fibers on the surface of cloth projecting upward from the lie and which create a favorable and unfavorable direction for rolling balls.[1] The convention in most billiards games in which directional nap cloth is used is to brush the cloth along the table in the same direction of the nap, usually from the end that a player breaks. In snooker and UK eight-ball especially, this creates the effect of creep in the direction of the nap, the most-affected shot being a slow roll into a center pocket against the nap. It is commonly referred to in the fuller term "nap of the cloth." When nap is used in relation to woven cloths that have no directional pile, such as those typically used in the U.S. for pool tables, the term simply refers to the fuzziness of the cloth.[59]
natural
1.  Noun: In pool, a natural is an easy shot requiring no side spin (english).
2.  Adjective: In pool, a shot is said to be natural if it does not require adjustments, such as a cut angle, side spin, or unusual force. A natural bank shot, for example, is one in which simply shooting straight into the object ball at medium speed and with no spin will send the object ball directly into the target pocket on the other side of the table.
3.  In three cushion billiards, the most standard[clarification needed] shot where the third ball is advantageously placed in a corner.[5]
9 ball
Also the 9.The money ball (game ball or frame ball) in a game of nine-ball. It is the last ball that must be pocketed, after the remaining eight object balls have been pocketed, or may be pocketed early to win the game so long as the lowest-numbered ball on the table is struck before the 9. In other games, such as eight-ball, the 9 is simply one of the regular object balls (a stripe, in particular).
nip draw
A short, jabbed draw stroke usually employed so as to not commit a foul (i.e. due to following through to a double hit) when the cue ball is very near to the target object ball.[5]
nit
Someone who wants too high a handicap or refuses to wager any money on a relatively fair match; a general pool room pejorative moniker. Probably derived from "nitwit".
nominate
Same as call. (Formal.)
nose
The furthest-protruding edge of the face of the cushion over the bed of the table. The dimensions of the playing area are thus defined by the measurements lengthwise and widthwise between the cushion noses (though specifications may simply refer to the cushion face for short in that context).[12]:9 The height of the nose from the bed determines the cushion profile. The corners (sharp on pool tables, rounded on snooker tables) formed by the nose at the entrance to the pockets are called the knuckles, points, or titties. The difference between the noses and the knuckles of the cushions is that the former run the entire length of the cusion, while the latter are the points or curves formed where the cushion meets the pocket. The edge of cushion on the inside of the pocket jaws is the facing.
nurse

Also nurse shot, nursery shot, nursery cannon.

In carom billiards games, when all the balls are kept near each other and a cushion so that with very soft shots the balls can be "nursed" down a rail, allowing multiple successful shots that effectively replicate the same ball setup so that the nurse shots can be continued almost indefinitely, unless a limit is imposed by the rules.

Excessive use of nurse shots in straight rail by players skilled enough to set them up and pull them off repeatedly at will is what led to the development of the balkline and one-cushion game variations, and repetitive shot limitation rules in English billiards.[60]

O[edit]

object ball

Depending on context:

1.  Any ball that may be legally struck by the cue ball (i.e., any ball-on);
2.  Any ball other than the cue ball. Usage notes: When speaking very generally, e.g. about the proper way to make a kind of shot, any ball other than the cue ball is an object ball. In narrower contexts, this may not be the case. For example when playing eight-ball one might not think of the 8 ball as an object ball unless shooting for the 8.
on a string

Used when describing perfect play; a metaphoric reference to puppetry:

1.  pool: See Having the cue ball on a string.
2.  Carom billiards: Order may be inverted: "as if the balls had strings on them".[19]
on the hill
Describes a player who needs only one more game win to be victorious in the match.[50][51] See also hill, hill.
on the lemonade
Also on the lemon, laying down the lemon.Disguising the level of one's ability to play; also known as sandbagging or hustling (though the latter has a broader meaning).[61][62] Compare lemonade stroke.
on the snap
As a result of the opening break shot (the "snap"), usually said of winning by pocketing the money ball ("won on the snap", "got it on the snap", etc.) Employed most commonly in the game of nine-ball where pocketing the 9 ball at any time in the game on a legal stroke, including the break shot, is a win.[1][63] Sometimes used alone as an exclamation or exhortation, "On the snap!"[9] See also golden break.
on the wire
See games on the wire.
one-on-one

Also 1-on-1, one on one, etc.

1.  Competition between an individual player and an individual opponent, as opposed to team play, scotch doubles and other multi-player variants.
2.  A team play format in which an individual player from the home team plays a race against an individual player from the visiting team, and then is finished for that match.[58]:3–4 (Same as match play, definition 2.) Several large leagues use this format, including APA/CPA and USAPL. (Contrast round robin.)
one-stroke
To shoot without taking enough warm-up strokes to properly aim and feel out the stroke and speed to be applied. One-stroking is a common symptom of nervousness and a source of missed shots and failed position.[6] See also choke, dog.
open
1.  In eight-ball, when all object balls are balls-on for either player. See open table.
2.  A description of a break shot in which the rack (pack) is spread apart well. See also the open break requirement in some games' rules, including eight-ball and nine-ball
3.  In carom billiards, descriptive of play in which the balls are not gathered. See open play.
4.  A description of a layout of balls that, because it is so spread out, makes it easy for a good player to run out and win, due to lack of problematic clustered balls.
open break
A requirement under some pool rulesets that either an object ball be pocketed, or at least four object balls be driven to contact the cushions, on the opening break shot.[5] Contrast soft break.
open bridge
A bridge formed by the hand where no finger loops over the shaft of the cue. Typically, the cue stick is channeled by a "v"-shaped groove formed by the thumb and the base of the index finger.
open play
A description of play in carom billiards games in which the balls remain widely separated rather than gathered, requiring much more skill to score points and making nurse shots effectively impossible, and making for a more interesting game for onlookers.[19] Most skilled players try to gather the balls as quickly as possible to increase their chances of continuing to score in a long run.
open table
In eight-ball and related games, describes the situation in which neither player has yet claimed a suit (group) of balls. Often shortened to simply open: "Is it still an open table?" "Yes, it's open."
orange ball
In Snooker plus, an additional colour ball worth eight points.
orange crush, the
The 5 out (meaning the player getting the handicap can win by making the 5, 6, 7, 8 or 9 balls).
out
1.  A specific ball number followed by "out" refers to a handicap in nine-ball or other rotation games where the "spot" is all balls from that designated number to the money ball. To illustrate, the 6-out in a nine-ball game would allow the player getting weight to win by legally pocketing the 6, 7, 8 or 9 balls.
2.  Short for run out, especially as a noun: "That was a nice out."
outside english
Side spin on a cue ball on the opposite side of the direction of the cut angle to be played (right-hand english when cutting an object ball to the left, and vice versa). In addition to affecting cue ball position, outside english can be used to decrease throw.
overcut
Hitting the object ball with too large of a cut angle; hitting the object ball too thin. It is a well-known maxim that overcutting is preferable to undercutting in many situations, as is more often leaves the table in a disadvantageous position on the miss than does an undercut. See also professional side of the pocket.
overs
Same as stripes, in New Zealand.[64] Compare yellows, high, big ones; contrast unders.

P[edit]

pack
1.  In snooker, the bunch of reds that are typically left below the pink spot in the early stages of a frame, not including those reds that have been released into pottable positions.
2.  A cluster of balls.[4]:243
3.  Same as package.
package
Successive games won without the opponent getting to the table; a five-pack would be a package of five games.
pantsed
Australian: same as down-trou.
paper cut
Same as feather (US) or snick (UK) (US, colloquial).
parking the cue ball
1.  Having the cue ball stop at or near the center of the table on a forceful break shot (the breaking ideal in many games such as nine-ball);
2.  Having the cue ball stop precisely where intended.
peas
Also pills, tally balls and shake balls.Small, round markers typically numbered 1 through 16, which are placed in a bottle for various random assignment purposes, such as in a tournament roster, to assign order of play in a multiplayer game, or to assign particular balls to players in games such as kelly pool.[1][5]
percentage
See play the percentages.[6] Used by itself often with "low" and "high": "that's a low-percentage shot for me", "I should really take the high-percentage one".
pills
Same as peas.[5]
pin
1.  A bolt-threaded protrusion inside the joint of the cue, usually protruding from the butt and screwing into the shaft rather than vice versa. Most modern cues make use of metal pins and collars, but carom billiards cues usually have a wooden pin, and a collarless wood-on-wood joint.[31]
2.  Same as skittle.
pink ball
Also the pink.In snooker, the second-highest value colour ball, being worth six points.[11]:179–180 It is placed on the pink spot.[11]:179–180[12]:10 In some (especially American) snooker ball sets, it is numbered "6" on its surface.
pink spot
The marked spot on a snooker table at which the pink ball is placed. Regardless of table size, it is exactly midway between the centre spot (blue spot) and the face (nose) of the top cushion.[11]:179–180[12]:10 Also known as the pyramid spot (sense 2).[11]:179–180, 194[12]:10
piqué
Also piquet.Either a massé shot with no english (sidespin), or a shot in which the cue stick is steeply angled, but not held quite as near-vertically as it is in full massé.[1]:171[4]:243
place
To reach a certain position in a tournament. "I placed 17th." "She will probably place in the money this time."
plain ball
In snooker, hitting the cue ball in the center, without any spin.
plant
Chiefly British. Same as combination shot.[5]
play the percentages
Using knowledge of the game and one's own abilities and limitations to choose the manner of shooting and the particular shot from an array presented, that has a degree of likelihood of success. This often requires a player to forego a shot that if made would be very advantageous but does not have a high likelihood of success, in favor of a safety or less advantageous shot that is more realistically achievable.[6]
playing area
Also playing surface.The area of the table on which the balls roll, i.e. the table surface exclusive of the rails and the tops of the cushions. The playing surface is defined by the measurements lengthwise and widthwise between the cushion noses (though specifications may simply refer to the cushion faces for short in that context).[12]:9 Artistic pool and other forms of trick shots sometimes call for shots to go beyond the bounds of the playing surface, e.g. a jump shot off the table into a boot on the floor, in Mike Massey's classic "boot shot". The playing surface is what is used, not the entire table, when describing the approximate size of billiard tables of all kinds (e.g. "an 8 × 4 foot pool table").
pocket
1.  (noun) An opening in a billiards table, cut partly into the bed and partly into the rails and their cushions, into which balls are shot (pocketed or potted). Pockets may drop into a leather or cloth net, a solid cup, or a ball-return mechanism. The jaws of the pocket have a cushion facing; the knuckle or point is where this facing meets (in a pointed or curved fashion) the cushion that bounds the playing surface of the table. Billiards-style pockets also feature in some distantly related tabletop games like carrom, novuss, pichenotte, pitchnut, air hockey, and the historical bagatelle family of games. Historically related to the holes in golf, the basic concept of a ball-capturing target or hazard is a feature of many other games, including pinball, cornhole, skeeball, and (in an elevated fashion) basketball.
2.  (verb) To send a ball into a pocket, usually intentionally.
pocket facing
Same as facing.
pocket speed

Also pocket-speed.

1.  Describes the propensity of table pockets to more easily accept an imperfectly aimed ball shot at a relatively soft speed, that might not fall if shot with more velocity ("that ball normally wouldn't fall but he hit it at pocket speed"). The less sensitive to shot-speed that a pocket is, the "faster" it is said to be.[51]
2.  Describes the velocity of an object ball shot with just enough speed to reach the intended pocket and drop. "Shoot this with pocket speed only, so you don't send the cue ball too far up-table."
pocket template
A rigid, flat piece of material such as plastic that outlines the exact angles and curvature of the knuckles of the cushions at a pocket, the width of their separation across the pocket opening (the jaws of the pocket) and the depth into the jaws where the pocket drop is. The templates thereby determine the size and other playing aspects of the pocket. Such standardization is used especially in snooker and English billiards, for which the World Professional Billiards and Snooker Association presently issues pocket templates.[12]:9 These proprietary templates are tightly controlled, and only provided to approved venues and manufacturers. Each table requires two pairs of templates, as the specifications for corner and centre (side) pockets are entirely different.[46]:8[65] For each pocket type, one template is used to determine pocket width and other horizontal aspects, while the other measures the face of the cushions including any undercut, the fall of the pocket, and other vertical aspects.[46]:8 See also racking template, training template.
point
1.  A unit of scoring, in games such as snooker and straight pool with numerical scoring.
2.  A unit of scoring, in team matches in leagues that use numerical scoring instead of simple game/frame win vs. loss ratios.
3.  Another term for knuckle / tittie.
pointing
A term used to indicate balls that are frozen to each other, or close enough, such that no matter from which angle they are hit, the combination will send the outer ball in the same predictable direction. "Are the 2 and 7 pointing at the corner? Okay, I'll use that duck to get position way over there."
points on the wire
Same as games on the wire.
pool glasses
Also pool spectacles, pool specs.Same as billiards glasses.
pool glove
A tight, Spandex glove covering usually most or all of the thumb, index finger and middle finger, worn on the bridge hand as a more convenient and less messy alternative to using hand talc, and for the same purpose: a smooth-gliding stroke.
pool shark
See shark (in all senses).
position
The placement of the balls, especially the cue ball, relative to the next planned shot. Also known as shape.[5] See also position play, leave.
position play
Skilled playing in which knowledge of ball speed, angles, post-impact trajectory, and other factors are used to gain position (i.e. a good leave) after the target ball is struck. The goals of position play are generally to ensure that the next shot is easy or at least makeable, and/or to play a safety in the advent of a miss (intentional or otherwise).
pot
1.  (verb, chiefly British) To sink a ball into a pocket.[5] See also pocket (verb).
2.  (noun, chiefly British) An instance of potting a ball ("it was a good pot considering the angle and distance of the shot").
3.  (noun) Pooled money being played for, in money games or tournaments, as in poker and other gambling activities. This very old term derives from players placing their stakes into a pot or other receptacle before play begins.
pot and tuck
A tactic employed in UK eight-ball pool in which a player calls and pots one of the balls in a favorably lying set, then plays safe, leaving as many of his/her well-placed balls on the table as possible, until the opponents commits a foul or leaves a chance that the player feels warrants an attempt at running out.
pot success
A statistical value given to how often a player is completing pots in a match, usually expressed as a percentage.[66]
potter
A British term for someone with little experience or understanding of the game, who may be skilled at potting individual balls but does not consider tactics such as position or safety; "he's a potter, not a player." Compare U.S. banger.
potting angle
The desired angle that must be created between the path of the cue ball and the path of the object ball upon contact to pot the object ball. It is usually measured to the center of the pocket. See also aiming line.
power draw
Extreme application of draw.[6]
professional foul
A deliberate foul that leaves the balls in a safe position, reducing the risk of giving a frame-winning chance to the opponent. The miss rule in snooker was implemented primarily to discourage the professional fouls.
professional side of the pocket

Also pro side of the pocket; sometimes "of the pocket" is left off the phrase.

The long-rail side of a corner pocket. To "aim for the profession side of the pocket" is to slightly overcut a difficult corner-pocket cut shot, to cheat the pocket, rather than undercutting, especially in nine-ball. Erring too much in this direction is "missing on the professional side of the pocket." It is so called because experienced players understand that on a thin cut, overcutting the object ball to a corner pocket will far more often leave the object ball in an unfavorable position, i.e. along the short rail for the incoming opponent than will an undercut, which often leaves the object ball sitting in front of or nearby the pocket it had been intended for on a miss.[67][68][69]

By contrast, in eight-ball, except when both players are shooting at the 8 ball, the incoming player after a miss is shooting for different object balls, so this maxim does not apply, and the opposite may be good strategy as, if the object ball stays near the pocket through an undercut, it is advantageously positioned for a subsequent turn and may block the opponent's use of the pocket.[10]
program
Also (chiefly British) programme.Short for shot program.[38]
purple ball
In Snooker plus, an additional colour ball worth ten points.
push
1.  Same as push out.
2.  Same as push shot.
push out
As an adjective or compound noun: push-out.A rule in many games (most notably nine-ball, after and only after the break shot), allowing a player to "push out" the cue ball to a new position without having to contact any ball, much less pocket one or drive it to a cushion, but not counting any pocketed ball as valid (other foul rules apply, such as double hits, scratching the cue ball, etc.), with the caveat that the opponent may shoot from the new cue ball position or give the shot back to the pusher who must shoot from the new position. In nine-ball particularly, and derived games such as seven-ball and ten-ball, pocketing the money ball on a push-out results in that ball being respotted (which can be used to strategic advantage in certain circumstances, such as when the break leaves no shot on the ball-on, and failure to hit it would give the incoming player an instant-win combination shot on the money ball).[clarification needed]
push shot
Any foul shot in which a player's cue tip stays in contact with the cue ball for more than the momentary time commensurate with a stroked shot.[4]:116[5] In the game of snooker, it is considered a push if the cue strikes the cue ball more than once in a given shot (a double hit) or if the cue stick, cue ball and ball-on are all in contact together during a shot (if the cue ball and object ball are frozen together, special dispensation is given provided the cue ball is struck at a downward or otherwise "off" angle; that is, not directly into the line of the two balls).
put up money
1.  For a player to place money for a wager in an openly visible spot (typically on the hanging light above the table, thus the origin of the phrase); this demonstrates that the money is actually present and obviates any need to demand its production from the loser's pocket. "You want to play for 500? Put it up!"
2.  To stake a particular amount of money on a gambling player. "I'll put up another 2000, but you'd better win this time."
3.  On a coin-operated bar table, to place one or more coins on the rail, or on the bed of the table under the cushion, as a marker of one's place in line (UK: on queue) to play. "You didn't put your quarters up." And alternative is to put one's name on a list, e.g. on a chalkboard.
pyramid
1.  The full fifteen ball set of pool or snooker object balls after being racked, before the break shot (i.e., same as rack, definition 2, and triangle, defn. 2). Chiefly British today, but also an American usage ca. World War I.[70]
2.  Also pyramids.The game of Russian pyramid or any related game.
pyramid spot
1.  In pool, same as foot spot: The spot on which the pyramid is racked, with the apex ball on this spot. Chiefly British today, but also an American usage ca. World War I.[70]
2.  In snooker (and by extension modern English billiards), same as pink spot: The spot on which the pink ball is placed, in front of the pyramid.[11]:179–180, 194[12]:10

Q[edit]

quadruple century
Also quadruple-century break.See double century.
quintuple century
Also quintuple-century break.See double century.

R[edit]

race
A predetermined, fixed number of games or points a player must achieve to win a match or game; "a race to seven", in the context of nine-ball, means whomever wins seven games first wins the match.[1]:186[5][13] See also ahead race for a more specialized usage.
rack (noun)
1.  A geometric form, usually aluminum, wooden or plastic, used to assist in setting up balls in games like eight-ball, nine-ball, and snooker. The rack allows for more consistently tight grouping of balls, which is necessary for a successful break shot. In most games a triangle-shaped rack capable of holding fifteen balls can be employed, even if the game calls for racking less than a full ball set, such as in the game of nine-ball. For further information, see the Rack (billiards) main article.
2.  Used to refer to a racked group of balls before they have been broken.
3.  In some games, refers to a single frame.
4.  Colloquial shorthand for "a set of balls".
5.  Short for cue rack, wall rack or scoring rack when such abbreviation would not be ambiguous.
rack (verb)
The act of setting up the balls for a break shot. In tournament play this will be done by the referee, but in lower-level play, players either rack for themselves or for each other depending on convention.
rack and run
Chiefly American: In pool games, when a player racks the object balls, and the breaking opponent does not pocket a ball on the break, and the person who racked the game commences to run out all of the remaining object balls without the breaker getting another visit at the table. This is similar to a break and run, with the key difference being that the person executing the "rack and run" did not break the balls in that game.
racking template
An outgrowth of the training template concept, a racking template is a racking tool used in place of a traditional rigid ball rack for pool or snooker balls, consisting of a very thin, e.g. 0.14 mm (0.0055 in),[71] sheet of material such as paper[72] or plastic[71] with holes into which object balls settle snugly against one another to form a tight rack (pack). The template is placed, stencil-like, in racking position, with the lead ball's hole directly over the center of the foot spot. The balls are then placed onto the template and arranged to settle into their holes, forming a tight rack. Unlike with a training template, the balls are not tapped to create divots, and instead the template is left in place until after the break shot at which time it can be removed (unless balls are still sitting on top of it). Manufacturers such as Magic Ball Rack insist that racking templates are designed "to affect the balls to a minimum",[71] and while pro player Mika Immonen has endorsed that particular brand as a retail product,[71] as of September 2010, no professional tours nor amateur leagues have adopted that or any other racking template. Although Magic Ball Rack implies development work since 2006,[71] other evidence suggests invention, by Magic Ball Rack's founder, in mid-2009, with product announcement taking place in September of that year.[72]See also pocket template.
rail
Also (uncommonly) cushion rail.[12]:9The sides of a table's frame upon which the elastic cushion are mounted and in which the diamonds (sights) are inlaid (on tables that possess them). The term is often used interchangeably with cushion.[5]
rake
Same as mechanical bridge; so-called because of its typical shape.
rat in
To pocket a ball by luck; "he ratted in the 9 ball"; usually employed disapprovingly. See also slop.
rebound angle
Same as angle of reflection.
red ball

Also red(s), the red(s).

1.  In snooker, any of the 15 balls worth one point each that can be potted in any order. During the course of a break a player must first pot a red followed by a colour, and then a red and colour, etc., until the reds run out and then the re-spotted six colours must be cleared in their order. Potting more than one red in a single shot is not a foul – the player simply gets a point for each red potted. Red balls are never numbered "1" on their surface, even in (primarily American) sets in which the colours are numbered with their values.
2.  In blackball, one of two groups of seven object balls that must be potted before the black. Reds are spotted before yellows, if balls from both group must be spotted at the same time. Compare stripes; contrast yellow ball.[7]
3.  In carom billiards, the object ball that is neither player's cue ball.
recycle the cue ball
In snooker, to make a series of shots to regain position from being out of position.
referee
The person in charge of the game whose primary role is to ensure adherence by both players to the appropriate rules of the game being played. Other duties of the referee include racking each frame, re-spotting balls during the course of a game, maintaining the equipment associated with the table (e.g. keeping the balls clean), controlling the crowd and, if necessary, controlling the players. Formerly sometimes referred to as the umpire.
re-rack

Also rerack.

1.  In snooker, the abandonment of a frame upon agreement between the players, so that the balls can be set up again and the frame restarted with no change to the score since the last completed frame. This is the result of situations, such as trading of containing safeties, where there is no foreseeable change to the pattern of shots being played, so the frame could go on indefinitely.
2.  In pool, placing of the object balls back in the rack, after a foul break.
re-spot

Also respot.

1.  Same as re-spotted black.
2.  Same as spot (verb), sense 1 (pool) and sense 2 (snooker).
re-spotted black
In snooker, a situation where the scores are tied after all the balls have been potted, and the black ball is re-spotted and the first player to pot it wins. The players toss for the first shot, which must be taken with the cue ball in the D. A safety battle typically ensues, until an error allows a player to pot the black, or a fluke or a difficult pot is made.
rest
Three types of rest: swan, spider, and cross rake
A chiefly British term for a set of mechanical bridges. British-style rests differ from most American-style rake bridges in shape, and take several forms: the cross, the spider and the swan (or goose neck), as well as the rarer and often unsanctioned hook. When used unqualified, the word usually refers to the cross. Rests are used in snooker, English billiards, and blackball.[7]
reverse english
Side spin on the cue ball that causes it to unnaturally roll off a cushion (contacted at an angle) against rather than with the ball's momentum and direction of travel. If angling into a cushion that is on the right, then reverse english would be right english, and vice versa. The angle of deflection will be steeper (narrower) than if no english were applied. The opposite of running english, which has effects other than simply the opposites of those of reverse english.
Short for right english (side), i.e. side spin imparted to the cue ball by stroking it to the right-hand side of its vertical axis. Contrast left.
ring game
1.  A style of game play in which as many players are allowed to join as the participants choose, and anyone can quit at any time.[11]:204 The term, most often used in the context of gambling, is borrowed from poker. The folk games three-ball and killer are usually played as open ring games, as is Kelly pool.
2.  By extension, a multi-player game that anyone may initially join, but which has a fixed roster of competitors once it begins, is sometimes also called a ring game. Cutthroat is, by its nature, such a game. A famous regular ring game event of this sort is the six-player, US$3000-buy-in ring ten-ball competition at the annual Derby City Classic.[73]
3.  A nine-ball ring game is played by more than two players and has special rules. Typically, the players choose a random method for setting the order of play, with the winner breaking. Safeties are not allowed and there are two or more money balls – usually the five and nine.[citation needed]
road map
A pool table spread in which the balls are extremely easily positioned for a run out, and where little movement of the cue ball on each shot is necessary to obtain position on the next.[74]
road player
A highly skilled hustler making money gambling while traveling.[6] Fast Eddie Felson in The Hustler was a road player. One of the most notorious real-life road players is Keith McCready.
rob
1.  (Transitive, "to rob") Playing an opponent for money who has a very low chance of winning based on disparity of skill levels.
2.  (Intransitive, "to be robbed") Usually unwittingly playing an opponent for money who has a very high chance of winning based on disparity of skill levels.
3.  (Intransitive, "to be robbed") Used humorously in exclamations when a shot that looks like it would work did not, as in "Oh! You got robbed on that one!"
rock
Colloquial term for an unusually hard, heavy cue ball made of ceramic instead of the phenolic resin or other modern, resilient plastics most billiard balls are made of. "Rock" cue balls are frequently found on older coin-operated bar tables that do not have magnetic ball-return mechanisms. As with oversized "grapefruit" cue balls, the ball return works because the cue ball is considerably heavier than, and thereby distinguishable from, the object balls. Because of their brittle material, rocks wear out faster that normal cue balls, are prone to chippings, and due to their density also shorten the lifespan of the object balls and the cloth. Their weight has a strong effect on play, as they are difficult to draw (screw), stop and stun, and generate a large amount of smash-through, compared to standard and magnetic cue balls, but do not reduce cut shot accuracy like grapefruit balls.
rocking cannon
Chiefly British: Same as chuck nurse.
roll
1.  Describes lucky or unlucky "rolls" of the cue ball; "I had good rolls all night; "that was a bad roll."[75] However, when said without an adjective ascribing good or bad characteristics to it, "roll" usually refers to a positive outcome such as in "he sure got a roll".[6]
2.  The roll: same as the lag.[19]
roll-up
A gentle tap of the cue ball with the intention of getting it as tight as possible behind an object ball, in the hope of a snooker. It is most common in the game of snooker, and is often results in a foul in many pool games, in which on every shot, after the cue ball has contacted a legal object ball (a ball-on, then either any ball must contact a cushion or any object ball must be pocketed (potted). A roll-up can be legal in such games when the object ball used for the tactic is very close to a cushion, so that either it or the cue ball lightly touch the cushion after ball-on-ball contact.
roquet
A term in croquet and other forms of ground billiards for a carom, sense 3: hitting an object ball with one's own ball; originally spelled the French way, roquêt into the late 19th century. In croquet, unlike similar games, this triggers a special situation, the croquet stroke: the shooter may take ball in hand, placing their own ball against the opponent's ball that was struck, so that the balls are frozen, then step on the player's own ball to keep it place or slow its movement, and strike it, sending most or all of the energy of the hit into the opponent ball, driving it far away, while leaving the player's own ball in place or rolling slowly to a desired location.[76]
rotation
1.  Descriptive of any game in which the object balls must be struck in numerical order. Billiard researcher Mike Shamos observes that it would be more intuitive to call such games "'series' or 'sequence'". The term actually derives from the set-up of the game Chicago, in which the balls are not racked, but placed numerically around the table along the cushions (and must be shot in ascending order).[11]:51, 205 Other common rotation games include pool, nine-ball, seven-ball, ten-ball
2.  The specific pool game of rotation.
round
1.  A multi-game division of a match, as used in some league and tournament formats. For example, in a match between two teams of five players each, a 25-game match might be divided into five rounds of five games each, in which the roster of one team moves one line down at the beginning of each round, such that by the end of the match every player on team A has played every player on team B in round robin fashion.
2.  A level of competition elimination in a tournament, such as the quarter-final round, semi-final round and final round.
round robin
A tournament format in which each contestant plays each of the other contestants at least once.[5] In typical league team play, round robin format means that each member of the home team plays each member of the visiting team once. This format is used by BCAPL, VNEA and many other leagues. Contrast one-on-one.
round the angles
Describing a shot that requires one or more balls to be played off several cushions, such as an elaborate escape or a positional shot; "he'll have to send the cue ball round the angles to get good position."
rubber match
The deciding match between two tied opponents. Compare hill-hill.
ruckus
A British term (especially in snooker) for the splitting of a group of balls when another ball is sent into them, typically with the intent of deliberately moving them with the cue ball to develop them.
run
The number of balls pocketed in an inning in pool (e.g., a run of five balls), or points scored in a row in carom billiards (e.g., a run of five points).[4]:244[5] Compare British break (sense 2), which is applied to pool as well as snooker in British English.
run out
1.  (verb) Make all of the required shots in a game without the opponent ever getting to the table or getting back to the table
2.  (noun) usually run-out, sometimes runout) An instance of running out in a game.
run the table
Similar to run out (sense 1), but more specific to making all required shots from the start of a rack. See also break and run, break and dish.
running a coup
In English billiards, running a coup is when a player, from ball in hand, directly pockets the cue-ball when no ball(s) are out of baulk. If the ball first makes contact with the flat of a cushion and then (indirectly) enters a pocket, this is not regarded as running a coup.[77]:48
running english
Side spin on the cue ball that causes it to roll off a cushion (contacted at an angle) with rather than against the ball's natural momentum and direction of travel.[6] If angling into a rail that is on the right, then running english would be left english, and vice versa. The angle of deflection will be wider than if no english were applied to the cue ball. But more importantly, because the ball is rolling instead of sliding against the rail, the angle will be more consistent. For this reason, running english is routinely used. Also called running side in British terminology. Contrast reverse english.

S[edit]

safe
1.  Describing a ball that is in a position that makes it very difficult to pot.
2.  Describing a situation a player has been left in by the opponent, intentionally or otherwise, that makes it difficult to pot any balls-on. See also snooker.
safety
1.  An intentional defensive shot, the most common goal of which is to leave the opponent either no plausible shot at all, or at least a difficult one.
2.  A shot that is called aloud as part of a game's rules; once invoked, a safety usually allows the player to pocket his or her own object ball without having to shoot again, for strategic purposes. In games such as seven-ball, in which any shot that does not result in a pocketed ball is a foul under some rules, a called safety allows the player to miss without a foul resulting. A well-played safety may result in a snooker.
safety break
A break shot in which the object is to leave the incoming player with no shot or a very difficult shot, such as is normally employed in the opening break of straight pool.[1] Cf. open break.
sandbag
To disguise the level of one's ability to play in various ways such as using a lemonade stroke; intentionally missing shots; making an uneven game appear "close"; purposefully losing early, inconsequential games. Sandbagging is a form of hustling, and in handicapped leagues, considered a form of cheating, as it is used to obtain a low handicap so that a skilled player can later use this rating to improper advantage in more important competitions. The term "sandbag" is often applied to other rated tournaments, including chess and Scrabble; the technique was used in the 2012 Olympics by badminton players, resulting in several disqualifications.[78] See also dump and on the lemonade.
saver
Same as gapper.[6]
scotch doubles
A form of doubles play in which the two team members take turns, playing alternating shots during an inning (i.e. each team's inning consists of two players' alternating visits, each of one shot only, until that team's inning ends, and the next team begins their alternating-shot turn.) Effective scotch doubles play requires close communication between team partners, especially as to desired cue ball position for the incoming player. Like "english", "scotch" is usually not capitalized in this context. The term is also used in bowling, and may have originated there.
score
1.  Verb: To earn one or more points with one or more shots in an inning, e.g. "scored 2 that round".
2.  Noun: The tally of a player's points, earned by shots and (in some games) awarded by opponent fouls, e.g. "had a score of 12 that game".
3.  Noun: The compared total of both (or in games with three or more participants, all) player's/team's points, e.g. "won by a score of 12 to 6".
2017 Paul Hunter Women's Classic Finalists Reanne Evans and Ng On-yee pose in front of the scoreboard.
scoreboard
Also score-board, score board.A usually wall-mounted device for keeping score between two or more players in point-based games or in races. The most common type, mostly used for snooker and straight pool, consists of two or more pointers sliding on board-mounted rails to indicate 1s and 10s marked on the board. Some carom billiards clubs provide digital scoreboards for each table. Other scoring methods include wall-mounted scoring racks, in-rail scoring wheels, and over-table scoring strings.
scorekeeper
Also score-keeper, score keeper. Person who keeps score for others while they play. A designated scorekeeper is common in league play (often the team captain, or a player who is simply not playing at that moment) and in professional tournaments. A scorekeeper may also be used in high-stakes money games, as depicted in the film The Hustler.
scorer
1.  Same as scorekeeper.
2.  A scoring device, i.e. a scoreboard, scoring rack, scoring string, and/or set of scoring wheels.
scoring rack
Also score rack.A wall-mounted, usually wooden rack with several numbered shelves to hold each player's pocketed balls, used for keeping score between players of games in which points are awarded by the numerical values on the balls. Scoring racks remain common in places where rotation and related games are popular, e.g. Mexico, but are rare where these games have mostly died out. Also known as a counter rack. Sometimes ambiguously called a wall rack or ball rack.
scoring string
Also score string or (ambiguously) string.Same as wire, sense 1.
scoring wheels
Also score wheels.Rotating wheels, numbered 0–9 not unlike a multi-dial combination lock, mounted into a rail of the Billiard table, and used for keeping score between two or more players in point-based games or in races. They are typically a pair of wheels, representing 10s and 1s, for at least two players. Such wheels are sometimes also used to create wall-mounted scoreboards.
scratch
Pocketing of the cue ball, in pool games. In most games, a scratch is a type of foul.[5] "Scratch" (also known as "sewering the cue ball") is sometimes used less precisely to refer to all types of fouls. See also in-off and, more generally, foul.
screw
Same as draw (chiefly British).
scuffer
An abrasive tip tool used as a grinder to roughen the cue tip to better hold chalk after it has become hardened and smooth from repeated impacts with the cue ball. Tappers serve the same purpose, but are used differently. Similar to a shaper, but shallower and less rough.
see
To be able to clearly see a path to a pocket or object ball without any other obstacle interfering, usually as a straight shot: "The 3-Ball is hanging in the pocket, but I can't see it because the 9 ball is in my way."
seeding
The placement of player(s) automatically in a tournament where some have to qualify, or automatic placement in later rounds.[5]
sell out
To bungle a shot in a manner that leaves the table in a fortuitous position for the opponent.[68] Contrast sell the farm.
sell the farm
To bungle a shot in a manner that leaves the table in such a fortuitous position for the opponent that there is a strong likelihood of losing the game or match.[6] Contrast sell out.
semi-massé

Main article: Cue sports techniques § Semi-massé

Also semi-massé shot. A moderate curve imparted to the path of the cue ball by an elevated hit with use of english (side); or a shot using this technique. Also known as a curve (US) or swerve (UK) shot. Compare massé.
session
1.  Principally US: One or more sets, usually in the context of gambling. See also ahead race (a.k.a. ahead session) for a more specialized usage.
2.  Principally British: Any of a group of pre-determined frames played in a match too long to be completed within a single day's play. A best of 19 frame match, for example, is generally played with two "sessions", the first composed of nine frames, the second of ten. This term is generally used only in the context of professional snooker, as matches at the amateur level are rarely played over more than nine frames. Longer matches can be split into three or four sessions.
session to spare
Principally British: In snooker, if a player wins a match without the need for the final session to be played, then they are said to have won the match "with a session to spare". For example, if a player wins a best-of-25-frames match split into three sessions (two sessions of eight frames and one of nine) by a margin of say, 13 frames to 3, the match will be completed after the first two sessions, with no need to play the third.
set
A predetermined number of games, usually played for a specified sum of money. Contrast race (a predetermined number of wins). Informally, sets may refer to gambling more generally, as in "I've been playing sets all day", even when the format is actually races or single games.
set up

Usually set-up in non-verb form, sometimes setup in noun form particularly.

1.  (Of a player or referee) to place the balls (and other items, if applicable, such as skittles) properly for the beginning of a game: "In eight-ball, properly setting up requires that the rear corners of the rack not have two stripes or two solids but one of each." For most games this is in a racked pattern, but the term is applicable more broadly than "rack", e.g. in carom billiards and in games like bottle pool. Contrast layout.
2.  (Of the game equipment) arranged properly for the beginning of a game: "set up and waiting for the break", "an improper set-up"
3.  (Of a player, passively and specifically) to have good shape – to be in a favorable position for making a shot or other desired play ("is set-up on the 9", "could be set-up for the corner-pocket after this shot")
4.  (Of a player, passively, generally, and chiefly US) to be in a favorable position for, and with a layout conductive to, a long run (UK: break) or complete run-out: "a crucial miss that left his opponent really set-up"; compare (chiefly British) "in the balls"
5.  (Of a player, actively) to use position play to move one or more specific balls to specific locations with a specific goal in mind, usually pocketing (potting) a specific ball or getting an easy out, but possibly a safety, nurse or trap shot; in short, to get shape: "She set up on the 9-ball with a careful draw shot." The meaning can be inverted to indicate poor play on the part of the other player: "Oops, I just set you up for an easy win when I missed like that."
6.  (Of a table layout) comparatively easy to completely run out, e.g. because of a lack of clusters or blocking balls: "looks like a nice set-up for a quick out", "this table's totally set up for you"
7.  (Of cue ball position more specifically): having good shape – comparatively easy to use to some advantage, such as continuing a run (UK: break) or playing safe: "The cue ball's set up for an easy side pocket shot."
8.  (Of a shot or strategy) the result of position play (careful or reckless): "Playing the 6 off the 8 was a great set-up to win", "That follow shot was a terrible set-up for the 6-ball."
9.  (Of a hustler) to successfully convince a fish that one is not a very skilled player and that gambling on a game will be a good idea: "That guy totally set me up and took me for $200." Such a hustle is a setup or set-up.
sewer
A pocket; usually used in disgust when describing a scratch (e.g., "the cue ball's gone down the sewer").
shaft
The upper portion of a cue which slides on a player's bridge hand and upon which the tip of the cue is mounted at its terminus.[5] It also applies to the main, unsegmented body of a mechanical bridge.
shape
Same as position. "She got good shape for the next shot". See also position play, leave.
shaper
A highly abrasive tip tool used to shape an unreasonably flat new cue tip, or misshapen old one, into a more usable, consistently curved profile, most commonly the curvature of a nickel or dime (or equivalently sized non-US/Canadian coin) for larger and smaller pool tips, respectively. Similar to a scuffer, but deeper and rougher.
shark

Also pool shark, poolshark (US); sharp, pool sharp (British)

1.  Verb: To perform some act or make some utterance with the intent to distract, irritate or intimidate the opponent so that they do not perform well, miss a shot, etc.[6] Most league and tournament rules forbid blatant sharking, as a form of unsportsmanlike conduct, but it is very common in bar pool.
2.  Noun: Another term for hustler.[6]
3.  Noun: A very good player. This usage is common among non-players who often intend it as a compliment and are not aware of its derogatory senses (above).[6]
sharp
Chiefly British: Same as shark (senses 1, 2). The term appears in lyrics from The Mikado (1884) in relation to billiards, and developed from sharper (in use by at least 1681, but now obsolete) meaning "hustler" but not specific to billiards.[1]:207–8 See also card sharp for more etymological details and sources.
short rack
Any game that uses a rack composed of less than 15 balls.[5]
short rail
Either of the two shorter rails on a standard pool, billiards or snooker table. Contrast side rail/long rail.
shortstop
Also short stop, short-stop.A second-tier professional who is not (yet) ready for World Championship competition.[2][79] It can also be applied by extension to a player who is one of the best in a region but not quite good enough to consistently beat serious road players and tournament pros. The term was borrowed from baseball.
shot
Verb form: to shoot.The use of the cue to perform or attempt to perform a particular motion of balls on the table, such as to pocket (pot) an object ball, to achieve a successful carom (cannon), or to play a safety.
shot for nothing
Also shot to nothing. A predominantly British term for a shot in which a player attempts a difficult pot but with safety in mind, so that in the event of missing the pot it is likely that the opponent will not make a meaningful contribution, and will probably have to reply with a safety. The meaning refers to lack of risk, i.e. at no cost to the player ("for nothing" or coming "to nothing"). Compare two-way shot.
shot program
Also (chiefly British) shot programme.The enumerated trick shots that must be performed in the fields of artistic billiards (70 pre-determined shots) and artistic pool (56 tricks in eight "disciplines").[38]
side
Chiefly British: Short for side spin. In Canadian usage, the term is sometimes used as a verb, "to side".
side pocket
One of the two pockets one either side of a pool table halfway up the long rails. They are cut shallower than corner pockets because they have a 180 degree aperture, instead of 90 degrees. In the UK the term centre pocket or middle pocket are preferred.
side rail
Either of the two longer rails of a billiards table, bisected by a center pocket and bounded at both ends by a corner pocket. Also called a long rail.
side spin
Also sidespin, side-spin, side. Spin placed on the cue ball when hit with the cue tip to the left or right of the ball's center; usually called english in American usage. See english, in its narrower definition, for details on the effects of side spin. See illustration at spin.
sight
Chiefly British; same as diamond.
single-elimination
Also single elimination. A tournament format in which a player is out of the tournament after a single match loss.[5] Contrast double-elimination.
single table format
Also single table set-up.In the final stages of a tournament, primarily snooker events, where other tables are removed, to use one single table for the final, or later rounds of the tournament. Some events, such as the Snooker Shoot Out, are played throughout using a single table format.
sink
Same as pocket (sense 2).
sink-in shot
Any shot that intentionally accounts for the elasticity of the cushions to allow a ball to bank past an otherwise blocking ball. The moving ball will sink in to the cushion very near the blocking ball giving it sufficient space to get past it or kiss off the back side of it.
sitter
Chiefly British: Same as duck, and stemming from the same obvious etymology.
skid
British: Same as cling, and kick, sense 2. Noun, verb and rare adjective usage as per "cling".
skittle
An upright pin, which looks like a miniature bowling pin, cone or obelisk. Skittles, as employed in billiards games, have been so-called since at least 1634.[1] One standardized size, for the largely Italian and South American game five-pins, is 25 mm (1 in.) tall, with 7 mm (0.28 in.) round bases,[80] though larger variants have long existed for other games such as Danish pin billiards. Depending upon the game there may be one skittle, or several, and they may be targets to hit (often via a carom) or obstacles to avoid, usually the former. They are also sometimes called pins, though that term can be ambiguous. Because of the increasing international popularity of the Italian game five-pins), they are sometimes also known even in English by their Italian name, birilli (singular birillo). Skittles are also used as obstacles in some artistic billiards shots. Flat, thin rectangular skittles, somewhat like large dominoes, approximately 6 in. tall by 3 in. wide, and placed upright like an obelisks on the table in specific spots, are used in the obsolescent and principally Australian games devil's pool and victory billiards. Depending upon the exact game being played, there may be one pin, or several of various colours (e.g. ten white and two black in devil's pool), and they may be targets or obstacles, most commonly the latter.[81] They are usually made of plastic, and are increasingly difficult to obtain, even from Australian billiards suppliers. A black obelisk skittle of this sort features prominently, as a particularly dire hazard, in several scenes of sci-fi/pool film Hard Knuckle (1992, Australia).[82] Skittles as used in billiards games date to ground billiards (13th century or earlier) played with a mace, and hand-thrown games of bowls from at least the same era using the same equipment. Ball games using a recognizable form of skittle are known from as early as ca. 3300 BCE in Ancient Egypt.[83]:3–44
skunk
During a set if the opponent does not win a single game, they are said to have been skunked.
slate
The heavy, finely milled rock (slate) that forms the bed of the table, beneath the cloth. Major slate suppliers for the billiards industry are Italy, Brazil and China. Some cheaper tables, and novelty tables designed for outdoor use, do not use genuine slate beds, but artificial materials such as Slatrol.
slide
Also, sliding ball (when used in gerund form).Describes a cue ball sliding on the cloth without any top spin or back spin on it.[6]
slip stroke
A stroking technique in which a player releases his gripping hand briefly and re-grasps the cue farther back on the butt just before hitting the cue ball.[84] See Cowboy Jimmy Moore; a well known practitioner of the slip stroke.
slop
1.  Also slop shot. A luck shot. Compare fish and fluke; contrast mark (sense 3) and call.
2.  Also sloppy. Descriptive of any game where the rules have been varied to allow luck shots not normally allowed or where no foul rules apply.
slop pockets
Pocket openings that are significantly wider than are typical and thus allow shots hit with a poor degree of accuracy to be made that would not be pocketed on a table with more exacting pocket dimensions.[69]
slow
1.  Describes a billiard table with loosely woven, dirty, too-new or worn-out cloth (baize), upon which the balls move slower and shorter distances.[1]:53 See table speed for more information.
2.  Producing dull, sluggish action; said of cushions or of the balls, in addition to the above, cloth-related definition.[11]:96
3.  Unusually rejecting of balls; said of pockets; see pocket speed (sense 1) for more information. "Fast" is the direct opposite of "slow" in all of these usages.
small
Also smalls, small ones, small balls.In eight-ball, to be shooting the solid suit (group) of balls (1 through 7); "you're the small one" or "I've got the smalls". Compare little, solids, reds, low, spots, dots, unders; contrast big.
smash and pray
A variant of hit and hope, but played with unnecessary force, in hopes that the undesirable ball layout on the table is sufficiently re-arranged by careening balls that something good will result for the shooter (even if it's simply a bad leave for the incoming player).
smash-through
The effect of shooting regulation-weight object balls with an old-fashioned over-weight bar table cue ball, such that the cue ball moves forward to occupy (sometimes only temporarily), or go beyond, the original position of the object ball, even on a draw or stop shot, because the mass of the cue ball exceeds that of the object ball. Players who understand smash-through well can use it intentionally for position play, such as to nudge other object balls nearby the target ball. Smash-through also makes it dangerous in bar pool (when equipped with such a cue ball) to pocket straight-on ducks with a stop shot instead of by cheating the pocket because of the likelihood of scratching the cue ball.[10]
snap
Same as break, sense 1.[6][9] See also on the snap.
sneaky pete
A two-piece cue constructed to resemble a house cue, with a near-invisible wood-to-wood joint.[3]:79 The subterfuge often enables a hustler to temporarily fool unsuspecting fish into thinking that he or she is an unskilled banger with no regard for finesse or equipment quality. Many league players also use cheap but solid sneaky petes as their break cues.
snick
A British term for a pot that requires very fine contact between cue ball and object ball. See also feather.
snooker
1.  (noun) The game of snooker.
2.  (verb) To leave the opponent (accidentally or by means of a safety) so that a certain shot on a preferred object ball cannot be played directly in a straight line by normal cueing. It most commonly means that the object ball cannot be hit, because it is hidden by another ball or, more rarely, the knuckle of a pocket (see corner-hooked). It can also refer to the potting angle or another significant point of contact on the object ball, blocking an otherwise more straightforward shot, even if an edge can be seen. A common related adjective describing a player in this situation is snookered. Also known as "to hook", for which the corresponding adjective "hooked" is also common. See also free ball.
3.  (noun) An instance of this situation (e.g. "she's put him in a difficult snooker"). A player can choose a range of shots to get out of a snooker; usually a kick shot will be implemented but semi-massés are often preferred, and in games where it is not a foul, jump shots may be employed that often yield good results for skilled players. "Snooker" is used loosely (when used at all; "hook" is favored) in the US, but has very specific definitions and subtypes (such as the total snooker) in blackball.[7] See also safe.
snooker spectacles
Also snooker specs, snooker glasses.Same as billiards glasses.
snookers required
A phrase used in snooker to describe the scenario whereby there are not enough available points on the table to level the scores for the frame, therefore the trailing player needs his/her opponent to foul in order to be able to make up the deficit. The name comes from the fact that this would normally have to be achieved by placing the leading player in foul-prone situations such as difficult snookers.
soft break
A break shot in which the rack (pack) is disturbed as little as possible within the bounds of a legal shot, in order to force the opponent to have to break it up further. A soft break is desirable in some games, such as straight pool, in which breaking is a disadvantage; and forbidden by the open break rules of other games such as nine-ball and eight-ball.
solids
Also solid, solid ones, solid balls.The non-striped ball suit (group) of a fifteen ball set that are numbered 1 through 7 and have a solid colour scheme (i.e., not including the 8 ball). As in, "I'm solid", or "you've got the solids". Compare lows, smalls, littles, reds, spots, dots, unders; contrast stripes.
special average
Abr. = SA, term from carom billiards. The number indicates the relation between the points and innings (points ÷ innings = SA) a player has made in a single match. E. g. 40 points in 10 innings is a SA of 4.000. Higher numbers indicate better players. see also general average
speed
1.  A player's skill level (subjectively) or numerical handicap (objectively).[6][62]
2.  Rapidity with which a ball, especially the cue ball is rolling on the table. See also pocket speed (sense 2), speed control.
3.  Same as pocket speed (sense 1).
4.  Same as table speed (cloth speed).
speed control
The use of the correct amount of cue ball speed in position play to achieve proper shape for a subsequent shot.[4]:98, 102, 245
speed-induced throw
Throw (object-ball deflection away from the tangent line path of the object ball), induced by ball-against-ball friction being increased by a slow-speed shot prolonging the short length of time to two balls are in contact. A faster, harder shot can be used to avoid this effect, as it reduces the contact time and also reduces the object-ball friction on the cloth so that side spin it has picked up from the impact has less wheel-like, path-curving effect. Speed-induced throw can also be countered to some extent with top spin (follow) or bottom spin (draw), which help resist the object ball's inclination to pick up side-spin that will alter its path (cut-induced throw).[34][35] See throw for more details.
spider
Using a "spider" rest to raise the cue stick over an obstructing blue ball
Also spider rest. A type of rest, similar to a common American-style rake bridge but with longer legs supporting the head so that the cue is higher and can reach over and around an obstructing ball to reach the cue ball. See also swan.
spin
Basic cue tip contact points on the cue ball to impart various forms of spin; top spin is also known as follow, side spin as english, and bottom spin as back spin, draw, or screw.
Rotational motion applied to a ball, especially to the cue ball by the tip of the cue, although if the cue ball is itself rotating it will impart (opposite) spin (in a lesser amount) to a contacted object ball. Types of spin include top spin, bottom or back spin (also known as draw or screw), and left and right side spin, all with widely differing and vital effects. Collectively, they are often referred to in American English as "english", though the term is often reserved for side spin only. The popular introduction of controlled spin in billiards is credited to François Mingaud. See also massé.
spin-induced throw
Also english-induced throw: Throw (object-ball deflection away from the tangent line path of the object ball), induced by ball-against-ball friction being increased by side spin (english) cue ball that is in the same direction as the natural throw angle of the object ball, which also induced a small amount of rolling curve to the path of that object ball.[34][35] (Technically, an intermediary spinning object ball can also induce some throw on the final object ball, though an intentionally spun cue ball can have more much side spin and thus a more noticeable effect.) Application of precise opposite spin (gearing outside english) can counter this effect along with that of cut-induced throw. See throw for more details.
split
1.  Also split shot and split hit. In pool, a type of shot in which two object balls are initially contacted by the cue ball simultaneously or so close to simultaneously as for the difference to be indistinguishable to the eye.[5] In most sets of rules it is a foul if the split is one in which one of the object balls is a (or the only) legal target (ball-on) and the other is not; however, such a split is commonly considered a legal shot in informal bar pool in many areas if it is called as a split and does appear to strike the balls simultaneously).
2.  In pool, the degree to which racked balls move apart upon impact by the cue ball as a result of a break shot.
3.  In snooker, a shot sending the cue ball into the pack of red balls and separating them (after potting the ball-on). At least one split is usually necessary in each frame, since the original triangle of reds does not allow any balls to be potted reliably.
spot (noun)
1.  spot, a: In pool games such as nine-ball, a specific handicap given (e.g., "what spot will you give me?").
2.  spot, a: In snooker, any of the six designated points on the table on which a colour ball is replaced after it has left the playing surface (usually after it has been potted).
3.  spot, a: An (often unmarked) point on the table, at the intersection of two strings. See foot spot, head spot, center spot for examples.
4.  spots: Alternate name for a table's diamonds (sights).[4]:245
5.  spot, the: Also spot ball, spotted ball, the spot. In carom billiards and English billiards, the second player's cue ball, which for the shooting player is another object ball along with the red. Contrast the white ball, the starting player's cue ball.[19]
6.  spots: Also spot balls, spotted balls, the spots. Chiefly British. In a numbered pool ball set, the group of seven balls, other than the black, that are a solid colour with the number on the ball inside a small white spot on the otherwise solid-coloured surface. Also referred to as solids; chiefly American colloquialisms are lows, littles and smalls, while alternative British terms include dots and unders. Contrast stripes.
7.  spot, the: Short for black spot.[12]:9
spot (verb)
1.  In pool, return an illegally pocketed object ball to the table by placement on the foot spot or as near to it as possible without moving other balls (in ways that may differ from ruleset to ruleset).[5]
2.  In snooker, to return a colour ball to its designated spot on the table. Also called re-spot.
3.  In nine-ball, the giving of a handicap to the opponent where they can also win by making a ball or balls other than the 9 ball (e.g. "she spotted me the seven ball").
4.  In eight-ball, one-pocket and straight pool, the giving of a handicap to the opponent where they have to make fewer balls than their opponent does.
5.  In some variants of pool, to place the cue ball on the head spot or as near to it as possible inside the kitchen/baulk, after the opponent has scratched.
spot shot
The situation arising in many pool games where a ball is spotted to the table's foot spot or some other specific location and the cue ball must be shot from the kitchen or the "D". There are diamond system aiming techniques for pocketing such shots without scratching the cue ball into a pocket.[11]:238
spot stroke
Also spot-stroke, spot hazard. A form of nurse shot in English billiards, in which the red ball—which must be spotted to a specific location after each time it is potted, prior to the next shot being taken—is potted in such a way as to leave the cue ball in position to repeat the same shot, permitting a skilled player to rack up many points in a single break of shots in one visit.[11]:238
squeeze shot
Any shot in which the cue ball or an object ball has to squeeze by (just miss with almost no margin for error) another ball or balls in order to reach its intended target.[4]:245[clarification needed]
squirt
Same as cue-ball deflection.[6] Squirt has also been applied metaphorically in sports journalism and the gaming press to describe the escape of a ball or puck from player control.[85][86] However, it remains primarily a cue-sports technical term, and does not appear to be frequently used as jargon in football, hockey, or other sports.
stake
1.  (noun) A player's wager in a money game. Contrast pot, definition 3.
2.  (verb) To provide part or all of a player's stake for a gambling session in which one is not a player,[1] i.e. to be a stakehorse for the player. Same as back.
stakehorse
One who stakes (monetarily backs) a gambling player; a.k.a. backer.[1] "Stakehorse" can also be used as a verb.[9]
stall
1.  To intentionally hide one's "speed" (skill); "he's on the stall."[87]
2.  To intentionally play slowly so as to irritate one's opponent. This form of sharking has been eliminated from many tournaments with a shot clock, and from many leagues with time-limit rules.
stance
A shooter's body position and posture during a shot.[4]:246[5] See also cue action.
stay shot
In the UK, a long-distance shot played to pot a ball close to a pocket with heavy top spin, so that when the cue ball hits the cushion it bounces off but then stops due to the counteraction of the spin. It is not common in competitive play, being more of an exhibition shot.
steering
The lamentable practice of not following through with the cue straight, but veering off in the direction of the shot's travel or the side english is applied, away from the proper aiming line; a common source of missed shots.
stick
Same as cue.
stop shot
Any shot where the cue ball stops immediately after hitting an object ball.[5] Generally requires a full hit.[4]:137, 246
straight eight
Also straight eight-ball.Same as bar pool. Not to be confused with the games of straight pool or straight rail.
straight up
To play even; without a handicap. Also called heads up.
strike rate
In snooker, the average number of frames per century for a given player.
string
1.  A (usually unmarked) line running across the table between one diamond and its corresponding diamond on the opposite rail. See also head string, foot string, long string for examples.
2.  Same as scoring string, a.k.a. wire sense 2. Can be used as a verb, as in "string that point for me, will you?"
3.  A successive series of wins, e.g. of games or frames in a match or race.
4.  Chiefly British; same as lag.
5.  A metaphor for precise control, as in Having the cue ball on a string.
string-off
Also string off. Obsolete:Same as string, sense 4, and lag.[19]
stripes
Also striped ones, striped balls.The ball suit (group) of a fifteen ball set that are numbered 9 through 15 and have a wide coloured bar around the middle. Compare bigs, highs, yellows, overs; contrast solids.
stroke
1.  The motion of the cue stick and the player's arm on a shot;[4]:246
2.  The strength, fluidity and finesse of a player's shooting technique; "she has a good stroke."
3.  See In stroke: A combination of finesse, good judgement, accuracy and confidence.
stroke, catch a
To suddenly be in stroke after poor prior play; "she caught a stroke."
stroke, to be in
See In stroke.
stun run-through
A shot played with stun, but not quite enough to completely stop the cue ball, allowing for a little follow. It is played so that a follow shot can be controlled more reliably, with a firmer strike than for a slow roll. It is widely considered[weasel words] as one of the most difficult shots in the game to master, but an excellent weapon in a player's armory once it has been.
stun shot
A shot where the cue ball has no top spin or back spin on it when it impacts an object ball, and "stuns" out along the tangent line. Commonly shortened to just "stun."
sucker shot
A shot that only a novice or fool would take. Usually because it is a guaranteed scratch or other foul, or because it has a low percentage of being pocketed and is likely to leave the opponent in good position.
suit
A (principally American) term in eight-ball for either of the set of seven balls (stripes or solids) that must be cleared before sinking the 8 ball. Borrowed from card games. Generally used in the generic, especially in rulesets or articles, rather than colloquially by players. See also group for the British equivalent.
surgeon
A player skilled at very thin cut shots, and shots in which a ball must pass cleanly through a very narrow space (such as the cue ball between two of the opponent's object balls with barely enough room) to avoid a foul and/or to pocket a ball.[88] Such shots may be referred to as "surgery", "surgical shots", "surgical cuts", etc. (chiefly US, colloquial). See also feather (US) or snick (UK).
swan
Using a "swan" rest to raise the cue stick over obstructing balls
Also swan rest. A type of rest, similar to a spider in that the head is raised by longer supporting legs, but instead of a selection of grooves on the top for the cue to rest in there is only one, on the end of an overhanging neck, so that a player can get to the cue ball more easily if the path is blocked by two or more obstructing balls. Also known as the goose neck[7]
sweaters
Those who are stakehorsing a match or have side bets on it and are "sweating the action",[51] i.e. nervous about its outcome.
swerve
An unintentional and often barely perceptible curve imparted to the path of the cue ball from the use of english without a level cue. Not to be confused with a swerve shot.
swerve shot
Same as semi-massé. Compare curve shot.

T[edit]

table cloth
Same as cloth.
table roll
A flaw in the table, such as lack of leveling, loose cloth at the fall of a pocket, a divot in the bed, etc., that causes a ball, especially a slow-moving one, to not roll or settle as expected.
table scratch
1.  Failure to hit any legal object ball at all with the cue ball. In most sets of rules, this is a foul like any other. However, in some variants of bar pool a table scratch while shooting for the 8 ball is a loss of game where other more minor fouls might not be, as is scratching on the 8 ball (neither result in a loss of game in professional and most amateur league rules).
2.  By way of drift from the above definition, the term is also applied by many league players to the foul in more standardized rules of failing to drive a (any) ball to a cushion, or to pocket a legal object ball, after the cue ball's initial contact with an object ball.
3.  Uncommonly, and by way of entirely different derivation ("scratch off the table"), it can also mean knocking the cue ball (or more loosely, any ball) completely off the table.
table speed
Subjective assessment of the rapidity with which balls move on the billiard table's cloth (baize). Balls roll faster and farther on "fast" tables with tightly-woven, broken-in, clean cloth as they experience less friction than with "slow" cloth that is dirty or is fuzzy because of a loose weave and cheap material or because it is wearing out. The terms may be used comparatively, as in "this is a really fast table", or "I don't like cloth this slow". Fast cloth can make draw (screw) shots somewhat less effective, as there is less purchase for the cue ball's back spin. On the other hand, slide and stop shots are easier on fast cloth because it is so comparatively smooth.[1]:53 Sometimes called cloth speed.
talc
Also hand talc.White talcum powder placed on a player's bridge hand to reduce moisture so that a cue's shaft can slide more easily. Many establishments do not provide it as too many recreational players will use far more than is necessary and transfer it all over the table's surface, the floor, furniture, etc. Venues that do provide it usually do so in the form of compressed cones about 6–inches tall. Some serious players bring their own, in a bottle or a porous bag that can be patted on the bridge hand. Many players prefer a pool glove. Talc is frequently mistakenly referred to as "hand chalk", despite not being made of chalk.
tangent line
The imaginary line drawn perpendicular to the impact line between the cue ball and an object ball. The cue ball will travel along this line after impact with an object ball if it has no vertical spin on it (is sliding) at the moment of impact on a non-center-to-center collision. See also stun shot and ghost ball.
tank
To purposefully lose games in order to gain a better draft selection or to be more competitive in the future. This is usually performed when a team is out of or unlikely to take part in a league's postseason.
taper
The profile of the shaft of the cue as it increases in diameter from the tip to the joint. A "fast" or "slow" taper refers to how quickly the diameter increases. A "pro" taper describes a shaft that tapers rapidly from the joint size to the tip size so as to provide a long, untapered stroking area.
tapper
A tip tool with fine, sharp points used to roughen the cue tip to better hold chalk after it has become hardened and smooth from repeated impacts with the cue ball. Tappers are firmly tapped on or pressed against the tip. Scuffers serve the same purpose, but are used differently.
template
1.  See pocket template.
2.  See racking template.
3.  See training template.
tempy
The ability to snooker someone without actually being a snooker
thin
See overcut.
three-foul rule
The three-foul rule describes a situation in which a player is assessed a defined penalty after committing a third successive foul. The exact penalty, its prerequisites and whether it is in place at all, vary depending on the games. In nine-ball and straight pool, a player must be the told he is on two fouls in order to transgress the rule, and if violated, results in a loss of game for the former and a special point penalty of a loss of fifteen points (plus one for the foul itself) in the latter together with the ability to require the violator to rerack and rebreak. In WEPF eight ball, it is a loss of game if a player commits a third foul while shooting at the black. In snooker, three successive fouls from a non-snookered position result in forfeiting the frame. Repeat fouls from a snookered position are quite common – Dave Harold holds the record in a competitive match, missing the same shot 14 successive times.
throw
The normal phenomenon, present to some degree on all cut shots, whereby the object ball is pushed in a direction slight off the pure "ghost ball" contact angle between the two balls. Throw is caused by the friction imparted from the first, moving ball sliding or rotating against the second, stationary ball.[5] Same as object-ball deflection. While throw is most easily observed between the cue ball and an object ball, it also happens between two or more object balls, which is one of the factors that makes combination shots challenging.

The amount of this deflection of an object ball from its expected path is increased by several things, including by dirty or pitted balls that briefly grip each other more, by a thick cut-shot angle that provides for extended friction between the balls (cut-induced throw), by slow ball-contact speed (speed-induced throw) for the same reason, by stun shots for the same reason, and by the object ball being impacted by a ball that is rapidly side-spinning (spin- or english-induced throw), which causes the object ball to roll in a curve more toward that throw direction. Throw is reduced by higher-speed impact, by draw or follow (bottom or top spin), and by side-spin counter to the direction of the natural throw. Skilled players thus often shoot cut shots with a small amount of outside english – gearing outside english – to neutralize the cut-induced throw that widens the shot away from the tangent line, though other techniques may be required instead or in combination with that, depending on the desired cue-ball position at the end of the shot.[34][35]

tickie
A shot in which the cue ball is driven first to one or more rails, then hits an object ball and kisses back to the last rail contacted. It is a common shot in carom games, but can be applied to such an instance in any relevant cue sport. In pool, it is most often used as a form of short-distance clearance shot.
tied up
Describing a ball that is safe because it is in close proximity to one or more other balls, and would need to be developed before it becomes pottable.
tight
1.  Describing a situation where a pot is made more difficult, either by a pocket being partially blocked by another ball so that not all of it is available, or the cue ball path to the object ball's potting angle involves going past another ball very closely.
2.  Describing pockets that are themselves narrower than average, making for a more challenging table.
3.  Chiefly British: A resting ball that is in actual contact with a cushion is said to be "tight" to that cushion. The chiefly American term "frozen" means the same thing, except that it can also apply to a ball in contact with one or more other balls rather than with a cushion.
time shot
Any shot in which the cue ball moves another ball to a different position and then rebounds off one or more rails to contact the object ball again (normally in an attempt to pocket it or score a billiard).[5]
timing
The ease with which a player generates cue power, due to well-timed acceleration of the cue at the appropriate point in a shot.
tip
Same as cue tip.
tip clamp
A small clamping tip tool used to firmly hold and apply pressure to a replacement cue tip until the glue holding the tip to the ferrule has fully dried.
tip tool
Also tiptool, tip-tool.Any of a class of maintenance tools for cue tips, including shapers, scuffers, mushroom trimmers, tappers, burnishers and tip clamps. Road, league and tournament players often carry an array of tip tools in their cases. The term is not applied to cue chalk.
titty
Also tittie; plural titties.Same as knuckle. By analogy to the human breast.
titty-hooked
Also tittie-hooked.Same as corner-hooked.
ton
In snooker, same as century.
top
1.  Chiefly British: The half of the table in which the object balls are racked (in games that use racked balls). This usage is conceptually opposite that in North America, where this end of the table is called the foot. In snooker, this is where the reds are racked, nearest the black spot; this is the area in which most of the game is usually played. Contrast bottom.
2.  Chiefly American: Exactly the opposite of the British usage above – the head end of the table. No longer in common usage.
3.  Short for top spin, i.e. same as follow.
top cushion
Chiefly British: The cushion on the top rail. Compare foot cushion (U.S.); contrast bottom cushion.
top-of-the-table play
This technique involves all three balls being grouped in close proximity at the top end of the table and scoring with a succession of short-range pots and cannons. A typical starting point is with the red placed on its spot, object white on or near the centreline somewhere between the spot and the top cushion, and the cueball posed nearby to pot the red or make a gentle cannon. If the pot, then it should be played so as to leave the cueball in a good position for the next shot. If the cannon, then the purpose is to disturb the object white as little as possible and finish clear to pot the red that has been left near the corner pocket. Then in potting the red the cueball must again be left in a good position for the next shot, and so on. This form of play makes it possible to compile really big breaks in relatively short time.
top rail
Chiefly British: The rail at the Top of the table. Compare foot rail (U.S.); contrast Bottom rail.
top spin

Also topspin, top-spin, top.

Same as follow. Contrast bottom spin, back spin. See illustration at spin.
total clearance
A term used in snooker for the potting of all the balls that are racked at the beginning of the frame in a single break (run). The minimum total clearance affords 72 points (barring multiple reds being potted on a single stroke), in the pattern of red then yellow repeatedly until all reds are potted, then all of the colour balls. The maximum break is 147 (barring a foul by the opponent immediately before the break began).
total snooker
In blackball,[7] a situation where the player cannot see any of the balls she/he wants to hit due to obstruction by other balls or the knuckle of a pocket. The player must call "total snooker" to the referee, which allows a dispensation to the player from having to hit a cushion after contacting the object ball, which is otherwise a foul.
touching ball
Touching ball with red ball
In snooker, the situation in which the cue ball is resting in contact with an object ball. If the object ball is a ball that may legally be hit, then it is allowable to simply hit away from it and it counts as having hit it in the shot. If that ball moves, then a push shot must have occurred, in which case it is a foul. This rule is sometimes applied to British pool as well as snooker. In American-style pool, and in carom billiards, a less stringent definition of a push shot applies; see frozen.
tournament card
Jargon for a tournament chart, showing which players are playing against whom and what the results are. Often shortened to card.
treble
Same as triple.
treble century
Same as triple century.
training template
Training template
A thin sheet of rigid material in the size and shape of a physical ball rack (e.g. a diamond for nine-ball), with holes drilled though it, which is used to make permanent divots in the cloth of the table, one at a time for each ball in the racking pattern, by placing the template on the table, and then a ball in one of the holes in the template by tapping it sharply from above to create the cloth indentation. The holes are spaced slightly closer than the regulation ball width of 212 inch (57.15 mm) apart, so that when the balls settle partially into their divots, the outer sides of these indentations create ball-on-ball pressure, pushing the balls together tightly. The purpose of the template is to do away with using a physical rack, with racking instead being performed simply by placing the balls into position, and the divots aligning them into the tightest possible formation automatically. This prevents accidental loose racks, and also thwarts the possibility of cheating by manipulating the ball positions while racking. The European Pocket Billiard Federation (EPBF, Europe's WPA affiliate organization) has adopted this racking technique for its professional Euro-Tour event series.[89] See also racking template, pocket template.
triangle
Racking up a game of cribbage pool using the triangle rack, with the 15 ball in the middle, no two corner balls adding up to 15, and the apex ball on the foot spot.
1.  A rack in the form of an equilateral triangle. There are different sizes of triangles for racking different games (which use different ball sizes and numbers of balls),[5] including the fifteen ball racks for snooker and various pool games such as eight-ball and blackball. A larger triangle is used for the twenty-one ball rack for baseball pocket billiards).[5] The smallest triangle rack is employed in three-ball (see illustration at that article) but is not strictly necessary, as the front of a larger rack can be used, or the balls can be arranged by hand. 2.  The object balls in triangular formation, before the break shot, after being racked as above (i.e., same as rack, definition 2). Principally British. (See also pyramid.)
trick shot
An exhibition shot designed to impress either by a player's skill or knowledge of how to set the balls up and take advantage of the angles of the table; usually a combination of both. A trick shot may involve items otherwise never seen during the course of a game, such as bottles, baskets, etc., and even members of the audience being placed on or around the table.
triple
Also treble.A British term for a type of bank shot in which the object ball is potted off two cushions, especially by sending it twice across the table and into a side pocket. Also called a two-cushion double.
triple century

Also treble century, triple-century break, treble-century break.

See double century.
turn
Same as visit.
two-cushion double
Same as triple.
two-pot-rule
two-shot carry
A rule in blackball[7] whereby after an opponent has faulted and thus yielded two shots, if the incoming shooter pots a ball on the first shot, (s)he is still allowed to miss in a later shot and take a second shot in-hand (from the "D" or from baulk, or if the opponent potted the cue ball, from anywhere)—even on the black, in most variants. Also called the "two visits" rule; i.e., the two penalty shots are considered independent visits to the table, and the limiting variants discussed at two shots below cannot logically apply.
two shots
In blackball,[7] a penalty conceded by a player after a fault. The incoming opponent is then allowed to miss twice before the faulting player is allowed another visit. Many local rules state the in-hand from the D (see D, the) or baulk (or if the opponent potted the cue ball, from anywhere) nature of the second shot is lost if a ball is potted on the first shot, that it is lost if the ball potted in the first shot was that player's last coloured ball (object ball in their group), and/or that there is only ever one shot on the black after a fault. See two-shot carry for more detail on a sub-rule that may apply (and eliminate the variations discussed here).
two visits
See two-shot carry.
two-way shot
1.  A shot in which if the target is missed, the opponent is safe or will not have a desirable shot;
2.  A shot in which there are two ways to score;
3.  A shot in which a second ball is targeted to be pocketed, broken out of a cluster, repositioned or some other secondary goal is also intended.

U[edit]

umbrella shot
A three cushion billiards shot in which the cue ball first strikes two cushions before hitting the first object ball then hits a third cushion before hitting the second object ball. So called because the shot opens up like an umbrella after hitting the third rail. Umbrella shots may be classified as inside or outside depending on which side of the first object ball the cue ball contacts.
umpire
Chiefly American, and largely obsolete: Same as referee.[19] Derives from the usage in baseball.
undercut

Also under-cut.

1  To hit the object ball with not enough of a cut angle; hitting the object ball too full or "fat". It is a well-known maxim that overcutting is preferable to undercutting because of the principle of the "professional side of the pocket". May be used as a noun: "That was a bad undercut."
2.  On snooker and English billiards tables, to trim back (usually by filing and sanding, not actually cutting) the underside of the protruding knuckle of the cushion, a.k.a. the nose of the cushion, from where the cushion starts to curve into the pocket until it ends inside the pocket jaws.[46]:8 The result is a cushion face at the knuckle that angles inward toward where the base of the rail meets the bed of the table, instead of one that is perpendicular to the bed.[46]:8 At this point it is thus more like a triangular pool cushion profile, with its "backboard" effect, than a sideways-L-shaped snooker cushion profile. Undercut knuckles make for an easier pocket to pot balls in from an angle – a "faster pocket speed" – because they raise the contact point between cushion and ball to above the centre of the ball,[46]:8 reducing the tendency of the ball to be rebounded away. Also used as a noun: "The amount of the undercut has a major effect on pocket playability."
unders
Same as solids, in New Zealand.[64] Compare little, small, reds, low, spots, dots; contrast overs.
unintentional english
Inadvertent english placed on the cue ball by a failure to hit it dead center on its horizontal axis. It is both a common source of missed shots and commonly overlooked when attempts are made to determine the reason for a miss.[4]:89 In UK parlance this is usually called 'unwanted side'.
up-table
Toward the head of the table.

V[edit]

velcro
A British term describing when a ball is tight on the cushion and a player sends the cue ball to hit both the object ball and the rail at nearly the same time; the object ball, ideally, stays tight to the rail and is thus "velcroed" to the rail. Inside english is often employed to achieve this effect, hitting slightly before the ball. The movement of a ball just next to the rail (but not the shot described to achieve this movement) is called hugging the rail in both the UK and the US.
visit
One of the alternating turns players (or doubles teams) are allowed at the table, before a shot is played that concedes a visit to his/her opponent (e.g. "he ran out in one visit"). Usually synonymous with inning as applied to a single player/team, except in scotch doubles format.

W[edit]

wall rack
1.  A one-piece or two-piece item of wall-mounted furniture designed to store cue sticks and sometimes other accessories such as the mechanical bridge (rest), balls, chalk, etc., when not in use. May consist of two small pieces of wood, or be an elaborately decorative large work of carpentry. Contrast Cue stand.
2.  Same as scoring rack.
warrior
An object ball positioned near a pocket so that another object ball shot at that pocket will likely go in off the warrior, even if aimed so imperfectly that if the warrior had been absent, the shot likely would have missed. Usually arises when a ball is being banked to the pocket.
way
1.  Term for object balls in the game of Chicago that are each assigned as having a set money value; typically the 5, 8, 10, 13 and 15.[clarification needed]
2.  In games where multiple balls must be pocketed in succession to score a specific number of points, such as cribbage pool or thirty-one pool, when the last ball necessary to score has been potted, the points total given is referred to as a "way".[citation needed] This is a usage borrowed from card games.
weight
To "give someone weight" is to give them a handicap to compensate for notable differences in skill level. Compare spot (noun), sense 1.
white ball

Also the white.

1.  Alternate name for the cue ball.
2.  In carom billiards games and English billiards, a more specific term for the starting opponent's cue ball, which for the shooting player is another object ball along with the red. Contrast spot ball, the other player's cue ball.[19]
whitewash
Principally British: In snooker, if a player wins all of the required frames in a match without conceding a frame to their opponent, for example, if a player wins a best-of-nine-frames match with a score of 5–0, this is referred to as a "whitewash". The term is based on a similar term used in the card game of "Patience" in the UK. However, it is not used in the context of a 1–0 winning scoreline in a match consisting of a single frame.
whitey
Alternate name for the cue ball.[13]
wild
When a ball is given as a handicap it often must be called (generally tacit). A wild handicap means the ball can be made in any manner specifically without being called.
wing ball
Either of the balls on the lateral extremities of a racked set of balls in position for a break shot; the two balls at the outside of a 15-ball rack in the back row, or the balls to the left and right of the 9 ball in nine-ball's diamond rack-shaped opening set up position.[6]:121 In nine-ball it is seen as a reliable sign of a good break (which is normally taken from close to either cushion in the kitchen) if the opposite wing ball is pocketed. See also break box.
wing shot
Shooting at an object ball that is already in motion ("on the wing") at the moment of shooting and cue ball impact; it is a foul in most games, and usually only seen in trick shots and in speed pool.
winning hazard
Also winner, largely obsolete. A shot in which the cue ball is used to pot another ball.[5][11]:275 In snooker and most pool games doing this is known as potting, pocketing or sinking the targeted ball. The term derives from this hazard winning the player points, while losing hazards cost the player points, in early forms of billiards. Whether the ball is an object ball or an opponent's cue ball depends upon the type of game (some have two cue balls). The move will score points in most (but not all) games in which hazards (as such) apply, such as English billiards (in which a "red winner" is the potting of the red ball and a "white winner" the potting of the opponent's cue ball, each worth a different number of points).[11]:275 Contrast losing hazard.
wipe its feet
British term referring to the base or metaphorical "feet" of a ball that rattles in the jaws of a pocket before eventually dropping. Usually said of an object ball for which the intention was to pot it.[6]:121
wire, the
A scoring wire at Booches in Columbia, Missouri, with a sign stating "please do not use this wire"
1.  Also scoring wire, score wire.Actual wire or string with multiple beads strung (like an abacus) used for keeping score. Beads may be numbered or, more commonly, are in series of nine small beads representing 1s punctuated by larger beads representing 10s. Scoring strings are usually strung over the table, above the lights, but may be mounted on the wall. Points "on the wire" are a type of handicap used, where a weaker player will be given a certain number of points before the start of the game.[47]:281, 292
2.  The grapevine in the pool world, carrying news of what action is taking place where in the country.[citation needed]
wired
And wired combination/combo, wired kiss, etc.Same as dead (and variants listed there).
wood
A slang term for a cue, usually used with "piece", as in "that's a nice piece of wood". Contrast firewood.
wrap
Also wrapping, grip.A covering of leather, nylon string, Irish linen or other material around the area of the butt of a cue where the cue is normally gripped.[4]:246

Y[edit]

yellow ball

Also yellow(s), the yellow(s).

1.  In snooker, the lowest-value colour ball, being worth two points.[11]:278 It is one of the baulk colours. In some (especially American) snooker ball sets, it is numbered "2" on its surface. It is placed on the yellow spot.[11]:278[12]:10
2.  In blackball, one of two groups of seven object balls that must be potted before the eight ball; compare stripes; contrast red ball.[7]
yellow spot
The spot (usually not specially marked because it is obvious) on a snooker table at which the yellow ball is placed. Regardless of table size, it is the intersection of the "D" and the balk line on the breaker's right side.[11]:278[12]:10 The left-to-right order of the green, brown and yellow balls is the subject of the mnemonic phrase "God bless you".[11]:115
yellow pocket
In snooker, the corner pocket that is closest to the yellow spot.

Z[edit]

zone
Also in the zone.Describes an extended period of functioning in dead stroke ("she's in the zone").[6]:121 Sometimes capitalized for humorous effect.

References[edit]

  1. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br Shamos, Michael Ian (1993). The Illustrated Encyclopedia of Billiards. New York: Lyons & Burford. ISBN 1-55821-219-1.
  2. ^ a b "Crack Billiards Players in Tournament". Brooklyn Daily Eagle. Brooklyn, New York: 4. February 22, 1895. Archived from the original on June 12, 2011. Retrieved August 19, 2008.
  3. ^ a b Mataya Laurance, Ewa; Shaw, Thomas C. (1999). The Complete Idiot's Guide to Pool & Billiards. New York: Alpha Books. Various pages. ISBN 0-02-862645-1.
  4. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t Knuchell, Edward D. (1970). Pocket Billiards with Cue Tips. Cranbury, New Jersey: A. S. Barnes and Co. ISBN 0-498-07392-0.
  5. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw bx by bz ca cb cc cd ce cf cg ch ci cj ck cl cm cn co cp cq cr cs ct cu cv cw cx cy cz da db dc dd de df dg dh di BCA Rules Committee (November 1992). Billiards: The Official Rules and Record Book. Iowa City: Billiard Congress of America. ISBN 1-878493-02-7.
  6. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag Brandt, Dale (2006). A Pool Player's Journey. New York: Vantage Press. pp. 86, 91–116. ISBN 978-0-533-15176-9.
  7. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p World Eight-ball Pool Federation Eight-ball Rules, 2004, Perth, WA, Australia – These are also the rules of the English Pool Association and other national WEPF affiliates.
  8. ^ a b "The Smart Table Coin-op". DiamondBilliards.com. Diamond Billiard Products.
  9. ^ a b c d e The Color of Money (film), Richard Price (screenplay, based on the novel by Walter Tevis), Martin Scorsese (director), 1986; uses a lot of pool terminology in-context.
  10. ^ a b c Givens, R. [Randi] (2004). The Eight Ball Bible: A Guide to Bar Table Play (illustrated ed.). Eight Ball Press. ISBN 0-9747273-7-7.
  11. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao Shamos, Mike (1999). The New Illustrated Encyclopedia of Billiards. New York: Lyons Press. ISBN 1-55821-797-5.
  12. ^ a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac Official Rules of the Games of Snooker and English Billiards (PDF). Bristol, England, UK: World Professional Billiards & Snooker Association. 2011. Archived from the original (PDF) on 2015-04-13. Retrieved 2011-12-24.
  13. ^ a b c d e SportsNet New York broadcast of 2006 US Open Nine-ball Championship (aired December 7, 2007). Rodolfo Luat vs. Rob Saez. In-context commentary by pool pro Jerry Forsyth.
  14. ^ "Blackball Rules". WPA-Pool.com. World Pool-Billiard Association. 2012. Archived from the original on 2013-02-24.
  15. ^ "bouclée". Collins English Dictionary (5th [online] ed.). New York: HarperCollins (News Corp.). 2012 [2000].
  16. ^ a b Jewett, Bob (February 2008). "Killing Me Softly?: The Outbreak of the Soft Break Threatens the Game of 9-ball". Billiards Digest. 30 (3). Chicago: Luby Publishing. pp. 34–35. ISSN 0164-761X.CS1 maint: postscript (link)
  17. ^ Panozzo, Mike (February 2008). "Long Live the Cup!". Billiards Digest. 30 (3). Chicago: Luby Publishing. pp. 34–35. ISSN 0164-761X.CS1 maint: postscript (link)
  18. ^ Simpson, Brad (1996). Rubino, Paul; Stein, Victor (eds.). Blue Book of Pool Cues (1st ed.). Blue Book Publications. p. 103. ISBN 1-886768-02-1.
  19. ^ a b c d e f g h i j k l "Saw Good Billiards: Union Leaguers Entertained by Four Star Cue-wielders". Brooklyn Daily Eagle: 8. December 20, 1893. Archived from the original on June 12, 2011. Retrieved August 19, 2008.Usage clearly demonstrated in context. NB: Each section of the newspaper page scans on this site can be clicked for a readable closeup.
  20. ^ Tucker, Joe. "Rulebook: Guidelines for American Rotation (AR)". AmericanBilliardClub.com. American Billiard Club. Retrieved September 29, 2014.
  21. ^ Philp, Robert Kemp, ed. (1884). "2595. Troco or Lawn Billiards". Enquire Within upon Everything (69th ed.). London: Houlston and Sons. p. 365. Retrieved 8 March 2019 – via Internet Archive.
  22. ^ Harper, Douglas (2001). "Carom". Online Etymology Dictionary. Retrieved January 31, 2007.
  23. ^ Lexico Publishing Group, LLC (2006). Carom – Dictionary.com. Retrieved January 31, 2007.
  24. ^ Clark, Neil M. (May 1927). "The World's Most Tragic Man Is the One Who Never Starts". The American. Archived from the original on August 25, 2006. Retrieved February 26, 2009.
  25. ^ U.S. Patent 0,578,514, March 9, 1897
  26. ^ Capelle, Philip B. (1995). Play Your Best Pool. Billiards Press. p. 17. ISBN 978-0-9649204-0-8.
  27. ^ Green, Jonathon (1987). Dictionary of Jargon. London: Routledge. p. 112. ISBN 978-0-7100-9919-8. Retrieved February 26, 2009. Chinese snooker n
  28. ^ Loy, Jim (2000). "The Chuck Nurse". Jim Loy's Billiards/Pool Page. Archived from the original on January 28, 2007. Retrieved February 24, 2007.
  29. ^ a b Alciatore, David G. (2020). "Pool Ball 'Cling,' 'Skid,' or 'Kick'". Billiards and Pool Principles, Techniques, Resources. Fort Collins: Colorado State University. Retrieved March 7, 2021 – via Billiards.ColoState.edu. See also the attached media in this source (mostly served via YouTube). Deeper in the site are also technical proofs which may be of interest to readers with a physics and engineering background.
  30. ^ BBC Sport video investigating the cause of cling (a.k.a. kicks or skid); retrieved 4 May 2007
  31. ^ a b c Kilby, Ronald (May 23, 2009). "So What's a Carom Cue?". CaromCues.com. Medford, OR: Kilby Cues. Archived from the original on June 24, 2008. Retrieved November 20, 2009.
  32. ^ a b Fels, George (2000). Pool Simplified, Somewhat. Mineola, New York: Courier Dover Publications. pp. 9, 88–89. ISBN 0-486-41368-3.
  33. ^ MSG+ re-broadcast of the 2011 Mosconi Cup 9-Ball Championship, final (aired August 12, 2012, 1:00 p.m.). Shane Van Boening and Johnny Archer vs. Nick van den Berg and Niels Feijen. In-context commentary at 18 min. in by pro and pool and billiards writer Jerry Forsyth: "He left the rock in a perfect line."
  34. ^ a b c d e f Alciatore, David G. (2020). "Outside and Gearing English or Sidespin". Billiards and Pool Principles, Techniques, Resources. Fort Collins: Colorado State University. Retrieved March 7, 2021 – via Billiards.ColoState.edu. See also the attached media in this source (mostly served via YouTube).
  35. ^ a b c d e f Alciatore, David G. (January 2007). "Throw – Part IV: Inside/outside English" (PDF). Illustrated Principles. Billiards Digest. Chicago: Luby Publishing. Retrieved March 7, 2021 – via Billiards.ColoState.edu.
  36. ^ Mathavan, S.; Jackson, M. R.; Parkin, R. M. (September 2009). "Application of high-speed imaging to determine the dynamics of billiards" (PDF). American Journal of Physics. American Association of Physics Teachers. 77 (9): 792. Bibcode:2009AmJPh..77..788M. doi:10.1119/1.3157159. Retrieved June 24, 2016.
  37. ^ Cross, Rod (July 2010). "The polar moment of inertia of striking implements". Sports Technology. 3 (3): 215–219. doi:10.1080/19346182.2011.564287. S2CID 39388180. Archived from the original on July 1, 2016. Retrieved June 24, 2016. Alt URL
  38. ^ a b c "APTSA Rules". TrickShotProductions.com. Watertown, Massachusetts: Artistic Pool & Trick Shot Association. 2008. Retrieved August 27, 2008.
  39. ^ a b SportsNet New York broadcast of 2006 US Open Nine-ball Championship (aired November 29, 2007). John Schmidt vs. Tyler Eddy. In-context commentary by pool pro Danny DiLiberto. "[John] Schmidt unbelievably dogs a straight in eight ball."
  40. ^ "Geet Sethi crowned World Billiards Champion for the 8th Time!". TNQ.in. TNQ Sponsorship (India) Pvt. Ltd. 2006. Retrieved November 30, 2007. Establishes usage.
  41. ^ "2007 World Professional Billiards Championship". EABAonline. English Amateur Billiards Association. 2007. "Tournaments" section. Retrieved December 1, 2007.
  42. ^ "Sethi's world record billiards break surpassed by Gilchrist". Daily News and Analysis. PTI. October 6, 2007.
  43. ^ Scott Wills speaking as the character Wayne; Kirk Torrance as character Holden; Hamish Rothwell, director (2001). Stickmen (DVD). New Zealand: Monarch. Event occurs at 1:08:58, beginning of Wayne's run-out off the break; 1:10:54, conclusion of perfect run-out without opponent, Caller, ever getting a chance to shoot or Wayne accidentally pocketing any of Caller's balls; 1:11:10, Wayne calls his defeat of Caller "a down-trou"; 1:12:20, Holden demands a down-trou after a Wayne/Caller fight over the matter is broken up, using the noun "down-trou" to refer to the act of dropping one's pants.
  44. ^ World Championship: What makes the perfect snooker player? BBC Sport, 19 April 2018.
  45. ^ Lassiter, Luther; Sullivan, George (1965). Billiards for Everyone. New York: Grosset & Dunlap. p. 35.
  46. ^ a b c d e f Stooke, Michael P. (March 14, 2010). "Definitions of Terms used in Snooker and English Billiards". SnookerGames.co.uk. Dorset, England: self-published. This tertiary source reuses information from other sources without citing them in detail. Stooke is a snooker instructor and writer whose work appears to be presumptively reliable, based on the sources he does cite throughout his materials.
  47. ^ a b Leider, Nicholas (2010). Pool and Billiards for Dummies. Hoboken, New Jersey: Wiley. ISBN 978-0-470-56553-7. Retrieved April 3, 2010.
  48. ^ ESPN broadcast of 2007 WPBA Great Lakes Classic, second semi-final. Helena Thornfeldt vs. Ga-Young Kim (May 13, 2007). In-context commentary on rack 10 by pool pro Dawn Hopkins.
  49. ^ ESPN2 broadcast of 2007 International Challenge of Champions, first semi-final (September 12, 2007). Thorsten Hohmann v. Niels Feijen. In-context commentary on rack 7 of second set by pool pro Allen Hopkins. "He's hitting everything like he's got the cue ball on a string."
  50. ^ a b ESPN Classic broadcast of 1995 Gordon's 9-Ball Championship (August 14, 2007), second semi-final. (Loree Jon Jones vs. Gerda Hofstatter). Direct definition of "on the hill" for viewers and two in-context uses of "hill-hill" in commentary by pool pro Vicki Paski.
  51. ^ a b c d e SportsNet New York broadcast of 2006 US Open Nine-ball Championship (aired October 19, 2007). Marcus Chamat vs. Ronato Alcano. In-context commentary by pool pros Danny DiLiberto and Jerry Forsyth.
  52. ^ ESPN Classic broadcast of 2002 BCA Open 9-ball Championship, final (May 16, 2002). Charlie Williams v. Tony Robles. In-context commentary on rack 8 by pool pro Mike Sigel. Rebroadcast and viewed March 27, 2009.
  53. ^ ESPN2 broadcast of 2007 World Summit of Pool, final (September 17, 2007). Alex Pagulayan v. Shane Van Boening. In-context commentary on rack 11 by pool pro Charlie Williams. [Following a safety] "He put Shane in jail here; this is a tough shot."
  54. ^ ESPN broadcast of 2008 BCA GenerationPool.com Women' 9-Ball Championship, final (aired July 19, 2008). Ga-Young Kim vs. Xiaoting Pan. In-context commentary on rack 10 by pool pro Ewa Mataya Laurance: "The field has gotten so much stronger; there are no easy matches anymore—you know—your first match you have to play jam up."
  55. ^ "Crucial 'Kick' – Snooker Player's Worst Nightmare" (MP4/HTML5 video). Snooker Planet. October 11, 2019 – via YouTube. Excerpts from professional snooker matches with detailed kick-related observations by professional commentators, with slow-motion replays.
  56. ^ Everton, Clive (1986). The History of Snooker and Billiards. Haywards Heath, England: Partridge Press. pp. 8–11. ISBN 1-85225-013-5. Revised version of The Story of Billiards and Snooker, 1979
  57. ^ Lexico Publishing Group, LLC (2006). Mark – Dictionary.com. Retrieved February 19, 2007.
  58. ^ a b Player Handbook: BCA Pool League / USAPL: USA Pool League Player Handbook (2009–2010 Edition). "USA Pool League Match Play Rules Archived 2011-07-15 at the Wayback Machine". June 1, 2009. Henderson, NV: BCA Pool League.
  59. ^ Lexico Publishing Group, LLC (2006). Nap – Dictionary.com
  60. ^ Holt, Richard (1989). Sport and the British: A Modern History. Oxford University Press. p. 191. ISBN 0-19-285229-9.
  61. ^ billiardsforum.info (2007). Billiard, Pool, and Snooker terms and definitions. Retrieved March 16, 2007
  62. ^ a b Shaw, Thomas C. (May 1998). "The Legendary Weenie Beenie". Pool & Billiard Magazine. 16 (5): 59. ISSN 1049-2852. It was almost as if during his years of learning that he'd been laying down the lemon. They expected the speed of the old Beenie. 'But I had improved.'
  63. ^ Mizerak, Steve; Mataya Laurance, Ewa; Forsyth, Jerry (2003). Quick-Start Guide to Pocket Billiards. New York: McGraw-Hill. p. 87. ISBN 0-07-141520-3.
  64. ^ a b Robbie Magasiva speaking as the character Jack; Hamish Rothwell, director (2001). Stickmen (DVD). New Zealand: Monarch. Event occurs at 1:09:27.
  65. ^ "Rules of the Game of Snooker" (PDF). Surrey, BC, Canada: British Columbia Cue Sports Society. 1995. Retrieved December 25, 2011. There are four templates, two for the centre pockets and two for the end pockets. Each template is marked with authorization marks and date stamped. For tournament play the pockets need to be set to current standards.
  66. ^ Owen, John (18 October 2020). "Teaser 3030: Pot Success". The Sunday Times. Retrieved 3 May 2021.
  67. ^ ESPN broadcast of 2007 WPBA Great Lakes Classic, second semi-final. Helena Thornfeldt vs. Ga-Young Kim. In-context commentary on rack 10 by pool pro Dawn Hopkins.
  68. ^ a b FSN New York broadcast of 2006 Mosconi Cup (August 21, 2007). Team USA members (Johnny Archer and Corey Deuel) vs. Team Europe members (Thomas Engert and David Alcaide). In-context commentary on rack 7 by pool pros Jim Wych and Jerry Forsyth: "You try and overcut it a little bit if you miss it...if you hit it thick you'll sell out...this is called missing it on the pro side."
  69. ^ a b ESPN broadcast of 2007 Cuetec Cues 9-Ball Championship (aired on December 23, 2007), second semifinal: (Ga-Young Kim vs. Kelly Fisher). In context commentary by pool pro Ewa Mataya Laurance.
  70. ^ a b "Russian Game Popular: New Billiard Version Is Gaining Favor Among Manhattan Cuemen". The New York Times. September 1, 1916. p. 11.
  71. ^ a b c d e "Magic Ball Rack". MagicBallRack.com. Magic Ball Rack. 2010. pp. "FAQ", "Products", "Endorsed Pro" and other pages. Retrieved September 26, 2010.
  72. ^ a b troyroy78 (September 8, 2009). "Magic Ball Rack Introduction (Perfect Rack Everytime)". Avondale, Arizona: AZBilliards, Inc. pp. "Forums" section. Retrieved September 26, 2010.
  73. ^ "Van Boening Wins 10-Ball Ring Game". AZBilliards.com. op. cit. January 5, 2008. pp. "Independent Event" section. Archived from the original on January 7, 2008. Retrieved May 24, 2008.
  74. ^ MSG Plus broadcast of day 3 of the 2008 Mosconi Cup. Mika Immonen vs. Rodney Morris. In-context commentary by pool pro Jerry Forsyth on rack 4: "What a beautiful layout for Immonen. He could not have asked for a better pattern to play. The first five balls are all down at the same end of the table; he doesn't need to make the cue ball do a lot of work; this is a road map". Rebroadcast on April 5, 2009
  75. ^ ESPN Classic broadcast of 1995 Gordon's 9-Ball Championship (August 10, 2007), first semi-final. (Jeanette Lee (quoted) vs. Vivian Villarreal). In-context commentary by pool pro Vicki Paski on rack six: "there's good rolls and bad rolls..."
  76. ^ Philp, Robert Kemp, ed. (1872). "2324. Terms Used in the Game". Enquire Within upon Everything (44th ed.). London: Houlston and Sons. p. 332. Retrieved 8 March 2019 – via Internet Archive.
  77. ^ "Official rules of the games of snooker and English billiards" (PDF). wpbsa.com. World Professional Billiards and Snooker Association. November 2019. Retrieved 23 June 2020.
  78. ^ [1]
  79. ^ "Chicago Billiards Tourney". The New York Times. January 16, 1898. p. 4. Retrieved August 15, 2008.
  80. ^ World Rules of 5-pin Billiard Archived September 28, 2007, at the Wayback Machine, Chapter II ("Equipment"), Article 12 ("Balls, Pins, Chalk"), Section 2; Union Mondiale de Billard, Sint-Martens-Latem, Belgium, 1997 (official online PDF scan, accessed 11 March 2007)
  81. ^ Rule Book: Snooker, Devil's Pool, Billiards, American Pool, Eight Ball, Fifteen Ball, Continuous and Rotation Pool. Fortitude Valley, Queensland: Webb & Sons. 2007 [c. 1950s]. pp. 6–7. This appears to be a reprint of an older work, of unknown provenance, dating to the mid 20th century judging by its typeface and layout. It has also been reprinted, under a slightly different title, and again ca. 2007 by Australian gaming equipment dealer PowerPlay, but in an inferior pressing that makes parts of it illegible. The Webb edition was procured from NPC Amusements, 2008, Australia, and they may be the sole distributor, since the demise of PowerPlay.
  82. ^ Day, Gary (writer, supporting actor); Marinos, Lex (director); Bisley, Steve (lead role) (1992). Hard Knuckle (VHS (NTSC)). London: Hemdale. UPC 732302715039. Retrieved February 1, 2008.
  83. ^ Stein, Victor; Rubino, Paul (2008). The Billiard Encyclopedia (3rd ed.). New York: Balkline Press. ISBN 978-0-615-17092-3. (First ed. pubd. 1994.)CS1 maint: postscript (link) Many illustrations are provided.
  84. ^ Byrne, Robert (1990). Advanced Techniques in Pool and Billiards. San Diego, California: Harcourt Trade Publishers. p. 37. ISBN 0-15-614971-0. OCLC 20759553.
  85. ^ Newell, Sean (September 20, 2015). "Danny Amendola Makes Ridiculous Catch to Put Bills Out of Their Misery". Vice Sports. Vice Media. Retrieved June 24, 2016.
  86. ^ Gardner, Matt (September 22, 2010). "NHL 11 Review: Icing on the Cake". Dealspwn.com. Retrieved June 24, 2016.
  87. ^ Geffner, Mike (February 1999). "Hard Times for 'The Kid'". Billiards Digest. 21 (3): 46–50. ISSN 0164-761X.
  88. ^ FSN New York broadcast of 2006 World Cup of Pool, third quarter-final. Team USA (Earl Strickland and Rodney Morris) vs. Team Hong Kong (Lee Chenman and Kong Man-ho). In-context commentary on rack 10 by pool pro Kim Davenport.
  89. ^ Varner, Nick (February 2008). "Killing Me Softly?: The Outbreak of the Soft Break Threatens the Game of 9-ball". Billiards Digest. 30 (3). Chicago: Luby Publishing. pp. 34–35. ISSN 0164-761X.CS1 maint: postscript (link)